fil-educavox-color1

L'éducation est au centre d'un flux informationnel, d'une multitude de canaux de ressources avec de nombreuses modalités d'accés. Transmédia, stratégies d'alliance, data et individualisation sont au coeur des recherches et des productions.

Chacun aujourd’hui a un accès très personnel à son flux d’informations : son journal, son appli avec ses  journaux préférés, médias sociaux et réseaux choisis, agrégats de nouvelles – paper-li - Scoop it – Pearltrees- créées par ses communautés professionnelles ou d’opinion…Chacun peut ouvrir ou réduire son champ d’informations à ses « amis » ou non, à ses centres d’intérêts ou non.

L’actualité se construit par l’événementiel.

Le premier article descriptif de Jennifer Elbaz, rapide regard sur le BETT de Londres,  a déclenché plus de 25000 lectures en 24 heures sur Educavox.

http://www.educavox.fr/accueil/breves/jour-1-bett-2017

http://www.educavox.fr/accueil/reportages/bett-2017-mais-encore

Nous mesurons ainsi les enjeux pour les équipes éditoriales dont c’est la profession, dans un monde concurrencé par les citoyens qui peuvent produire rapidement de l’info.

Quant aux informations trouvées sur les réseaux, même si on se doit d’être prudent, information étant parfois l’équivalent de réactions instantanées individuelles ou de groupuscules d’opinion,  les professionnels de l’info vont aussi y chercher des " pépites ". Il est certain que se nichent là de nombreuses initiatives, des innovations… C’est un incubateur d’"intelligence connective".

Notre parcours de lecteur entre alors dans le champ des " data ",  des données qui vont directement alimenter divers professionnels de l’information ou pas … Les données servent à mesurer l’audience et l’opinion mais  alimentent aussi les régies publicitaires…Individualisation toujours plus précise à des fins commerciales.

La formation du " citoyen "

L'événementiel est important, les réseaux offrent des échanges, une mine de ressources et de trouvailles, mais l'éducation va au-delà. Face à cela, il est important de donner à chacun des clés, des réflexes, des outils permettant de s’approcher tant que faire se peut, d’informations justes ou d’opinions mon masquées permettant de construire son esprit critique,  faire valoir ses analyses et participer ainsi à l’évolution du monde, écosystème fragile où chaque force peut interagir de manière à construire ou à défaire.  

Michel Guillou plaide pour " des plateformes de publication de blogues ou de vidéos pédagogiques " offertes aux enseignants " une sorte d’Édutube à la disposition de la communauté éducative, professeurs mais aussi élèves ".

Lire l’article : http://www.educavox.fr/accueil/debats/2017-et-toujours-pas-de-plateforme-educative-pour-publier

Il est certain que l’éducation aux médias, la réflexion sur les algorithmes, sur les données ouvertes, la possibilité de s’exprimer oralement, par écrit, par l’image,  celle de créer, de publier avec des outils de plus en plus accessibles sont des axes à privilégier dans tout milieu professionnel, culturel et social. C’est ainsi que la communauté éducative aujourd’hui peut s’emparer de nombreux outils et s’inviter dans la réflexion sur l’évolution de l’Ecole.

Un monde à conquérir : celui des données

Outils de mesure des besoins et captations des recherches individuelles sont au cœur de ces processus de recueil des données. Pourquoi ne pas l’utiliser à des fins pédagogiques ?

Mesure des cheminements, du temps pour répondre à une question, centres d’intérêt…temps de concentration, pratiques collaboratives : cette démarche d'observation, d'évaluation,  entre dans la réflexion sur les productions audiovisuelles, les jeux et permettent aujourd’hui de modifier les offres éditoriales.

Dépasser le traitement de ces informations sur les démarches  en vue d'améliorer les propositions de parcours éducatifs et ludiques est un élément intéressant. Trouver les outils mesurant l’acquisition d’une connaissance,  d’un savoir faire transféré dans d’autres situations, permettra de produire de véritables enseignements individualisés…

Ces champs de réflexion sont dans la sphère des producteurs de plateformes éducatives, l’article : http://www.educavox.fr/alaune/on-ne-manque-pas-de-ressources témoigne de la réactivité et de la créativité de ce milieu.

Ressources accessibles

Le FIPA a montré que les professionnels sont prêts à prendre en compte la révolution numérique.

Il reste à s’interroger sur la diffusion de ces programmes au cœur de la classe : absence de Très Haut Débit partout, manque de matériels, insufisance d’accompagnement généralisé à l’intégration ou à la création de ressources, freinent encore leur utilisation.

Intégrer les ressources dans un contexte de cours pose aussi la question du temps de l’enseignant, celle du temps des séquences de cours et des espaces dédiés dans les établissements. L’utilisation des données comme moyen d’observation et d’évaluation  des pratiques semble être une piste prometteuse pour individualiser les apprentissages, tout du moins de définir des produits plus adaptés aux démarches des élèves.

L’accès à des contenus de qualité étant offert à toutes les communautés éducatives, comment l’enseignant se place-t-il dans cette société connectée ?

Mireille Lamouroux, pour le Numérique Educatif du Ministère montre comment les enseignants peuvent désormais profiter d’un moteur de recherche dans tous les espaces des partenaires depuis le portail Éduthèque.

" Le numérique en inclusion de tout le reste "

Le numérique n’est pas LA clé, il est la composante nouvelle qui offre des clés pour imaginer notre monde autrement.

Et c’est à une réflexion globale que nous sommes appelés  dans les mois à venir comme le suggère Jacques Puyou dans cet article : http://www.educavox.fr/accueil/debats/le-numerique-en-inclusion-dans-tout-le-reste

" Il s’agit d’avoir une vision systémique des questions de notre société et alors, bien sûr, le numérique est une composante des systèmes à analyser mais ce n’est jamais la seule.

Il en est ainsi des questions d’éducation, d’économie, d’aménagement du territoire, de santé, de protection sociale, de réduction des inégalités…le numérique apparaît dans ces domaines comme un levier fort d’une évolution possible vers un mieux souhaité et souhaitable, mais l’isoler conduit, souvent involontairement, à imaginer que des avancées sur le numérique vont résoudre, de manière un peu magique, les problèmes d’apprentissage, de développement, de soins, de précarité, d’inégalités… "

Complexe ! comme l'écrit Marcel Desvergne : " nous sommes dans une société en rupture mais elle a un héritage. Comment gérer l'ensemble ? "

En éducation aussi, l’individualisation peut recréer des bastides immatérielles par les approches individualistes…ou permettre de répondre à des besoins dans un souci d’accès pour tous au " savoir ". D’où l’importance des démarches collaboratives, des rencontres entre acteurs politiques,  économiques, éducatifs et culturels…

De nombreuses questions restent en suspens mais la communauté éducative se mobilise !

Michelle Laurissergues

Aller plus loin sur le transmédia : http://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/fictions-cross-medias-un-support-d-avenir-pour-un-apprentissage-proactif

 https://prodageo.files.wordpress.com/2010/10/cc-by-80x15.png

Dernière modification le dimanche, 02 avril 2017
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne, longtemps responsable associative au niveau des écoles maternelles et depuis 1996, présidente nationale de l’An@é, Association Nationale des Acteurs de l’Ecole et co-fondatrice du site Educavox.