fil-educavox-color1

Le témoignage de Guillaume Deniau, pour comprendre comment un directeur-professeur créatif a mis en place un dispositif global, riche de ressources et d’applications de partage pour « le plaisir d’apprendre et l’enthousiasme » des élèves et de leurs professeurs. Avec l’appui de la collectivité territoriale et l’intérêt des parents d’élèves.

MP : Comment devient-on professeur et directeur « d’école numérique » ?

Deniau20170423 175555Je ne qualifierais pas notre école « d’école numérique ». Il s’agit d’une école où des outils numériques ont été expérimentés et sont, pour certains, utilisés régulièrement.

La plupart de ces outils ne se substituent pas aux pratiques « traditionnelles » mais viennent apporter de nouvelles approches pour atteindre nos objectifs.

Il s’agit en réalité d’utiliser des outils actuels en complément des précédents. Je pense qu’il est important de ne pas tomber dans le « tout numérique » au risque de perdre de vue que ce qui importe est ce que nous permet le numérique et non le numérique en lui même.

Si « l’école doit entrer dans l’ère du numérique », elle doit le faire  en raison de ce que le numérique peut lui apporter. Et le numérique peut apporter beaucoup à l’école à condition de faire preuve d’ouverture sans pour autant vouloir numériser l’ensemble de nos pratiques.

Les pistes numériques explorées dans notre établissement ont été nombreuses et ont rencontré un certain succès qui m’a encouragé à expérimenter davantage.  Que ce soit en tant qu’enseignant ou en tant que directeur, ces pistes ont, de mon point de vue, contribué à améliorer la qualité du service apporté aux « usagers ».

En tant que directeur d’école, c’est en cherchant à améliorer nos relations avec les familles que je me suis tourné vers les outils numériques.

Mes expérimentations ont d’abord débuté par la mise en place d’un site d’école (lien) en février 2012. Puis par l’ouverture d’une chaîne Youtube (lien) au mois d’octobre de la même année. 

Les formations  ont eu leur importance dans la mise en place de ces dispositifs puisque c’est dans le cadre de la formation des directeurs que j’ai découvert toutemonannee.com qui héberge le site de l’école. Et c’est dans le cadre d’un parcours de formation animé par notre AFTICE, Jean-Luc Delaruelle, que j’ai été initié au montage vidéo. Les formateurs TICE jouent un rôle primordial dans l’intégration des pratiques numériques dans les écoles.

J’effectue également beaucoup de recherches sur Internet pour voir ce qui se fait ailleurs et enrichir mes pratiques. C’est ainsi que j’ai découvert le concept de « classe inversée », les capsules, les QR-codes, ainsi que d’autres pratiques liées au numérique. Le travail de François Lamoureux, de Soledad Garnier et de nombreux autres enseignants qui utilisent et partagent leurs expérimentations m’ont donné envie d’explorer ces pistes.

d capsules ecole accueil 117955020

Cela m’a donné envie de créer mes propres capsules, d’expérimenter l’utilisation de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle avec les élèves. Et de diffuser ces expérimentations de manière à les partager avec le plus grand nombre. Cette notion de « partage » est importante et le numérique facilite les partages. Avec les familles, avec les élèves, avec d’autres enseignants,…

Nous vivons dans un monde d’images. On entend très souvent dire que les gens passent trop de temps devant leurs écrans. On peut le déplorer mais on peut aussi essayer d’en tirer partie en utilisant cette évolution de notre société à des fins pédagogiques. C’est cette piste que j’ai souhaité explorer.

J’ai donc ouvert un site. Le Site dcapsulespourlecole.weebly.fr.

Dans un premier temps, pour référencer des vidéos utilisables en classe et à la maison. Il s’agissait de créer un outil pour mes collègues et pour les familles. Puis ce site s’est enrichi d’autres pages et réflexions.

On peut actuellement y trouver une page consacrée à la création et à l’utilisation de capsules, une page sur les sites d’école et les blogs de classe, une autre sur un bilan de 5 années d’expérimentations numériques en direction, deux pages sur les capsules créées pour les élèves de l’école, une page où sont répertoriées les capsules expliquant le fonctionnement de l’école aux parents, et enfin, une page relative à une réflexion personnelle sur les emplois du temps en lien avec les capacités d’attention des élèves.

La municipalité  a contribué à la mise en place de ces expérimentations dans la mesure où elle a accepté d’installer dans les 14 classes de l’école (ainsi que dans le local du RASED et la salle des maîtres) des connexions à internet. Ce fut un investissement important qui a offert à mes collègues la possibilité d’utiliser de nouvelles ressources. Le site de l’école et la chaîne Youtube ont eu leur importance pour convaincre de l’utilité et de la pertinence de ces travaux. L’équipement des écoles relève de la compétence des municipalités. Les municipalités ont donc un rôle capital à jouer dans la numérisation des pratiques enseignantes. La formation et l’autoformation sont également déterminantes.

MP : Vous animez plusieurs sites Web et applications autour de votre pratique d’enseignant et de directeur. Quels sont-ils et à quels besoins répondent-ils?

Il y a tout d’abord le site de l’école : ecolejoliotcurie.toutemonecole.com (152 300 visites).

chaine ecole

Les objectifs sont multiples :

Informer les familles, valoriser le travail des élèves et des enseignants ainsi que la participation des familles, donner du sens aux apprentissages,  expliquer le fonctionnement de l'école, conseiller les familles, faire preuve de transparence quant à l'utilisation de la coopérative de l'école, faciliter l'accès à des ressources, faciliter la prise de contact avec la direction via la messagerie électronique de l'école directement accessible et permettre aux familles et aux élèves de s’exprimer en commentant les articles.

Il y a ensuite une chaîne sur Youtube (310 000 vues, 849 abonnés). On y trouve des tutoriels, des projets de classe, des capsules d'anglais réalisées avec les élèves, de l'EPS, des capsules de mathématiques, des sciences, de la musique, du chant, des poésies, des expérimentations pédagogiques (réalité virtuelle, réalité augmentée), des conseils méthodologiques, du secourisme, des "surprises", des capsules pour expliquer l'école aux les familles ("Les clés de l'école").

Il s’agit de valoriser, de partager, d’expliquer, d’informer, d’initier au numérique.

A cela s’ajoute le site dcapsulespourlecole.weebly.com (entre 300 et 400 visites par semaine).

Avec l'arrivée des connexions à internet dans les classes, les enseignants ont eu la possibilité d'utiliser de nombreuses ressources numériques. Et notamment des "capsules" (des leçons en vidéo). Je me suis donc lancé dans la création d'un outil pour mes collègues: le site D'capsules pour l'école.

J'y ai archivé des capsules réalisées dans le cadre de projets pédagogiques menés dans notre école: les capsules d'anglais du projet "Apprendre l'anglais avec les cm2",  les capsules du projet "Qu'allons-nous apprendre aujourd'hui?" ainsi que les capsules du projet "Les clés de l'école".

A ces vidéos s'ajoutent des liens, classifiés par matières, qui mènent à des capsules réalisées par d'autres enseignants. Des vidéos utilisables en classe sont également référencées. Ce site, au départ pour les enseignants, peut s'avérer utile aux familles désirant renforcer les acquisitions de leurs enfants.

Ce site se décline en une page sur Facebook (562 abonnés) :

10298748 1488825468085477 5229110393284647965 n

https://www.facebook.com/Dcapsules-pour-l%C3%A9cole-1488824694752221/?ref=bookmarks

Des liens vers des vidéos utilisables en classe et à la maison y sont partagées.

J’ai également  ouvert un groupe privé de partage de ressources pour les enseignants de l’école sur Facebook. Chaque enseignant effectue des recherches ou produit des documents qui pourraient aider leurs collègues. Ce groupe a été créé à cette fin. Les membres de ce groupe peuvent y partager leurs trouvailles et leurs productions avec une grande facilité.

Un autre groupe a été ouvert, toujours sur Facebook, pour les directions d’école. J’avais dans un premier temps ouvert un groupe pour les directions du Blanc-Mesnil mais cela n’avait pas fonctionné. 

Convaincu que cet espace d’entraide pourrait être utile, un autre groupe a été créé en décembre 2016: "Directrices et directeurs d'école: entraide et partage de ressources" (198 membres).

Parallèlement, de manière à rester informé sur l'évolution des pratiques, j'utilise Twitter et Facebook. De nombreuses ressources y sont partagées par des collègues.
Une partie de ces ressources (celles que je trouve les plus "pertinentes") sont publiées sur Facebook, sur Twitter et dans un Pearltrees pour être partagées avec l'équipe pédagogique de l’école.

MP : Quels sont les bénéfices pédagogiques majeurs de l’usage du numérique, d’une part pour vous et d’autre part pour vos élèves ?

Le numérique offre aux enseignants de nouveaux  supports, de nouvelles approches, de nouvelles manières de différencier,… Le numérique leur fournit également un certain nombre d’outils très utiles pour organiser leur travail personnel.

Concernant l’utilisation que j’en fais en tant que directeur (site, capsules explicatives, vidéos), je pense que l’intérêt principal réside dans cette possibilité de laisser les parents entrer dans les classes. De la même manière que l’école peut entrer chez les familles qui le souhaitent. C’est cette continuité qui m’intéresse. Le numérique permet de travailler sur le climat scolaire en permettant aux parents de savoir ce qu’il se passe derrière les grilles de l’établissement. Dans notre école, de mon point de vue, la relation école/familles est excellente. J’ai tendance à penser que ce souci de lisibilité et de bienveillance y participe.

Concernant les élèves, lorsqu’ils découvrent pour la première fois l’un des usages du numérique (création de capsules, réalisation d’un film d’animation, utilisation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée), j’ai pu observer un plaisir d’apprendre et un enthousiasme palpable. Il est ainsi possible de jouer sur la motivation des élèves. Cette notion de plaisir à l’école m’importe énormément. L’envie d’apprendre en découle.

Il s’agit également de permettre aux élèves d’utiliser des outils de leur temps. Je m’intéresse au numérique pour ne pas être dépassé moi-même. Il me semble important que nos élèves apprennent à maîtriser ces outils qui ne sont pas des outils du futur mais bien les outils d’aujourd’hui.

Etablir une liste exhaustive des bénéfices me semble impossible. Tout dépend de la discipline, des objectifs, des élèves,…

MP : Et comment les parents réagissent-ils, puisque vous  les associez à votre réflexion et à votre communication ?

Le site de l’école est fréquenté régulièrement par les familles. Les articles et les vidéos réalisées dans le cadre de projets pédagogiques sont très appréciés. Pouvoir voir ce que son enfant fait à l’école est important.

Les vidéos de « bonne année » que nous réalisons depuis deux ans rencontrent beaucoup de succès. Elles s’avèrent très utiles pour consolider nos liens avec les familles.

Concernant les vidéos explicatives à destination des parents (les clés de l’école), je n’ai pas eu de retour pour le moment.

MP : Comment devrait s’y prendre un enseignant qui souhaiterait se mettre au numérique comme vous le faites dans tous les aspects de la pratique pédagogique? Par quoi devrait-il commencer ?

Un enseignant qui souhaiterait se mettre au numérique a plusieurs choix.

Il peut se rapprocher de l’Animateur/formateur TICE de sa circonscription, participer aux parcours de formation relatifs au numérique, effectuer des recherches sur Internet, lire des ouvrages spécifiques. Le livre « Internet à l’école, lancer vous ! » de Katrin Acou-Bouaziz et Alexandre Acou est très intéressant. Je lui conseillerais certains sites comme classetice.fr, Ticeman.fr ou encore Padagogie.fr Les conseils des AFTICE sont précieux. Il ne faut pas hésiter à les solliciter.

Par contre, j’aurais tendance à conseiller à cet enseignant de tout d’abord se poser la question du pourquoi. Comme je le disais précédemment, utiliser le numérique pour le numérique ne sert pas à grand-chose. Il ne faut pas perdre de vue les programmes et les besoins des élèves.

Il s’agit, en quelque sorte, d’utiliser le numérique d’une manière raisonnée et raisonnable au risque de perdre en efficacité et en crédibilité.

Néanmoins, il ne faut pas avoir peur de se lancer. Qui n’a jamais raté une séance traditionnelle ? Que cela aboutisse à une réussite ou à un échec, c’est très enrichissant.  

MP : Avez-vous conçu des tutoriels pour aider ces collègues inexpérimentés ?

Des conseils des maîtres spécifiques aux usages du numériques ont été organisés. Des guides ont été rédigés et mis à la disposition des enseignants.

créer des qr code

Pour les QR-codes, un guide a été réalisé pour les familles.

Je propose également aux enseignants mon aide dans la mise en place de projets (qu’ils soient numériques ou non d’ailleurs). Une vidéo sur l’utilisation de la réalité virtuelle à l’école a été créée pour présenter ce nouvel outil aux enseignants. Il existe également une playlist sur ce sujet.

J’ai également réalisé une vidéo sur une utilisation possible de la réalité augmentée à l’école.

D’autres vidéos sont en projet...

MP : Avez-vous des retours de vos collègues qui utilisent vos « capsules » et autres ressources ?

Au niveau de l’école, les enseignants qui utilisent des capsules ne se servent pas spécifiquement des miennes. De nombreux enseignants en réalisent et les collègues choisissent celles qui leur conviennent le plus. Après, ce n’est pas parce que mes collègues ont été sensibilisés à l’utilisation d’outils numériques qu’ils s’en servent.

Par contre, j’ai reçu des messages de collègues, d’élèves ou de parents d’autres écoles qui les utilisent. Le nombre de vues montrent que ces capsules sont visionnées (plus de 76 000 vues pour l’une des capsules d’anglais, plus de 21 000 vues pour l’une des capsules de mathématiques). J’ai également partagé les guides que j’ai rédigés sur Facebook et Twitter et les réactions ont été plutôt positives. Des Inspecteurs, des conseillers pédagogiques, des AFTICE, des collègues directeurs, des enseignants « retweetent », partagent et/ ou utilisent ces publications ce qui atteste, il me semble, de leur adhésion à cette démarche. Ce qui est plutôt rassurant.

MP : Quelles sont les réactions de la collectivité territoriale à vos initiatives ?

La municipalité a accepté il y a deux ans d’investir dans notre établissement en câblant toute l’école. Ce qui n’est pas rien ! Il a fallu rédiger un projet afin de montrer notre maîtrise du numérique, nos motivations et les intérêts pédagogiques de cet investissement. Le site de l’école et la chaîne Youtube nous ont bien aidés à prouver le sérieux de notre demande. Et je sais que le site de l’école est visité par des membres du service enseignement et du service enfance de la mairie. J’ai d’ailleurs récemment eu un entretien avec des  responsables de sites périscolaires qui souhaitaient avoir des conseils sur l’incrustation sur fond vert et le montage vidéo.

Michel Perez

Interview réalisé pour Educavox

Dernière modification le mardi, 02 mai 2017
PEREZ Michel

Inspecteur général honoraire de l’éducation nationale (spécialiste en langues vivantes). Ancien conseiller Tice du recteur de Bordeaux, auteur de nombreux articles et rapports sur les usages pédagogiques du numérique et sur la place des outils numériques dans la politique éducative. Président national de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.