fil-educavox-color1

Intervention de Vincent Monadé, président du CNL(Centre National du Livre) en ouverture de la conférence "De la page à l’écran" (projet Transbook), organisée le vendredi 4 décembre sur le thème "création numérique pour enfants: quel avenir?", dans le cadre du 31e Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil

Vincent Monadé a ouvert cette conférence en tenant des propos vifs rappelant que le marché du livre numérique n’a pas décollé, contrairement aux assertions qui voulaient faire croire que le numérique allait tout balayer.

Il y a bien entendu les coups de boutoirs des GAFA, mais ils fonctionnent sur des logiques de multinationales industrielles.

On a voulu construire depuis plusieurs années une idéologie pour accréditer que le monde de l’édition est un monde avide, les éditeurs ne sont pas des capitalistes.

Le marché du livre numérique va se développer, il progresse mais il ne va pas tout balayer. Aujourd’hui c’est quelques % de part de marché. Combien deviendra cette part dans quelques années, 15 ou 20% ? Le président du CNL n’en sait rien, mais pour lui le marché numérique est un des marchés du livre. Il est revenu sur la loi du 26 mai 2011 instaurant un prix unique du livre numérique. Cette loi est aussi fondamentale que la loi Lang. Peut être qu’elle a freiné le développement du livre numérique, mais il considère que c’est un choix de civilisation et que c’est le rôle de l’État de réguler le marché.

Ensuite, il a insisté sur l’action du CNL pour les prochaines années en considérant que le numérique bouleverse la création. Le CNL doit accompagner la création numérique. Cette édition peut prétendre aux bourses du CNL, il faut aider ces projets hybrides texte-image-son, y compris en co-finançant avec le CNC.

Vincent Monadé veut construire un dispositif pour verser ces aides, tout en s’appuyant sur la formule «qui fait la norme, tient le marché». Il veut construire ce dispositif autour de trois axes, la création, la norme et les usages. Pour lui, la vrai révolution viendra des usages. 

Il a terminé son propos en indiquant que le CNL commandera une étude régulière tous les deux ans autour des usages du numérique à destination de tous les acteurs de l’édition.

François Détrée, le 8 décembre 2015

transbook2

Dernière modification le lundi, 27 février 2017
Détrée François

Conseiller en numérique éducatif

Directeur de la Maison départementale de l'éducation de 2009 à 2014

Directeur du CDDP du Val d'Oise de 1999 à 2014

Directeur adjoint du CDDP de 1996 à 1999, responsable du Centre de ressources Image

Conseiller audiovisuel et multimédia