fil-educavox-color1

Cet article fait suite à celui en lien ci-après où il est question de la méta-certification de Coursera : Certifications, crédits et diplômes en ligne : Tour d’horizon N°1

Pour en revenir au « Foundations of Teaching for Learning », ce volumineux parcours de formation en ligne de 18 mois sera attesté par une méta-certification, le capstone project, qui l’année dernière, lors de son annonce, représentait une avancée importante dans le champ de la certification en ligne.

Entre temps, Coursera s’est fait voler la primeur par d’autres plateformes qui délivrent d’ores et déjà des certifications d’aussi grande ampleur, des crédits universitaires voire des diplômes !

« Les plateformes évoluent vers des modèles payants, freemium ou low-cost. Ainsi, sur Straighterline, l'étudiant paie un abonnement mensuel de 99$. Les Mooc, facturés chacun 49$, ont été conçus par 70 universités. Pour ce prix, l'étudiant a la garantie que son Mooc sera reconnu par les établissements de la plateforme, qui lui attribuent des crédits »[1].

straighterlineIl n’est pas question de certification ou de diplôme ici, mais de crédits pris en compte dans un cursus universitaire. L’étudiant a la possibilité de valider jusqu’à deux ans d’études de niveau licence. Ensuite il devra s’inscrire aux cours sur le campus et finaliser en présentiel, ce qui élimine les problématiques de diplomation à distance et de fraude. En effet, l’éventuel fraudeur ne fera pas illusion longtemps sur le campus par la suite. L’intérêt est triple : financier (économies de loyers, déplacements…), organisationnel (souplesse d’emploi du temps, handicap ou empêchement), cognitif (personnalisation du rythme d’apprentissage).

Nous pouvons ajouter à cela un facteur motivationnel si l’étudiant se préoccupe de l’aspect financier de ses études (ce qui n’est pas toujours le cas !). En effet, plus il étudiera rapidement, plus les économies seront importantes ; Le site de Straighterline[2] annonce une économie allant jusqu’à 15000$ (12k€).

Pour aller encore plus loin, l’institut de technologies Georgia Tech délivre un cycle de cours d’informatique de niveau master en ligne sur la plateforme Udacity. La réussite à l’ensemble des cours permet d’obtenir le diplôme, pour un coût aux alentours de 7000$ (5600€), sachant que l’abonnement mensuel à un cours coute 199$ (160€) et la charge de travail est estimée à 6h de travail hebdomadaire. Chacun élaborera sa stratégie financière en fonction de son style d’apprentissage et de ses possibilités.

Il est à noter qu’il est possible de suivre les cours en « auditeur libre » gratuitement mais sans assistance, ni certificats ; le O de Open est donc bien de mise[3].

Le M de Massive est également à propos puisque 5 000 à 60 000 étudiants sont inscrits aux 6 modules de ce master[4].

Surveillance d’examens en ligne : Est-ce possible ?

La difficulté principale de la délivrance de crédits, de certificats et de diplôme en ligne réside dans le passage d’examens à distance, avec les possibilités de fraudes à priori plus importantes.

Des services de surveillance d’examens en ligne apparaissent dans ce paysage tel que ProctorU.com[5].

Le système est en relation avec les bases d’examens des universités mais aussi des plateformes de MOOC, et il permet de passer facilement son examen en ligne.  Pour un coût compris entre 25$  et 158$ par session,  suivant que l’examen est proposé par une université publique ou privée (je n’ai pas pu tester exhaustivement les milliers d’universités présentes), l’étudiant peut s’inscrire à un examen, le planifier et être surveillé durant le passage.

proctorULe service proposé sur le site est clair, facile à configurer et efficace. Il suffit de choisir l’université ou la plateforme qui propose l’examen, puis de choisir la session, enfin l’examen et pour terminer la date et heure de passage. Il est possible de passer un examen le soir ou le week-end, quel que soit votre fuseau horaire. Un système de rappel vous préviendra grâce à un compteur et des alertes de l’éminence d’un examen programmé.

Avant le démarrage de l’examen, vous serez mis en relation visiophonique avec une personne qui procédera à la vérification de votre identité (présentation d’une pièce d’identité devant la webcam). Ensuite elle vérifiera votre contexte physique en vous demandant de faire un panoramique avec votre webcam et de montrer votre ordinateur via un miroir en face de la webcam.

Enfin, une solution de prise de contrôle à distance permettra de diffuser l’examen et de surveiller à distance l’activité de l’étudiant en rapport avec cet examen. Le surveillant n’accède pas à vos fichiers mais peut vous aider pour l’organisation et le passage de l’examen.

Je n’ai malheureusement pas pu tester ce système, malgré une inscription sur le site pour voir les tarifs, n’ayant pas d’examen à passer en rapport avec une des institutions proposées. Gageons que ce genre de système de passage à distance d’examen va vite remporter un gros succès (ce qui est déjà le cas pour ProctorU aux Etats-Unis : « Parmi les 5000 entreprises privées les plus dynamiques classées en 2014, 105 sont basées en Silicon Valley ... n°183, ProctorU, 6,4M$... »[6]), et apporter la brique manquante à la formation en ligne ouverte et massive de type MOOC.

Il ne manquera plus qu’à détailler la manière de faire des TP en ligne en labo virtuel ou en labo physique robotisé. Mais ce sera le programme du prochain article ! Dès lors, nous aurons pris conscience que la formation en ligne conquiert progressivement tous les terrains réservés à la formation en présentiel, sauf peut-être la présence physique du formateur et des pairs.

Conclusion :

Alors je me forme en ligne, certes, mais je peux aussi passer mes examens et obtenir un diplôme en ligne ! Vous avez dit MOOC ? Quitte à prendre les foudres des opposants, je pense que le MOOC est une :

-        Mega Opportunité d’Outrepasser ses Capacités

et aussi une

-        Magnifique Option pour Obtenir des Certificats !

 

A partir de ce jour, vous n’aurez plus aucune excuse[7] de ne pas avoir fait d’études !

 


[3] MOOC : Massive Open Online Course (Cours en ligne ouvert et massif)

[7] Sauf si vous n’êtes pas connecté !

Dernière modification le samedi, 22 novembre 2014
Ceci Jean François

Chargé de mission "pédagogie à l'ère du numérique" à l’Université de Pau, Correspondant C2i1, Enseignant en communication et usages du numérique, administrateur à l'An@e