fil-educavox-color1

« Nous devons accompagner nos enfants dans le nouveau monde numérique qui est le leur, le nôtre. »

Ghislaine de Chambine, Directrice du Salon Educatec-Educatice répond aux questions de Michel Pérez, président de l’An@é pour présenter un large panorama des ambitions qu’elle a assignées au Salon 2017 pour sa 22ème édition.

Educavox : Madame Ghislaine de Chambine, la 22ème édition du Salon Educatec-Educatice, va ouvrir ses portes le 15 novembre 2017 au cœur de la « Paris Education Week » et du Salon de l’Education organisé par la Ligue de l’enseignement.

Comment se présente cette prochaine édition ? Quelles en sont les nouvelles orientations et les nouveautés?

Face aux interrogations sur le devenir de l’éducation, cette année nous avons choisi de nous tourner encore plus vers l’avenir en lançant l’‘Innovation Hub’.

C’est un espace inédit où les professionnels du scolaire et du supérieur, les institutions publiques et les acteurs privés, se croiseront et échangeront avec les jeunes pousses qui font aujourd’hui l’EdTech et les grands groupes qui accompagnent cette dynamique.

Cet espace inédit sera divisé en trois parties, un village start-up (en partenariat avec Educpro), l’innovation Lab et l’Agora où auront lieu des tables rondes, des conférences et des ateliers pour préparer le terrain pour l’enseignement de demain. Enfin, de nombreux partenaires clés du secteur français, symbole de l’importance du salon au sein de l’écosystème de l’éducation seront présents: la Direction du Numérique pour l’Education, La Ligue de l’enseignement, les Académies de Versailles et de Créteil…

Educatec-Educatice se présente comme « le Salon professionnel de l’innovation éducative ». 

Educavox : Qui sont ces « professionnels de l’innovation éducative » auxquels vous vous adressez ? Quels sont selon vous les besoins de ce public ?

Nous nous adressons aux institutionnels, collectivités, personnels enseignants et entrepreneurs de l’éducation qui souhaitent innover dans la pédagogie. Concrètement, il s’agit aussi bien de DAN que d’enseignants et formateurs, de chercheurs que d’élus, de personnels du Ministère et des académies que d’acteurs privés. Toutes et tous viennent chercher des idées, des inspirations, des retours d’expérience – se mettre à la place de leurs élèves comme prendre du recul sur ce qu’ils et elles font tous les jours. Nous souhaitons nourrir la réflexion sur le futur de l’éducation, du premier cycle à l’enseignement supérieur avec pour objectif de dessiner les contours de l’école de demain. Cela veut dire proposer des rendez-vous aux porteurs de projet du numérique et les parties prenantes de l’éducation, proposer des débats de fond et des échanges de bonnes pratiques, mais également des démonstrations de produits innovants, des ateliers sur les nouvelles façons d’enseigner, ou de gérer un établissement scolaire.

Educavox : La structure du salon évolue : quels moyens allez-vous mettre en œuvre au service de votre public pour répondre à ses attentes et à ses besoins ?

Avec l’Innovation Hub, nous invitons les parties prenantes du système éducatif à venir découvrir les outils qui sont à leur disposition pour relever les défis posés par le numérique à l’enseignement. Le futur de l’éducation n’est pas un catalogue de gadgets, mais une multiplication des façons d’enseigner, de transformer la salle de classe en un lieu d’expériences – et nous souhaitons rassembler toutes ces dimensions en un seul lieu, qui ne soit pas un showroom de solutions professionnelles, mais un écosystème qui ressemblera à ce que connaîtront les futurs élèves. Des professeurs travaillant déjà avec les outils présentés seront là pour raconter leurs expériences, et des classes de collège viendront tester les innovations ; parce que, après tout, les élèves sont les premiers concernés par ce qui sera exposé les 15, 16 et 17 novembre.

Grâce à son programme « Rendez-vous d’affaires », mis en place pour la deuxième fois cette année, Educatec-Educatice se place au plus près des parties-prenantes de l’éducation, et les met au contact des exposants qui auront la réponse à leurs questions et à leurs besoins.

Educavox : Quels seront les temps forts d’Educatec-Educatice cette année ?

200 exposants de renoms ont confirmé leur présence au salon : La Poste, Orange, Microsoft, HP, Casio, Editis Education et Référence, Dell, Acer, Google Education, Wikimédia France ou encore Trotec Laser. Une trentaine de conférences auront lieu pour répondre aux défis majeurs de l’éducation et du numérique. Aux côtés de la Ligue de l’enseignement, des personnalités reconnues du monde de l’éducation et du numérique rendront compte de la place de l’innovation dans l’éducation, à l’instar de François Taddei, Directeur du Centre Recherches Interdisciplinaires et champion de l’innovation à l’école, ou Franck Amadieu, du laboratoire Cognition, Langues, Langages, Ergonomie du CNRS, co-auteur avec André Tricot de Apprendre avec le numérique.

La Direction du Numérique pour l’Education réalisera un point sur les différentes actions entreprises pour mettre le numérique au service des élèves en situation de handicap, et, chaque jour, l’Académie de Versailles produira une émission de WebTV, réalisée par ses élèves.

Sur l’espace Agora, des responsables pédagogiques, des chercheurs et des entrepreneurs se succéderont pour croiser leurs regards sur ce que signifient ces nouvelles façons d’enseigner. Vanessa Lalo, psychologue, spécialiste du numérique éducatif, mènera la discussion sur la pédagogie à l’heure du digital. Sur des aspects plus pratiques, Thierry Koscielniak, chargé de l’EdTech à l’Université Paris Descartes, viendra parler de réalité virtuelle et Svenia Busson, co-fondatrice d’EdTechWorldTour, partagera les meilleures pratiques de son tour d’Europe de l’innovation pédagogique. D’autres sujets seront également abordés lors de battle-conférences, tels que le respect de la vie privée des enfants dans un système tout-numérique avec la présence de Régis Chatellier de la CNIL notamment[1].

Educavox : Comment percevez-vous au fil des ans l’évolution de l’écosystème numérique de l’école ?

65% des écoliers exerceront des métiers qui n’existent pas encore aujourd’hui. De ce fait, l’enseignement voit son modèle changé et le développement des nouvelles technologies impose de nouveaux usages. De nouvelles façons d’apprendre, de transmettre et de travailler émergent. Il faut que le monde de l’éducation évolue car nous devons accompagner nos enfants dans le nouveau monde numérique qui est le leur, le nôtre. Aujourd’hui, l’accès à la connaissance a massivement lieu par Internet ou des services qui n’émanent plus directement de l’Education nationale.

Au lieu de laisser les enfants avancer seuls, souvent par empirisme dans cet univers, le développement du numérique à l’école constitue une opportunité formidable pour les parents et les enseignants, d’accompagner les enfants dans ce nouveau monde.


[1] L’An@é animera une table ronde le 16 novembre à 12h00. Voir l’article sur Educavox :

http://www.educavox.fr/accueil/debats/avec-des-pratiques-pedagogiques-toujours-plus-connectees-que-fait-on-des-donnees-personnelles-des-acteurs

Dernière modification le mardi, 21 novembre 2017
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.