fil-educavox-color1

La Tribune organise, avec des partenaires,  collectivités territoriales et d’entreprises, des forums « Smart City » à travers la France : Nantes, Bordeaux, Toulouse, Paris, Marseille. http://evenement.latribune.fr/smartcity-nice/

Le mercredi 26 avril 2017 c’était celui de Nice Côte d’Azur se déroulant au stade Allianz Riviera à Nice.

Précurseur, reconnu quatrième territoire intelligent au monde, le terrain de jeu qui est celui de la Métropole de Nice a accueilli experts internationaux, grands groupes, PME, startups, chercheurs pour  réfléchir à la ville de demain mais aussi d'après-demain, sans omettre pour cela le citoyen.

IMG 9414

Cette première édition est consacrée au thème « La Métropole, du laboratoire à l’expérimentation »

Dans quelle mesure être « smart », donc intelligent est attractif et finalement, comment un territoire peut garder une longueur d'avance.

Ainsi plusieurs moments, sous forme de Keynotes où de débats ont faitn émerger les questions :

  • Autour d’une métropole, living Lab à ciel ouvert,
  • Ville intelligente et participative : quelle smart city pour le citoyen,
  • Quelle politique pour réussir la ville intelligente de demain ?
  • Quelle attractivité pour la Smart city ?

Prenant en compte de manière très synthétique les propos des intervenant(e)s, voici quelques idées formulées : 

  • Toute action implique de s’insérer dans une logique politique : l’articulation entre la chaine des valeurs et celle des pouvoirs est essentielle
  • Ne jamais oublier la mobilité, au centre des propositions numériques 
  • Une approche  transversale est toujours positive, à côté des propositions verticales
  • Gouverner permet, en principe, la maintenance des métiers
  • La démocratie participative est un élément incontournable pour impliquer les citoyens
  • Il est important de prendre du temps pour présenter les méthodes utilisées pour impliquer chacune et chacun d’entre-nous
  • Dialoguer pour faire accepter les transformations est un passage obligé
  • Il est nécessaire d'accompagner les collectivités
  • Ne jamais perdre l’hypothèse d’une intelligence « collective », même pour des avancées isolées
  • La qualité de vie est au centre des villes intelligentes
  • Il faut intégrer les tensions entre les usages et des citoyens comme celles  des techniques avec les élu(e)s.

Plus généralement, dans le tournant que nous vivons il faut gérer, en même temps, la ville intelligente, l’humain, les usages et les services.

 

Le Professeur Carlos Moreno, Président du Comité scientifique du forum Live in @ Living City. 

carlos moreno Dans un article "Comprendre la mondialisation, à l'heure de la vie urbaine" publié sur la Tribune le 28 avril,  il écrit notamment : Le vrai enjeu est dans la capacité de nos centres urbains, où 4/5 ème de la population française habite et qui représente 20% du territoire, à créer de la valeur, à être attractifs, à développer une culture de l'innovation et à développer de nouveaux circuits de consommation- production, qui lui permettent de ré inventer les territoires, la ruralité et la proximité. Aller d'une République jacobine et centralisatrice vers une République urbaine, métropolitaine, totalement acrée dans l'Europe, porteuse d'une alliance des territoires, qui permette de créer des emplois, d'avoir des territoires zéro chômage, et de lutter contre l'exclusion pour abattre la pauvreté... Voilà le vrai enjeu à venir.

Il est particulièrement agréable d'écouter son intervention.

Le débat sur EdTech : " Comment Nice Côte d’Azur veut devenir leader européen de l’éducation numérique?"

Il a réuni Marcel Desvergne Vice-président de l’Association Nationale des Acteurs de l’Ecole – An@é- , Fabrice Moizan Président de Gayatech et Jean-Baptiste Piacentino Directeur Général adjoint de Qwant, animé par Laurence Bottero, Rédactrice en chef de la tribune Provence Côte d’Azur.

Nous avons pu découvrir ainsi :

  • Gayatech : Gayatech gaya.tech/fr/ qui accompagne l’éducation des enfants avec l’aide de l’innovation, avec en particulier des jeux éducatifs.
  • Qwant : Qwant Junior qui est un moteur de recherche destiné à la jeunesse basé sur la philosophie de Qwant.com avec le respect de la vie privée.

Mon approche fut plus générale rappelant que l’éducation numérique est au centre de notre civilisation numérique, mondiale, impliquant, certes la France et l’Europe, mais de plus en plus, la Chine, l’Inde, Israël et divers territoires de l’Afrique.

Une société connectée

Il ne faut jamais oublier que toute notre société fonctionne déjà et de plus en plus, avec les citoyennes et citoyens « connect(é)s » dès la naissance jusqu’à la mort. Tous les lieux de vie étant eux aussi connectés, maison, stade, voiture, magasins,...

L’écosystème numérique en réseau, comme l’indique souvent Joël de Rosnay, nous oblige à aussi penser l’éducation par rapport à la robotisation de notre société, à l’influence de plus en plus présente de l’intelligence artificielle et aux réalités apportées par le transhumanisme.

La diversité et la complémentarité des acteurs

Concernant les collectivités il nous faut articuler intelligemment les acteurs des communes, des départements, des régions et l’ETA, compte-tenu que chaque niveau s’occupe des classes primaires, des collèges, des lycées et des universités, avec, de plus les évolutions observées entre le public et le privé. Les parents ont à gérer cette complexité !

Villes et zones rurales : les mêmes besoins

Ne jamais oublier que même si ici on parle des « Villes intelligentes », il ne faut JAMAIS oublier les campagnes, elles aussi " intelligentes ".

Il fut peu évoqué la formation des corps d’enseignant(e)s, devant l’éducation numérique et pourtant cette question est centrale pour la réussite de notre pays.

Diverses opérations permettent d’accompagner et de rassurer tous les acteurs concernés 

Médiation culturelle, organisation d’événements, travail sur les sciences et l’environnement, prise en compte de l’importance des médias, tant les plus anciens que les réseaux sociaux, tels sont encore le priorités pour que se diffuse une culture numérique utile à chaque citoyen.

Une mise en valeur des lieux de médiation est essentielle : tiers lieux, entreprises, collectivités, associations, Fab Labs, ...Ainsi utiliser le site Educavox, outil collaboratif à la fois de veille et de propositions est-il aussi une manière judicieuse d’impliquer l’ensemble des acteurs de notre société numérique en évolution rapide et profonde.

Marcel Desvergne

Vice-président de l'An@é

http://evenement.latribune.fr/smartcity-nice/

Dernière modification le dimanche, 18 juin 2017
Desvergne Marcel

Citoyen numérique migrant, vice- président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.