fil-educavox-color1

La construction d’une structure de formation en ligne est un acte complexe. On pourrait la comparer à l’élaboration d’un lanceur spatial, il est nécessaire de concevoir un dispositif en étages, doté de moteurs puissants, destinés à impulser une dynamique2 de formation.
Un dispositif de e-learning met en réseau un grand nombre d’acteurs situés à des niveaux divers au sein d’une pyramide organisationnelle. Il est indispensable, préalablement à tout début de construction, de cartographier les interlocuteurs des dispositifs. À défaut, le risque est grand qu’un acteur n´ait la perception que de son environnement immédiat.
Je parlerai dans ce billet du e-learning à l’éducation nationale. J’y vois là, un terrain d’analyse très intéressant parce que l’on voit émerger un autre mode d’apprentissage / enseignement. Il est évident que mon propos est large et que la question ne peut être résolue dans un simple billet de blog. En conséquence je souhaite poser les jalons d’une réflexion sur les contours du temps et de l’espace en FOAD, dans une optique de scénarisation opérationnelle.
Mon propos tentera d’analyser la possibilité de concilier la mise en place d’une structure de formation en ligne construite sur un modèle réticulaire souple au sein d’une pyramide contrainte par des repères temps et espace normés. Pour articuler mon propos je tenterais de cerner la nature des fonctions de chacun des acteurs du dispositif (I) afin de donner un début de réponse sur le temps et l’espace (II) 
Dernière modification le samedi, 27 septembre 2014
Moiraud Jean-Paul

Cherche à comprendre quels sont les enjeux des perturbations du temps et de l'espace dans les dispositifs de formation en ligne. J'observe comment nous allons passer du discours théorique sur les bienfaits des modes collaboratifs à l'usage réel.
 
***