fil-educavox-color1

Les Lettres Numériques proposent un dossier consacré aux aides apportées par le numérique aux enfants en situation de handicap.

Qu’il s’agisse de troubles cognitifs ou de difficultés liées à certaines déficiences physiques, un ensemble d’outils et de ressources est proposé pour aider les enfants en difficulté.

Outils et ressources numériques pour l’autisme

Un premier dossier est consacré à l’autisme : « Parmi ces troubles, l’autisme est un handicap parfois difficile à gérer pour la famille et les accompagnants des personnes atteintes. Depuis quelques années, grâce au numérique, l’autisme n’est plus un tabou. Plateformes collaboratives, applications et jeux vidéo permettent désormais d’accompagner mais aussi de comprendre ce trouble du développement cérébral. Tour d’horizon des solutions qui existent aujourd’hui. »

La plateforme Applications Autisme, lancée par la Fondation OrangeAuticiel et l’Unapei, est un site collaboratif qui répertorie les applications pour les personnes autistes. Ce lieu d’échanges et de partage permet aux parents et professionnels d’accéder à des applications adaptées qui répondent aux besoins des personnes avec autisme. Plus de 100 applications sont actuellement répertoriées sur la plateforme selon un classement pertinent en termes d’objectifs recherchés (communication verbale, apprentissage de l’écrit, langue vivante, pédagogie Montessori, memory, puzzle, jeux etc.) : ces applications gratuites ou payantes sont disponibles pour PC ou pour tablettes IPad, via l’App Store. 

 

Un accompagnement sur mesure

Accompagner l’autisme : Toujours dans l’optique de mieux comprendre ce trouble, un « serious game » a récemment vu le jour : « Tsara ». Le jeu vidéo, lancé par la Fondation Orange, permet d’interagir avec Adam, jeune autiste, que le joueur suit tout au long de sa vie, de l’enfance à l’âge adulte. Le but du jeu ? Aider Adam à surmonter les situations problématiques qu’il rencontre à différents niveaux (dans la cour de récréation, au supermarché, au restaurant, au bureau, etc.) L’application peut être téléchargée à cet endroit.

Auticiel, start-up développant des logiciels et applications mobiles pour les personnes avec déficience cognitive, a participé à l’initiative en proposant des solutions techniques et une base de données complète d’applications déjà identifiées.

L’entreprise met au point une série d’applications (« Autiapps ») mais aussi des solutions clé en main qui incluent l’utilisation de supports spécifiques comme :

  • « Amikeo », tablette pour les familles ;
  • « Autitab », tablette dédiée au handicap mental et cognitif ;
  • « Madeleine », tablette pour le bien-être en Établissement d’hébergement pour personnes âgées qui permet aux personnes atteintes d’Alzheimer de stimuler leur mémoire.

Grâce au numérique, de nombreuses ressources se sont donc développées pour permettre tant aux personnes atteintes de troubles cognitifs qu’à leur entourage d’évoluer et de continuer à avancer avec ce handicap. Si les outils se multiplient et permettent l’autonomie et l’apprentissage, il demeure primordial pour les familles et professionnels de développer des compétences pour un usage adapté au quotidien des applications et supports proposés.

 

Un dossier spécial « Handicap et numérique »

L’accès à la lecture a toujours été un combat pour les personnes atteintes de déficience visuelle. En effet, les livres en braille ou en gros caractères sont chers, peu répandus et encombrants. Mais l’arrivée du numérique a permis d’ouvrir le champ des possibilités et de développer de nouveaux outils de lecture pour les personnes aveugles et malvoyantes.

Le livre audio ne cesse de gagner du terrain sur le marché du livre numérique. Et, même si, pour les lecteurs en situation de handicap l’intérêt n’avait jamais vraiment flanché (la ligue braille propose des livres audio depuis toujours), on constate aujourd’hui que grâce aux nouvelles technologies mais aussi et surtout grâce à l’engouement pour le livre numérique/audio, les progrès dans le domaine et les initiatives sont toujours plus nombreuses.

Voici quelques nouveautés qui permettront de faciliter la vie des lecteurs qui voudraient privilégier les livres audio.

  • L’application  SHELFIE

Parmi les nouveautés, l’application SHELFIE permet d’obtenir des versions audio des livres que vous possédez dans votre propre bibliothèque

  • Google Books, la lecture audio

D’autres innovations permettent également de lire vos ebooks à voix haute. C’est notamment le cas de l’application Google Books (présente sur bon nombre de tablettes et smartphones Android ou via le Play Store). Une fois votre livre sélectionné, il vous suffit de cliquer sur « lire à voix haute ». On reconnaitra que la voix manque parfois de naturel et de souplesse mais dans l’ensemble, c’est écoutable.

  • Kindle Fire, synthèse vocale 

Il est également possible d’activer la synthèse vocale sur le Kindle Fire et ainsi transformer ses livres numériques en livres audio. Malheureusement et une fois de plus, la synthèse vocale est uniquement proposée aux USA, en anglais (États-Unis) avec une voix féminine.

  • Le consortium DAISY et son format

Le consortium DAISY a été créé en 1996 par un groupe de bibliothèques sonores offrant des services aux personnes déficientes visuelles afin de gérer la transition du livre audio analogique au livre audio numérique

  • Le lecteur VICTOR

Le Victor Reader Stratus permet d’écouter des livres multimédias et de la musique depuis des CD, cartes SD et clés USB. Il permet également de parcourir les livres DAISY de format texte ou audio par chapitre, section, sous-section ou phrase.

Dans le cadre du dossier spécial « Handicap et numérique », Lettres Numériques se penche sur quelques initiatives mises en place actuellement en numérique pour lutter contre la dyslexie.

Depuis l’arrivée de la lecture numérique, de nombreuses initiatives ont été mises en place pour permettre de lutter contre la dyslexie. Rappelez-vous, nous vous parlions en 2013 de la police DYSLEXIE, mise au point par Christian Boer et reprise dans plusieurs applications, telles que Navidys (pour relire l’article complet, c’est par ici). Seul hic : la police et l’application sont payantes. Nous évoquions toutefois dans ce même article une nouvelle police très prometteuse : OpenDyslexic, alors utilisée par Kobo. Gratuite et open source, la police a parcouru du chemin depuis puisqu’elle est aujourd’hui disponible sur les applications Kindle pour iPhone et iPad et a également été adoptée par OverDrive, le réseau de service de prêt numérique américain, pour son application mobile (plus d’informations ici).

Pour retrouver toutes les informations sur cette police, rendez-vous sur le site http://opendyslexic.org/, où vous pourrez également la télécharger gratuitement.

A lire l’interview de Patrice Renaud : « Le numérique est indispensable pour les élèves en situation de handicap »

Par Gaëlle Noëson

« C’est indéniable : le numérique favorise l’accès au savoir pour les personnes en situation de handicap. Quel est l’impact du numérique en milieu scolaire pour ces personnes atteintes de déficiences ? Quelles sont les initiatives mises en place par les pouvoirs publics afin de développer une école accessible à tous ? Pour aller plus loin dans la réflexion, nous avons contacté Patrice Renaud, chargé de mission « Handicap et numérique » au sein de la direction du numérique pour l’éducation en France. »

Quelques éléments d’information extraits de cette interview :

« Nous envoyons une lettre d’information « Édu_Num Handicap et numérique » dans laquelle nous communiquons un certain nombre de bonnes pratiques. Nous travaillons également en étroite collaboration avec des académies dédiées au numérique qui sont de bons vecteurs de diffusion. Il y a aussi les réseaux d’inspecteurs spécialisés, les conférences, l’INSHEA (l’agence européenne des besoins éducatifs particuliers) mais aussi l’Orna (Observatoire des ressources numériques adaptées). »

« Le premier grand problème de la création d’une école accessible à tous est le manque d’équipement. Un plan numérique est prévu : prochainement, dans chaque classe, des outils numériques performants, des ressources et des services numériques seront mis à la disposition des élèves et enseignants. Depuis 3 ans, nous travaillons à la formation des personnels (établissements, enseignants, corps d’inspection). Mais ce qui est avant tout nécessaire, c’est la mise en place d’un plan d’équipement.

Les collectivités locales se chargent actuellement d’équiper en tablettes et en ordinateurs les établissements scolaires. Nous souhaitons développer la mise en place de cet équipement en tenant compte de certaines contraintes : la connexion au réseau Internet et le fait que les élèves en situation de handicap possèdent déjà leurs propres matériels. Le plan numérique est une opportunité historique qui permet d’amplifier l’action des enseignants et de personnaliser les apprentissages. »

http://www.lettresnumeriques.be/2016/04/18/outils-et-ressources-numeriques-pour-lautisme/

Lettres Numériques est une initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Dernière modification le samedi, 10 septembre 2016
Perez Michel

Inspecteur général honoraire de l’éducation nationale (spécialiste en langues vivantes). Ancien conseiller Tice du recteur de Bordeaux, auteur de nombreux articles et rapports sur les usages pédagogiques du numérique et sur la place des outils numériques dans la politique éducative. Président national de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.