fil-educavox-color1

Aurore Coustalat est Ambassadrice Etwinning, Coordinatrice du projet ERASMUS+ Eurotopia, Apple Distinguished Educator au Collège Daniel Argote à Orthez (64) et a développé des échanges avec d'autres classes de pays européens avec les dispositifs eTwinning et Erasmus+.

 

Vous êtes ambassadrice eTwinning ? Racontez-nous !

Je suis professeur d’anglais au collège Daniel Argote d’Orthez et je me suis inscrite sur eTwinning il ya a quelques années car je voulais que mes élèves voient la nécessité d’apprendre l’anglais pour communiquer. Les voyages scolaires se limitaient souvent à une semaine et je voulais que mes élèves engagent un dialogue avec des correspondants à travers un projet commun sur une période plus longue. 

Je suis devenue ambassadrice eTwinning cette année car je crois que cette plateforme est l’outil idéal pour créer des projets pluridisciplinaires enrichissants avec mes élèves mais aussi pour moi, me former à de nouvelles pratiques grâce aux séminaires en ligne.

Mon rôle en tant qu’ambassadrice est d’aider les nouveaux collègues sur eTwinning pour la prise en main de la plateforme mais aussi pour trouver des partenaires et créer des projets européens. Quand je vois tous les projets en sciences, en arts, en maths, en Hist/Géo sur eTwinning, je pense qu’avec la nouvelle réforme du collège, eTwinning devrait devenir incontournable.

Quels sont les projets que vous avez-pu développer ?

Pour mon premier projet, j’ai eu la chance d’être guidée par une ambassadrice galloise qui travaillait avec des élèves à besoins particuliers comme moi avec des élèves de SEGPA. Nous avons commencé par un projet simple et court (3 mois): échanges de mails, présentation des établissements pour finir par un voyage virtuel dans le pays partenaire. Nos partenaires gallois ont préparé l' activité en anglais et nous l’avons préparée en français. Les élèves ont du faire des calculs pour trouver le moyen de transport le plus économique pour une famille de quatre personnes, ils ont du faire des recherches sur les papiers nécessaires pour aller dans le pays partenaire, l’argent et le taux de change… Ce projet a montré à nos élèves l’importance d’apprendre une autre langue. J’ai aussi réalisé qu’un projet même simple et court apportait beaucoup.

Mon deuxième projet avec l’Italie et l’Espagne et ma classe de 5e a duré deux années. Nous avons collaboré à l’écriture d’une magazine en ligne avec Madmagz. Un pays prenait le rôle d’éditeur et commandait aux autre pays-journalistes des articles. La première année nous n’avons publié qu’un magazine mais nous avons échangé via la plateforme eTwinning et la visioconférence tout au long de l’année. La langue de communication était l’anglais et mes élèves ont développé des stratégies de communication que je n’aurais pas pu leur enseigner en classe.

Lien vers le premier magazine en ligne: https://madmagz.com/magazine/279378

43xq40gzC urafvvzdUj5 i3cK ClYvCYEAvmzK9D 45DJv71EFTkT2kEKebGzart2wvB2HpsAQKdk ydDH1483z wlDUC9NZY4lKnrChmoEGb7XfbeUFVwdsh 0GmJcwXdws7O5bQwuLZ baWXHWX1bVnRD TS0WxbE1xk p0QAu terme de la deuxième année nous avons décidé de faire évoluer notre collaboration vers un projet Erasmus+.

Nous avons décidé de créer la ville européenne idéale: Eurotopia. Nous avons cherché de nouveaux partenaires sur eTwinning et le Danemark et l’Allemagne se sont joints à nous. Sur trois années, de petits groupes d’élèves différents (7 à 13), vont se déplacer dans les pays partenaires pour construire notre ville utopique. 

En janvier 2015, en France, les premiers élèves-ambassadeurs ont travaillé sur les types de gouvernements de chaque pays, ils ont rencontré des élus, ils ont créé des partis politiques et un programme qu’ils ont mis en vidéo. De retour dans leur pays, ils ont élu le parti représentant d’Eurotopia. Dans chaque pays, les élèves créeront une journal télé, un magazine Madmagz, un kit de survie audio dans chaque langue et une fresque qui laissera une trace de nos rencontres sur les murs de l’établissement.

En Avril 2015, en Allemagne, ils ont posé les premières pierres en construisant des bâtiments écologiques avec le logiciel Sketchup. Pour les aider, ils ont rencontré un architecte et une association de développement d’énergies écologiques.

En Novembre 2015, en Espagne, ils devront imaginer des métiers pour les citoyens mais aussi leur donner à manger en réfléchissant à une agriculture raisonnée.

En Avril 2016, en Italie, ils tenteront de divertir les habitants avec une compétition sportive mélangeant différents sports nationaux, la création d’une galerie d'art et d’une agence touristique virtuelle.

Enfin en Septembre 2016, la touche finale au Danemark avec la création de l’école du futur et la découverte d’une pédagogie innovante par le jeu.

Pour plus d’informations voici les liens pour:

- la présentation- prezi du projet: https://prezi.com/hnxdna9exkvj/eurotopia-english/?utm_source=prezi-view&utm_medium=ending-bar&utm_content=Title-link&utm_campaign=ending-bar-tryout

- la page publique eTwinning d’Eurotopia: https://twinspace.etwinning.net/1066/home

- la page web officielle créée par les danois: http://nielskristensen.wix.com/eurotopia

Aurore Coustalat est Ambassadrice Etwinning, Coordinatrice du projet ERASMUS+ Eurotopia, Apple Distinguished Educator au Collège Daniel Argote à Orthez (64)

Dernière modification le mardi, 03 novembre 2015
An@é

L’association, à l’initiative de la création d’Educavox, en assure la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.