fil-educavox-color1

Dans un pays métissé à la recherche de son identité, de ses valeurs, qui s’interroge sur son histoire et son avenir, voici venu le temps de la morale républicaine et laïque dans nos écoles. Ambition louable, mais difficile à réaliser dans une France ouverte sur le monde, où les frontières s’effacent, où les grandes migrations témoignent d’un changement profond de mentalité qu’il s’agit de maîtriser avec lucidité. Brassage de l’humanité, de ses cultures, de ses misères, de ses richesses.



Nous devons envers et contre tout retrouver sur les bancs de l’école cet ensemble de valeurs qui fondent notre Nation, précisent nos droits, nos devoirs et notre conception de l’accueil.

Les bons sentiments ne sont pas suffisants pour promouvoir ces idéaux. Garants du civisme, les enseignants sont les premiers « passeurs » de la République dans une société à la fois exigeante et déboussolée. Mission essentielle qui doit être reconnue par tous. C’est à ce prix que l’enseignement moral et civique prendra tout son sens.

Si nous considérons qu’il est essentiel de « faire société », d’expliquer à nos enfants ce que sont le droit, la règle, l’engagement citoyen, notions galvaudées aujourd’hui, il est temps que nous nous mettions toutes et tous au travail, dés maintenant !

Repenser une politique d'intégration

Chronique hebdomadaire et billet d'humeur de la semaine sur Radio 4

http://anthropopedagogie.com/rentree-laique/

Patrick Figeac

Dernière modification le dimanche, 11 octobre 2015
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.