fil-educavox-color1

Sir John Daniel est certainement l’un des praticiens et des penseurs les plus éminents du monde de l’éducation ouverte et à distance dont les MOOCs constituent aujourd’hui une forme encore inachevée.
Passionné d’Education, mais surtout fervent avocat de l’Open University britannique dont il a été Recteur ( 1990-2001 ) Sir John Daniel participe ensuite en 2002 comme sous Directeur Général pour l’Education à l’UNESCO ( 2001-2004 ) à la création du wiki de la communauté internationale sur les Ressources Educatives Libres.

Il a par la suite été Président du Commonwealth of Learning ( Vancouver 2004-2012 ), organisation intergouvernementale de 54 pays membres.
C’est avec Madame Stamenka Uvalic-Trumbic , leader international en matière d’innovation éducative et ancien chef de la Section de l’Enseignement Supérieur de l’Unesco qu’il a pu aboutir à la déclaration de Paris en 2012 sur les Ressources Educatives Libres adoptées par acclamation.

L’Open University à l’avant garde des MOOCs ?

L’Open University est une université publique fondée en 1969 au Royaume Uni par le gouvernement travailliste de Harold Wilson .Elle délivre les licences, les masters et les doctorats mais par un enseignement à distance : c’est la seule université d’enseignement à distance du pays.
Avec plus de 250 000 étudiants en 2011 elle constitue le plus gros établissement d’enseignement universitaire du Royaume Uni ; plus de 25 000 d’entre eux étudient en Europe, en Afrique et en Asie.

Ils sont de tous âges et 70% d’entre eux sont des travailleurs à plein temps qui étudient afin de faire évoluer leur carrière professionnelle, souvent d’ailleurs sous l’impulsion de leur employeur.

Nombre d’étudiants de l’Open University ne peuvent fréquenter une Université traditionnelle soit parce qu’ils sont handicapés, en prison, à l’étranger, dans les forces armées, ou en charge de familles. La plupart sont des adultes d’âge mûr mais l’accroissement des frais universitaires et la réduction des bourses universitaires incite de nombreux jeunes sortant du cursus secondaire à s’y inscrire.

Il n’est pas nécessaire de passer un examen pour s’inscrire à lOpen University Plusieurs méthodes d’enseignement à distance sont utilisées : documents écrits, enregistrements audio, logiciels pédagogiques, internet, émissions de télévision sur la BBC, et de plus en plus sur DVD. Pour la plupart des cours les étudiants sont soutenus par des tuteurs qui les accompagnent dans leurs études .

Les enquêtes menées par les autorités britanniques ont établi que les étudiants de l’Open University étaient ceux qui étaient les plus satisfaits .
C’est ce que nous dit Sir John Daniel qui a consacré sa vie à l’Open Education.

L’expérience développée outre Manche ne peut-elle à bien des égards nous inspirer ? L’open Education peut elle produire de la qualité ? Quelle place pour les MOOCs ?

« Démocratiser l’accès au savoir c’est élargir l’accès, donner le choix d’étudier ou non et de bâtir son propre contenu » affirme Sir John Daniel qui a bien voulu accepter cette interview de l’An@é pour Educavox réalisée aux 8e Journées du E Learning de Lyon, colloque international reconnu pour la qualité et la richesse de ses communications .

Claude TRAN

Dernière modification le lundi, 10 novembre 2014
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc.
A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. 
Tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, il est aujourd’hui Vice Président de l’An@é et membre du Comité de rédaction d’Educavox.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.