fil-educavox-color1

 
Un vent de citoyenneté, de solidarité et d'engagement à faire souffler dans nos communes de France en s'appuyant sur les T.A.P !
 
Dans le cadre des Temps d'Activité Péri-éducatifs (TAP) qui sont organisés dans les communes en raison des nouveaux rythmes scolaires, il serait sans doute judicieux de proposer des animations, en direction des enfants, sur tout ce qui touche à la citoyenneté, à la solidarité et à l'engagement.
Nous savons que des temps sont déjà proposés dans les domaines du sport, de la culture, du dessin, de la musique, etc..., c'est très important pour éveiller les jeunes générations à des disciplines qui peuvent les enrichir personnellement tout en déclenchant aussi chez eux des passions ou de futurs talents. Mais il est un domaine, très large au niveau de ses enjeux, qui peut créer ici ou recréer ailleurs du lien social et accentuer davantage encore le "vivre-ensemble" demain, c'est le sens de la citoyenneté. Les municipalités, en lien avec les écoles, doivent sans doute s'en emparer pour donner à leurs jeunes concitoyens, et ceci très tôt, l'envie d'aller vers les autres et en particulier vers ceux qui en ont le plus besoin. Dans notre époque actuelle, les adultes sont hélas plus préoccupés par leurs droits légitimes que par le besoin vital de donner quelque chose afin d'apporter leur pierre pour tenter d'édifier une société plus juste et encore plus démocratique.
 
Quant aux enfants, ils ont encore, si l'on peut dire, cette pureté, cette naïveté insouciante et un certain idéalisme qui font qu'ils ne sont pas encore « pollués » par les idées reçues ou préjugés qui freinent l'envie d'action et entretiennent un certain scepticisme ou une coupable résignation parfois chez les adultes. Il faut profiter de ce temps de l'enfance pour former les individus à s'intéresser à l'actualité la plus diverse, à s'emparer de tel ou tel évènement pour débattre déjà afin d'acquérir l'esprit critique et cette liberté de penser par soi-même au lieu de devenir un mouton docile et blasé. Des intervenants, venant de tous horizons, peuvent les aider lors de ces temps d'animations à mieux comprendre le monde qui les entoure et les enjeux essentiels à défendre demain. Des éducateurs, des témoins, des membres d'associations, etc... peuvent venir leur parler d'environnement, du rôle des élus de la commune, du rôle des associations communales, de la solidarité de proximité ou plus loin dans le monde, de l'importance de voter, du respect de tous en luttant contre les discriminations, le racisme, les addictions diverses, etc.... il y a mille sujets à lancer avec les enfants.
 
Puis, après le temps de la réflexion, de la découverte, du témoignage, du débat, peut venir le temps de l'action à mener dans l'année et les enfants peuvent par exemple être invités à faire des travaux d'intérêt général dans la commune (nettoyage de leur école, d'un local communal, travaux de peinture ici ou là, projets à monter pour améliorer la vie de la cité, visite de la mairie, participation à un conseil municipal des enfants, à l'élaboration des actions municipales, etc...). Des associations locales peuvent aussi les inviter à participer à leurs activités en faisant du bénévolat et ceci dans plusieurs domaines. Bref, tout ce travail permettrait sans doute de donner davantage aux enfants à terme une envie plus instinctive de s'engager lorsqu'ils seront adultes demain. Dans leur vie, ils ne seront plus de simples consommateurs passifs et non impliqués dans la vie de la cité, mais de véritables acteurs de changement dans leur quartier ou plus loin.
 
Pour finir, le Responsable-associatif que je suis depuis bien des années et successivement dans plusieurs associations, a bien compris que l'on grandissait davantage humainement en donnant quelque chose à l'autre plutôt que d'espérer posséder toujours plus que de raison tout en enviant parfois son prochain. Les nouvelles générations doivent comprendre qu'il ne faut pas tout attendre de l'autre ou des pouvoirs publics, mais, qu'à leur niveau, ils peuvent apporter de l'innovation, de l'engagement, des idées, dans des projets qui changent la vie de la cité tout en apportant de la justice, de la convivialité et de l'espérance. Tout ce qui a été dit ici relève d'un enjeu fondamental pour espérer demain une société libérée de ses freins et de cette coupable désespérance entretenue depuis bien des années, alors que nous avons un véritable potentiel humain à faire fructifier pour espérer le meilleur. Tout cela entre bien dans l'esprit de la République où chaque citoyen doit se sentir concerné par la sauvegarde d'une démocratie toujours plus participative. Que les Mairies s'investissent alors auprès des enfants en étroite collaboration avec les écoles, merci !
Guy GILLET.
Dernière modification le lundi, 30 mai 2016
Gillet Guy

Créateur et ancien Président pendant 6 ans de l'asso festive et humanitaire "Je bouge pour les autres"  Site : http://pourlesautres.fr - Ancien Responsable-bénévole (au Téléthon - au Secours Catholique - à Saint Vincent de Paul) - Editorialiste libre à vocation éducative, pour défendre des valeurs fondamentales, afin de susciter le débat et l'engagement de tous - E-mail : g.gillet@libertysurf.fr
 
Mes Editos sont LIBREMENT utilisables par tous pour lancer le débat, la réflexion sur : http://citoyen3.chez-alice.fr

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.