fil-educavox-color1

Les grands projets naissent souvent de grandes rencontres. Celle qui est à l’origine de notre projet a eu lieu entre Franck Prévot, auteur jeunesse valentinois, Mme Guitton, chargée du secteur jeunesse à la Médiathèque de Valence et des professeurs du collège Paul Valéry de Valence.
Franck est venu nous proposer de participer aux ateliers que la Médiathèque de Valence allait organiser à l’occasion de l’exposition sur l’un de ses derniers ouvragesLumières, L’Encyclopédie Revisitée (Coédition L’Edune - CRDP Champagne Ardenne), http://www.lumieres-encyclopedie.fr/L’équipe de lettres de 4ème (Mme Delaunay, M. Dumaine, Mme Fournier), le professeur documentaliste (M. Salles) et le professeur d‘éducation musicale (M. Petit) ont alors monté un projet au long cours sur la thématique suivante : « Et si Diderot, « père » de l’Encyclopédie, revenait aujourd’hui, que découvrirait-il ? »
Pendant 9 mois de travail, la petite centaine de Val’encyclopédistes, les 4 classes de 4ème, réunis dans un projet commun, ont dû plancher, réfléchir, ne rien oublier mais aussi sélectionner, mettre en perspective, être inventif, intéresser le lecteur/spectateur…Ils ont pu ainsi acquérir les compétences 1, 5 et 7 du socle commun.
 
Les Val’encyclopédistes ont découvert Diderot et le siècle des Lumières (programme de français de 4ème), Franck Prévot et son album au cours d’une exposition didactique et ludique à la Médiathèque de Valence, ont choisi leur sujet de planche, ont sélectionné leurs informations et leurs images (occasion de rappeler le droit d’auteur et la nécessité d’indiquer ses sources), ont écrit des textes à la suite d’un atelier d’écriture avec Franck Prévot. Ils ont dû suivre trois directions dans l’écriture : informer, critiquer, créer.
 
C’est ainsi que certains ont écrit des textes à partir des Lettres persanes de Montesquieu avec la consigne suivante :« Si Diderot avait trouvé le moyen de venir au XXIe siècle, il aurait sans aucun doute écrit à ses amis des Lumières pour leur donner ses impressions sur les nouveautés que son voyage dans le temps lui aurait donné l’occasion de voir. »
 
Voici un exemple : 
Pour Sophie Volland
Paris, 27 mars
 
Ma chère amie,
Hier, j’ai fait un voyage dans le temps où quelqu’un m’a expliqué le fonctionnement d’un nouvel engin appelé « télévision ». C’est une machine extraordinaire et merveilleuse que presque toutes lespersonnes utilisent.
Enfin, je réalise que ce n’est pas si merveilleux que cela : des stars » (c’est-à-dire des personnes célèbres) utilisent cet engin pour faire parler d’elles. Je suis stupéfait de leur comportement.
Deux jeunes femmes m’intéressent davantage, elles se nomment Miley Cirus et Rihanna. Ces deux femmes du 21e siècle ne sont pas du tout comme les femmes de notre époque ! Elles s’exhibent devant le pays. Elles s’habillent vulgairement et utilisent leur « sex-appeal » (elles se servent de leur corps) pour se faire connaître.
Mais le pire c’est qu’elles deviennent très connues et les gens les aiment et essayent de faire comme elles !
Je suis littéralement étonné de cette attitude, elles ne se respectent pas du tout. Ce qui me désole c’est qu’elles ne se rendent pas compte qu’elles dépassent les limites et que cela peut influencer des adolescents. Ce qui m’énerve par-dessus tout c’est qu’elles touchent beaucoup d’argent en faisant des choses malsaines.
Voilà mon opinion sur ce siècle, vivement que j’en revienne,
Denis Diderot
 
Un groupe a même créé un blog pour accompagner leur travail, http://les-poetes-du-ciel.blogspot.fr/.
Les élèves ont ensuite mis en page leurs textes et leurs images. Ils ont découvert les contraintes éditoriales et ont dû couper et récrire leurs textes pour les faire rentrer dans le gabarit A3 !
Les classes étaient hétérogènes et le rythme de travail différent. Mais l’émulation a joué son rôle et, à la vue des réalisations de leurs camarades, certains ont tout fait pour que leurs planches soient terminées dans les délais et exposées.
 
Parallèlement, le professeur d’éducation musicale a initié un projet académique « Supplément à l’Encyclopédie Ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751) /Planches sonores (2013) » Accès
 
 
Le faire savoir a été un axe moteur de notre projet. La mise en ligne numérique et une exposition au CDI ouverte à des visites de classes étaient prévues pour conclure le projet.
Dans le cadre de l’éducation aux médias et de la Semaine de la presse, une émission de 45 minutes en direct a été négociée avec notre partenaire Radio Mega au cours de laquelle les professeurs et les élèves ont présenté leur projet et interviewé Franck Prévot. Accès à l’interview
 
Elle avait été précédée d’une interview réalisée par la webradio du collège et d’un article rédigé par la journaliste du journal d’information de la ville de Valence (Valence mensuel, avril-mai 2014) à laquelle des élèves ont expliqué leur projet.
 
M. Petit, webmaster du site du collège et concepteur du Prezi pour la Val’encyclo numérique et deux élèves de chaque classe ont assuré la mise en ligne des pages. A l’occasion du vernissage de l’exposition au CDI, mise en place grâce à la collaboration de tous les services de l’établissement et particulièrement des agents, des élèves de chaque classe ont guidé les visiteurs et leur ont expliqué les différentes étapes du projet. Ils étaient répartis en sept étapes : Accueillir, Expliquer, (S’) informer, découvrir, Plancher, S’exprimer, Manipuler, Témoigner). Tous les visiteurs ont pu constater leur implication et la qualité de leurs informations. Certains ont pu manipuler pour la première fois des tablettes numériques avec l’aide des élèves et découvrir ainsi la Val’Encyclo numérique.
 
Des élèves de CM2 et d’autres classes du collège, notamment les classes de 5ème, viennent voir cette exposition autour de laquelle les professeurs ont organisé diverses activités ou jeux. Dans notre esprit, cette Val’Encyclo est évolutive et d’autres collègues vont la continuer l’an prochain.
 
Les élèves de CM2 de l’école Renan ont particulièrement apprécié l’accueil par les élèves de 4ème et grâce à eux, ont découvert les documents du CDI, ont joué à des jeux sur les thèmes de la Val’Encyclo et ont commencé à écrire les planches de leur Ren’ Encyclo sur le thème de l’océan puisqu’ils partent en classe de mer très prochainement. Les professeurs ont apprécié l’autonomie et l’investissement de tous les élèves présents, qu’ils n’ont eu qu’à accompagner. Cette visite s’inscrit bien sûr dans le cadre de la liaison école-collège.
 
Chacun a contribué au projet, à le construire, à le faire connaître, à le porter…
Les élèves ont construit des planches, pris la parole devant un micro, ou devant des professionnels du journalisme ; ils ont participé à chaque étape ou presque du projet : nous avons voulu que ce projet soit collaboratif et participatif et il l’a été.
 
La Val’encyclo existe maintenant, son nom est devenue une évidence : encyclo pour le cycle des savoirs mais aussi pour cette chaîne de travail et de solidarité. Val’ pour Valence, le projet s’inscrit sur un territoire, nos élèves viennent de différents quartiers de la ville mais se retrouvent ici sur une histoire commune ; Val’ aussi comme Valéry, le poète, le nom de notre collège, qui accueille tous ces enfants pour les faire vivre et construire et grandir ensemble : le logo créatif dessiné par Leslie est un clin d’œil au poète et à notre souci de créativité (lettres remaniées, pastiches, adaptations…) ; mais Val’ aussi et enfin comme valeurs, celles des Lumières, que nos élèves tâchent aujourd’hui de réinvestir : on peut voir entre autres des travaux autour de la tolérance, de la liberté, de l’égalité, le rêve de progrès est resté le même.
 
Daniel Salles, avec et pour l’équipe de ce projet
Dernière modification le vendredi, 10 octobre 2014
Salles Daniel

Professeur documentaliste après avoir été 30 ans professeur de lettres classiques mais surtout formateur en éducation à l’image et aux médias et auteur d’articles et d’ouvrages pédagogiques sur ce thème. Webmestre du site http://eduquerauxmedias.over-blog.com/

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.