fil-educavox-color1

Au moment de la rentrée, il y aurait sans doute de bonnes habitudes à prendre dès le départ en tentant par exemple de combattre une addiction qui devient peut-être au final une véritable "pollution sociale", je veux parler tu téléphone portable.

 Bien que je n'en ai pas encore, ........on pensera dès lors...... "que je dois sortir tout juste de la forêt !!...." et que je n'ai rien personnellement contre ce petit engin de communication moderne, je crois que son utilisation journalière, et ceci à outrance, devient tout de même un peu une calamité.

Au début, ce portable servait à téléphoner, rien de plus normal au fond. Puis au fil du temps, on a pu prendre des photos avec, aller sur Internet, envoyer des messages sur facebook, twitter, envoyer des vidéos. A présent, on peut commander à distance et même payer ses achats, consulter ses mails, ses SMS, etc........ et nous n'avons pas encore tout vu, compte-tenu des nouvelles applications qui sortent à la chaîne ! Vivement que le portable puisse aussi faire le café ou le thé, ce qui permettra enfin à leurs utilisateurs de faire une pause si salutaire........... je rigole, mais serait-ce une mauvaise idée au fond !!....

De plus, avec le portable comme sur l'ordinateur, on peut tout révéler de sa vie, en postant des photos, des vidéos et on se rend compte, hélas, qu'il n'y a plus de limite, tout ce qui relevait de la sphère privée auparavant, est à présent étalé sans aucune gêne sur la place publique ou plutôt numérique. Mais voilà, lorsque ces infos tombent entre de mauvaises mains, cela fait d'énormes dégâts, on l'a déjà constaté à de multiples reprises, la rumeur publique, assez confinée dans un espace réduit hier, a été remplacée aujourd'hui par la rumeur numérique qui s'étale sur un espace bien plus large, si vaste d'ailleurs, qu'une fois mise en ligne, cela peut devenir incontrôlable et dangereux !

Alors je sais, on me traitera de ringard, et je le suis sans doute, en me rétorquant qu'il faut vivre avec son temps avec les moyens technologiques d'aujourd'hui. Les nouvelles générations "Y" (symbole des écouteurs placés dans les oreilles) sont nés avec le portable, comme notre génération, j'ai 59 ans, sont nés avec le téléviseur et tout cela est vrai au fond, je vous l'accorde !

Cependant, le portable, et pas que chez les jeunes, est devenu une véritable addiction, au point que certains en sont malades les jours où ils l'ont oublié à la maison, ils se sentent complètement nus, déboussolés, perdus........... sans exagérer, on n'a l'impression qu'ils ne vont pas survivre à cause de cet oubli "majeur", cela m'étonne toujours ! Rendez-vous compte : "On ne peut plus me joindre !", "Comment je vais appeler mes enfants ?", "Si il y a une urgence, comment je vais faire ?", "J'attends un appel de mon patron ou de mon colalborateur d'une minute à l'autre et j'ai oublié mon portable chez moi !", etc, etc...

Et, bien plus grave encore, combien de cas de harcèlement moral ou sexuel à cause du portable, d'injures lancées sur les réseaux sociaux et le monde de l'éducation est bien touché aussi par ce fléau, sans parler de la vie familiale qui en prend aussi coup au point que cela peut vite devenir l'enfer. A cause de cela, on a constaté dans l'actualité des cas de suicides d'adultes ou de jeunes qui ne supportainet plus leur existence ravagée par des attaques et des moqueries incessantes.

Alors, fort de constat un peu inquiétant, ne pourrait-on pas imaginer à l'école de pratiquer une "bonne éducation" à l'utilisation du portable pour ne plus en être esclave ?

Ne faut-il pas avoir le courage d'aller à contre-courant pour se défaire de cette addiction qui fausse quelque part la vraie communication, de personne à personne, qui reste bien au fond la plus vraie et la plus humaine qui soit. Ne faut-il pas aussi sortir de la "société de l'immédiateté", où tout est commenté à chaud, sans retenue bien souvent, sans analyse particulière. Ne serait-ce pas l'ocasion à l'école d'apprendre aux élèves à bien s'informer, à bien peser aussi ses mots avant de "parler" sur les réseaux sociaux, à bien faire la différence entre ce qui est du domaine public et ce qui doit rester peut-être dans le domaine privé, histoire de se garder un espace vital pour préserver un bon équilibre de vie ? Il faut vraiment leur apprendre qu'il peut y avoir une vie sans le portable, avec des relations plus directes et plus saines dans certains cas.

De dire n'importe quoi, de se lâcher avec son portable, n'est jamais anodin, il en reste toujours une trace numérique et morale surtout sur des personnes fragiliséses par des attaques ou des injures proférées à l'emporte-pièce !

Ne peut-on pas limiter aussi l'utilisation à outrance du portable à l'intérieur de l'établissement scolaire ? Un chef d'établissement de collège me disait récemment qu'il avait acheté de petits casiers disposés dans une pièce. Les élèves, en arrivant le matin, devaient y déposer leur portable et ceux-ci avaient une clé qui leur pemettait d'ouvrir leur casier pour consulter les messages dans la journée, lors des pauses seulement. Il me disait que tout ceci était inscrit noir sur blanc dans le règlement intérieur que signent les parents à la rentrée. Est-ce de l'abus de pouvoir de la part de ce chef d'établissement ou plutôt une solution de bon sens qui rend service à tout le monde, aux enseignants comme aux élèves qui peuvent ainsi mieux se consacrer pleinement à leurs tâches du moment ??!!....

Pour finir, je ne consteste pas que le portable soit une belle invention, mais un peu trop belle justement car il a multiplié le flot d'informations et les outils si simples à utiliser qui vont avec. Pour certains, il y a une telle jouissance preque inconsciente et un peu perverse au fond à user et même à abuser de cet engin qui nous donne l'illusion de posséder un vrai pouvoir. On pense exister davantage aux yeux des autres en réagissant par écrit sur les réseaux sociaux ou en étalant sa vie avec des photos ou vidéos de toutes sortes, la surenchère n'est jamis très loin jusqu'à l'outrance et c'est bien là que réside le danger. Je ne veux pas ici jouer les "pères la vertu", mais je crois que l'école a un rôle à jouer pour éduquer davantage à tout ce qui touche à la communication moderne et à l'analyse de l'information, le tout pour faire le tri entre ce qui est essentiel et superflu.

Le portable est sans doute un à l'image de l'alcool, il faut en user avec modération, sinon la vie peut vite devenir "insup-PORTABLE" ! Bonne rentrée à tous !

Dernière modification le lundi, 04 septembre 2017
Gillet Guy

Créateur et ancien Président pendant 6 ans de l'asso festive et humanitaire "Je bouge pour les autres"  Site : http://pourlesautres.fr - Ancien Responsable-bénévole (au Téléthon - au Secours Catholique - à Saint Vincent de Paul) - Editorialiste libre à vocation éducative, pour défendre des valeurs fondamentales, afin de susciter le débat et l'engagement de tous - E-mail : g.gillet@libertysurf.fr
 
Mes Editos sont LIBREMENT utilisables par tous pour lancer le débat, la réflexion sur : http://citoyen3.chez-alice.fr

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.