fil-educavox-color1

Les musiques actuelles  et contemporaines sont entrées dans l’ère du numérique depuis les années 90 avec l'apparition des premiers ordinateurs personnels.

La pédagogie de la musique fait peu à peu son chemin, pour intégrer ces nouvelles technologies; le temps  de la pédagogie est souvent bien différent de celui de la technologie.

Avec le Numérique la technologie  permet au musicien de déléguer à la machine la production du son.

Une nouvelle problématique dans l'enseignement de la musique émerge : Comment apprendre à penser la musique avant d'aborder une pratique instrumentale ?

Les musiques actuelles  et contemporaines sont entrées dans l’ère du numérique depuis les années 90 avec l'apparition des premiers ordinateurs personnels. Pour les musiciens et compositeurs actuels les dispositifs et instruments numériques sont devenus des outils quotidiens.

La pédagogie de la musique fait peu à peu son chemin, pour intégrer ces nouvelles technologies; le temps  de la pédagogie est souvent bien différent de celui de la technologie.

Cette intervention aux 3 èmes Boussoles du Numeriques voudrait présenter quelques exemples et pistes de réflexion autour des enjeux d'une  pédagogie de la musique qui tiendrait compte de ces profondes mutations.

Aujourd'hui la technologie numérique permet au musicien de déléguer à la machine la production du son. Les synthétiseurs (créer des sons) , les séquenceurs (organiser les sons) leur offrent la possibilité de s'affranchir de la maîtrise de la technique spécifique à un instrument. Déléguer à la machine la production du son permet au musicien de gagner du temps, temps mis a profit pour penser plus avant la musique dans sa structuration et dans l'interprétation qu'il peut en donner.

De là ; l'émergence d'une nouvelle problématique dans l'enseignement de la musique. Comment apprendre à penser la musique avant d aborder une pratique instrumentale ?

Les travaux de François Delalande depuis les années 80 ont largement ouvert la voie du développement de compétences  musicales chez les jeunes enfants. Développé dans « La musique est un jeu d enfant » l'idée d'enseigner des connaissances et des techniques, ils auront pour tâche d'encourager et de guider différents comportements spontanés de jeu avec le son jusqu'à ce qu'ils prennent la forme d'une authentique invention musicale sous-tendent les travaux présentés aujourd’hui.

 Le Métapiano

main Le Métapiano est un piano concentré quelques touches seulement. Il peut être joué par quelques doigts, voire avec un seul. Comme le souligne son nom, le métapiano va au delà d’un instrument traditionnel puisqu’il intègre les notes qui vont être interprétées par le musicien. En pratique, la partition est analysée pour établir une structure réunissant relations mélodiques, harmoniques et contrapunctiques entre les notes. Seules les hauteurs des notes sont codées et mémorisées selon les règles de la pianotechnie. Cette structure de hauteurs peut être mise en sons en jouant sur un nombre restreint de touches du métapiano. Le musicien qui connaît « d’oreille » la pièce applique à la structure de notes rythmes, tempo, articulations, accents, phrasés dynamiques et agogiques pour l’interpréter.

Un raccourci temporel s’opère entre le «notage» d’une partition et son interprétation immédiate sur le métapiano. Interpréter sans passer par la longue phase usuelle d’apprentissage propose d’inverser les questionnements du quoi et du comment. Cette inversion amène le musicien à envisager d’emblée diverses possibilités d’interprétation d’une œuvre et à les réaliser instantanément. Jean Haury (Concepteur du Métapiano).

Une illustration des utilisations possibles en classe de maternelle à cette adresse sur le blog Fragment de classe

  • Écouter pour Reconnaître la musique  : Une Comptine Cachée 

  • Interpréter pour Explorer la musique : Les Préludes  de  Muzio Clementi

  • Jouer pour Partager la musique : Un Orchestre pour danser.

http://fragmentsdeclasse.blogspot.fr/2014/04/le-metapiano-est-un-jeu-denfant.html

La Métamallette

Un logiciel interactif permettant de jouer et de créer de la musique tout en produisant des images en 3D, en relief et en temps réel. Il se joue seul et à plusieurs, via un ou plusieurs contrôleurs: joystick, gamepad, tablette graphique, interface MIDI … La métamalette est développée par l'association PUCE MUSE.

Cet instrument et largement utilisé par l'association pour des ateliers de pratique musicale collective ainsi que pour créer des spectacles.

Lors de cette présentation 4 jeunes gens ont bien voulu se prêter au jeu de la découverte de l'instrument durant une dizaine de minute.

Commençant par un moment de découverte libre sans aucune explication, ils ont manipulé 3 joystick et un gamepad produisant des sons et des images de façon totalement fortuite. Un moment guidé leur permet de faire un tour systématique de chacune des interfaces. Il découvrent très rapidement les combinaisons de touches qui déclenches sons et images. Une fois le principe compris ils reconnaissent rapidement les sons qu'ils produisent et se repèrent aussi visuellement sur l'écran . Un second guidage les amène à penser des structurations simples (début, solo, tutti, duo, fin…) Au bout de quelques minutes il jouent à se répondre s’arrêter puis repartir … Ils organisent entre eux les boucles jouées grâce à la Métamallette. Ils se repère créent des structures élémentaires et trouvent le moyen de s'arrêter ensemble. Un moment de musique !

Dernière modification le jeudi, 22 décembre 2016
Guillem Philippe

Enseignant Maître formateur en Éducation Musicale. 
Pédagogie de la musique électroacoustique 
Veille sur les nouvelles technologies. 
École Maternelle A Camus 
Moyenne et Grande Section 
Talence (33)