fil-educavox-color1

Mercredi  31 mai, à 11h précise l’espace Lab du salon des Rencontres  de l’Orme à Marseille s’est mis à résonner d’une musique directement interprétée par les élèves venus spécialement pour un atelier de création musicale.

Ces Rencontres de L’Orme organisées par Réseau CANOPé sont un rendez-vous national des acteurs du numérique éducatif et culturel.

L’espace Lab est particulièrement dédié à la créativité numérique et aux projets d’expérimentation, liant éducation, formation et innovation.

C’est dans ce cadre que deux enseignants formateurs Philippe Colinot  et Philippe Guillem  ont proposé des ateliers de découverte et de pratique musicale à des classes présentes sur le salon.

Point besoin d’être un musicien accompli pour s’autoriser à jouer de la musique.

C'est l'idée forte traverse les différents ateliers proposés.  

Zoltan Kodaly déjà,  dès le milieu du XXéme considérait  que l’apprentissage musical devrait être un droit pour tout être humain et que la musique devait être enseignée au même titre que le langage ou les mathématiques et depuis François Delalande a montré dans La musique est un jeu d’enfant  qu’il est possible et préférable d’acquérir des compétences de musicien avant de débuter le long et difficile travail sur l’instrument. Les ateliers  proposés sur le Lab s’inscrivent en droite ligne dans cette pensée pédagogique.

Aujourd’hui  le numérique permet de pousser encore plus loin les possibilités de création musicale car nous sommes capable de communiquer avec des machines auxquelles nous déléguons la fonction de produire le son. Le joueur novice peut ainsi se consacrer pleinement à penser la musique. Il pourra y ajouter plus tard, avec une expérience de musicien et donc avec plus de sens,  la production du son sur un instrument.  

Des Boîtes Electriques  pour Ecouter, Analyser, Créer, Composer, Jouer la musique.  

Philippe Guillem, Atelier Canopé 33 – Bordeaux

Resized 20170531 111415

 

Développées à l’origine par la Structure Musique Actuelle Bordelaise AREMA Rock et Chanson et désormais en partenariat avec l’Atelier Canopé de la Gironde « Les Boites Electriques permettent une approche très simple de la musique, sans contrainte technique ni théorique.

Chaque participant devient musicien, peut créer un morceau et ainsi s’éveiller de manière ludique aux notions fondamentales de la musique : écoute, volume, dynamique, vitesse, structuration, discrimination des sons. Le principe est simple. En frappant une boite, elle "libère" un timbre en boucle.

Chaque boite est synchronisée avec les autres, formant au fur et à mesure un morceau. Quelle boite est allumée ? Quel est l'instrument que l'on entend ? Comment vais-je organiser ce morceau ? Qui joue quand ? Autant de problématiques auxquelles le musicien est confronté ! »  (lire la suite sur le site)

Sur l’atelier en quelques minutes les élèves découvrent le fonctionnement et prennent procession du dispositif.

Rapidement un chef d’orchestre compose en direct une petite séquence musicale qu’il peut diriger grâce à des gestes élémentaires de SoundPainting. Les élèves musiciens contrôlent les boucles des Boites ; l’écoute et l’attention sont au rendez vous.

Une illustration / démonstration du principe des Boites Electriques

Création musicale sur tablette Ipad  Philippe Colinot, Atelier Canopé 83 - Toulon

Smartphones et Tablettes permettent aussi à présent du produire et contrôler aisément des sons.

Avec application Figure sur Ipad, Philippe Colinot propose aux élèves de Créer leurs propres rythmes et jouer leurs propres accompagnements de basse ou de synthétiseur. Une interface simple permet de moduler et la machine se charge si besoin d’ajuster et de jouer les séquence créées en fonction des paramètres choisis ; tempo ; mesure tonalité … Un véritable outil d’aide à la création musicale.

Les élèves ont pu ensuite découvrir les applications développées par le GRAME Centre National de Création Musicale

A partir du langage de programmation musicale FAUST, Yann Orlarey et son équipe ont développé une série d’applications pour smartphones et tablettes (Android et Ipad) SMARTFAUST.

En utilisant les capteurs des tablettes/smartphones (accéléromètre, orientation…) les joueurs accèdent au contrôle de certains paramètres du son. Les mouvements dans l’espace, balancer, tourner, pencher, secouer permettent ainsi de transformer le son. La tablette/smartphone devient une interface inédite en le joueur et le programme qui génère le son.

Sur l’atelier la proposition de Philippe Colinot était de faire collaborer les élèves pour un moment de jeu collectif.

Plusieurs propositions se succèdent ; un chef dirige les joueurs qui imitent ou bien un joueur transmet un son à un autre qui le transmet à son tour, ainsi de suite. Les élèves entrent rapidement dans une composition improvisée et collective. L’attention et l’écoute sont là aussi sollicitées et mobilisées à leur maximum.

PG20170531 114919

Des compositeurs contemporains se sont déjà intéressés à ces programmes notamment Xavier Garcia qui a composé des pièces participatives. Les élèves ont aujourd’hui accès facilement aux outils de la création musicale contemporaine.

Tous ces dispositifs permettent d’une façon ou d’une autre aux élèves de JOUER AVEC LA MUSIQUE avec beaucoup d’attention de concentration et …. De plaisir.

Dernière modification le dimanche, 18 juin 2017
Philippe Guillem

Enseignant Maître formateur en Éducation Musicale. 
Pédagogie de la musique électroacoustique 
Veille sur les nouvelles technologies. 
Médiateur de Ressources et Services Numériques
Atelier CANOPé de La Gironde 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.