fil-educavox-color1

Ce dossier réalisé par Stéphane Fontaine est publié sur le site du CRDP de Franche-ComtéL’environnement numérique, lié au développement des usages du Web, a pour conséquence des changements importants dans nos façons de travailler.

Participer, coopérer, collaborer : ces trois termes sont abondamment utilisés mais les idées qu’ils recouvrent, quoique proches, divergent. Dans tous les cas, l’activité et l’intelligence collective sont au cœur du dispositif d’apprentissage.

  • L’apprentissage coopératif est défini au préalable : chacun sait à quoi s’en tenir (rôles, organisation prévue par l’enseignant ou le formateur), et le résultat attendu est connu à l’avance. Il s’agit d’une collaboration constructive qui correspond davantage à un apprentissage plus traditionnel.
  • L’apprentissage collaboratif requiert la capacité des acteurs à comprendre le point de vue de l’autre pour progresser. Le résultat n’est pas prévisible, il n’est jamais certain. Cette forme de travail semble plus utile pour les apprentissages non-fondamentaux, qui se prêtent davantage au raisonnement et à la réflexion.
 

Alors,

 

RTEmagicC co3639-c46fcouRTEmagicC co1dfe-826e6ouRTEmagicC enfe3c-9a719 ?

On doit se demander quels sont la place et le(s) rôle(s) de(s) l’enseignant(s) ? de(s) l’élève(s) dans ces nouvelles pratiques de classe ? 

 

 

RTEmagicC ap0f99-47068

 

  • Quel rapport aux autres ? 
    Nous travaillons à la fois séparés et ensemble : seuls, en groupes ou en classes entières. Alors, comment suivre les élèves sans se perdre ?
     

 

 

 

  • Quel rapport au temps ?
    Nous pouvons agir en fonction d’un temps, moins linéaire et plus distendu, propice à l’individualisation.Alors, quand s’arrête le cours ?

 


 
  • Quel rapport à l’espace ?
    Nous vivons dans et hors la classe, seuls, en groupes ou en classe entière. Alors, depuis où travaillons-nous ensemble ? avec des outils mobiles ?
  • Quel rapport à l’organisation ?
    Nous pouvons être réactifs en temps réel sans forcément être ensemble. Alors, comment prendre en compte les interactions entre apprenants, la co-construction des connaissances ?

Quelles formes de collaboration numérique ?

 
La suite de l’article, tous les éléments du dossier sur le site du CRDP
An@é

L’association, à l’initiative de la création d’Educavox, en assure la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.