fil-educavox-color1

Le monde dans sa globalité change de repères : monde du travail, équilibres politiques à l’échelle mondiale et locale, représentations des citoyens par délégation, culture des nouveaux médias : La société est  connectée et tout se désorganise ou se réorganise...

L’éducation est plus que jamais au cœur des réflexions.  

Elle n’est plus cependant dans un monde strictement scolaire. L’éducation informelle apportée notamment par le déploiement des activités culturelles d’un univers connecté modifie les approches personnelles d’apprentissage. Les propositions audio visuelles sont de plus en plus éducatives, les partenariats avec le monde éducatif et  les expérimentations se multiplient à l’échelle mondiale.

Multiplication des rencontres !

Les institutions, les collectivités, les filiales industrielles, les éditeurs,  commencent à entrer dans de nouvelles logiques et proposent rencontres, forums, hackathons, fablabs, tiers-lieux et autres dispositifs participatifs.  

Les reportages effectués en témoignent : http://www.educavox.fr/les-reportages

Le numérique, sujet de société, sujet de civilisation !

Les formations se multiplient et cependant, les enseignants nouvellement formés n'ont pas encore tous les outils nécessaires, les parcours étant encore imprégnés de culture disciplinaire et souvent vécus sans l'apport du numérique.

Les écoles n'ont pas encore les connexions nécessaires ni les outils, le plan de déploiement est en cours et ne touchent aujourd'hui que peu d'écoles - équipement tablettes annoncés en 2016 - et 40% des collèges annoncés connectés en 2017, sur 63 600 écoles et établissements.

Les élèves souhaitent retrouver à l’école des activités en projet, des apprentissages ludiques, des habitudes de recherche d’informations et les modes de connexions aux autres qu’ils pratiquent dans leur sphère personnelle.

Le compte n'y est pas encore, c'est sûr, - http://ecolenumerique.education.gouv.fr/appel-a-projets-colleges-numeriques-et-innovation-pedagogique/- même si les actions se multiplient et que l'éducation aux médias est en train de trouver une place dans les écoles :

 http://www.educavox.fr/dossiers/medias/education-aux-medias

Le numérique est-il en campagne ?

Comme l’affirme Jacques Puyou dans cet article premier de la série « Numérique en campagne », des choix sont encore à formuler, des actions  à se poursuivre rapidement ou à réaliser car en effet :

Il est inconcevable de laisser des territoires entiers passer à côté de la révolution numérique après être passés à côté de la révolution industrielle : ils ont droit au haut débit, ils ont droit au désenclavement.

Il est inconcevable de laisser quelques grandes sociétés privées, organisées par et grâce au numérique tirer les profits de ce fabuleux développement sans que soit organisée une redistribution équitable des richesses produites.

Il est inconcevable d’abandonner les données numériques, les traces que nous laissons tous les jours individuellement et collectivement à la libre et seule disposition de quelques groupes privés développant, pour leur propre compte ou celui de leurs clients, les capacités de stockage et les algorithmes de traitement.

Il est inconcevable de ne pas outiller intellectuellement les enfants de ce pays pour leur permettre de trouver toute leur place dans le monde numérique qui se construit, leur place étant bien entendu celle de bâtisseurs, celle d’acteurs, celle de créateurs, celle de citoyens et non simplement celle de spectateur ou de consommateur.

Il est inconcevable de ne pas profiter des opportunités nouvellement crées pour développer l’accès de tous à la culture en prenant soin de protéger et favoriser créativité, créations et créateurs. Il est inconcevable de ne pas profiter des opportunités nouvellement crées pour permettre à chacun de se former ou simplement d’apprendre tout au long de sa vie.

Il est inconcevable de laisser au bord de ce nouveau monde des pans entiers de notre population sous prétexte d’âge, de condition sociale, de discriminations diverses voire de confort de l’entre soi.

Des enjeux, des choix à préciser

Les chantiers sont en cours ou ouverts, ils sont énormes, ils demandent un travail coordonné au niveau de tous les acteurs des territoires, ils exigent d’autres comportements que des partages de pouvoir, des querelles qui nous éloignent des enjeux fondamentaux de notre société.

Cette campagne électorale permettra-t-elle de définir le monde que nous souhaitons en intégrant de nouveaux paramètres ? Nous ouvrons une réflexion : "Numérique en campagne "A suivre…

Michelle Laurissergues

Présidente de l'An@é

https://prodageo.files.wordpress.com/2010/10/cc-by-80x15.png

Dernière modification le samedi, 08 avril 2017
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne, longtemps responsable associative au niveau des écoles maternelles et depuis 1996, présidente nationale de l’An@é, Association Nationale des Acteurs de l’Ecole et co-fondatrice du site Educavox.