fil-educavox-color1

"Si la recherche didactique s'est intéressée aux acteurs de la relation didactique que sont l'élève et l'enseignant, interrogeant les apprentissages des premiers, les pratiques d'enseignement des seconds et les interactions dialectiques entre apprentissages et pratiques, son terrain principal d'étude pour ce faire a été jusqu'ici la salle de classe. Ce qui se joue hors de la classe, tant pour l'élève que pour l'enseignant, a fait l'objet d'une attention plus marginale" observe Michèle ARTIGUE Professeur émérite au Laboratoire de Didactique André Revuz de l'Université Paris 7 Diderot.
C'est un peu pour combler cet espace d'étude, que Luc TROUCHE Professeur des Universités et directeur de recherche à l'Institut Français de l'Education se penche sur le renouvellement des pratiques pédagogiques qu'impulse l'intégration du numérique. Le changement de référentiel du point de vue des temps et des espaces éducatifs, les nouveaux équilibres entre le travail dans l'école et le travail hors l'école concerne bien entendu autant l'élève que l'enseignant.

Les modèles de ressources pédagogiques doivent en effet être repensés "pour favoriser leur appropriation et leur mutualisation" par les enseignants, confrontés à "l'infobésité" du web.

Spécialiste des questions liées à la didactique des mathématiques et aux Technologie de l'Information et de la Communication dans l'Education, Luc TROUCHE a centré depuis cinq ans ses études sur le travail documentaire des enseignants (et en particulier ses aspects collectifs) ainsi que sur les processus de conception de ressources numériques pour l'enseignement et la formation.

Invité à la journée du Numérique 64 organisé à Hendaye par le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, il y a présenté une conférence sur le thèmes des "Ressources vivantes pour et par les enseignants".

"La documentation des professeurs qui est au coeur de l'activité professionnelle des enseignants, en est à la fois le résultat et le moteur", dit-il .
Ces ressources, sans cesse renouvelées et réorganisées sur le net, qu'il rassemble, qu'il transforme, qu'il partage, qu'il met en œuvre, qu'il révise, sont d'autant plus vivantes qu'il participe à leur évolution en temps réel.

Les professeurs, devenus enseignants-concepteurs, peuvent se regrouper alors au sein d'associations qui se donnent pour but la production, la médiatisation, la diffusion de ressources pensées pour le professeur, pour la classe, pour l'élève.

Sésamaths en est l'exemple emblématique avec pour objectifs de promouvoir, " l'utilisation des TICE dans l'enseignement des mathématiques, le travail coopératif et la co-formation des enseignants,(dans) une philosophie de Service Public"
"C'est le signe avant coureur de la métamorphose du métier d'enseignant"et "cela nécessite l'apparition de nouveaux métiers au service de la conception, de la médiatisation, et de la diffusion des ressources » écrivent Luc TROUCHE et Eric SANCHEZ dans une contribution de l'IFE, ENS de Lyon lors de la concertation sur la Refondation de l'Ecole de la République.

Qu'est ce qu'enseigner ? interroge le conférencier en préambule qui répond. "Enseigner c'est collaborer et créer"
Luc TROUCHE renvoie au nouveau dictionnaire pédagogique de Ferdinand Buisson et à la naissance de l'école publique : "A la racine même de l'acte d'enseignement il y a la collaboration"
Il accepte dans cet interview, de répondre aux questions de l'An@é pour Educavox.

Comment le numérique rend-il cette collaboration et cette création plus visible ? Lui donne-t-il plus de moyens ? Une complexité nouvelle ?
Pour mettre en œuvre ces nouvelles démarches, le professeur doit s'alimenter à de nouvelles façons de coopérer, de collaborer avec ses collègues . Comment penser de nouveaux modèles de formation ?
"Tout environnement nécessite des ressources spécifiques mais articuler environnement, pratique des enseignants et ressources est particulièrement complexe"
La loi de refondation de l'école qui institue la création d'un grand service public de l'enseignement numérique chargé de proposer aux enseignants des ressources pédagogiques, des contenus et des services, aidera-t-elle les professeurs à affronter cette nouvelle complexité.
Comment ce service public peut il tirer bénéfice des apports de la Recherche et s'en nourrir ?

Composante de l'ENS de Lyon, mais avec ses propres instances, l'IFE qui a pris le relais de l'Institut national de recherche pédagogique et inaugure la création d'une chaire UNESCO sur la formation des enseignants au 21e siècle, y est prêt. Il se propose de contribuer à une visibilité des recherches effectuées à l'heure actuelle un peu dispersées, pour voir, grâce à une cartographie de la Recherche, quels nouveaux réseaux peuvent se constituer.
Claude TRAN

Dernière modification le vendredi, 03 octobre 2014
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc.
A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. 
Tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, il est aujourd’hui Vice Président de l’An@é et membre du Comité de rédaction d’Educavox.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.