fil-educavox-color1

Depuis la rédaction des nouveaux programmes pour l’école, nous avons eu cesse d'entendre et de lire des articles sur l'introduction de la programmation à l'école.
Je ne vais pas alimenter ce débat mais je vais plutôt me conformer aux textes.

Mais finalement ça veut dire quoi « programmation » ?

Disons que c’est un peu comme une recette de cuisine ;-)
Vous connaissez les algorithmes ? Mais si, ces fameux colliers de perles que l’on faisait en maternelle : une perle rouge, une perle bleue et une perle verte et hop on continue. Et bien la programmation c’est la même chose.

On parle de programme pour une machine ou encore de code mais il serait plus pertinent de parler d'algorithme.

On pourrait donc voir un algorithme comme la recette d'un cuisinier : une suite d'instructions à réaliser dans le bon ordre :
- pour 4 personnes, prendre 3 œufs
- mélanger ces œufs avec 200 g de farine
- ajouter deux verres de lait
- remuer jusqu'à obtenir une pâte sans grumeaux
- ...

Ecrire un programme ou un algorithme revient donc à écrire une recette.

Et sur le terrain ça donne quoi ?

En abordant ce sujet lors de formations avec d’autres enseignants j’ai senti la panique monter... ou encore la traditionnelle réponse du manque de matériel numérique dans les écoles.
Et à côté de cela, on voit se multiplier la présence de petits robots dans les classes : des Thymio en passant par Beebot ou encore Sphero et il est peu probable que les écoles puissent se les offrir pour la rentrée prochaine…

Mais récemment j’ai eu la chance d’expérimenter avec mes élèves un petit jeu de programmation sans écran ou plus précisément un jeu de cartes, The Bugs !

Alors qu’est-ce que l’on trouve dans cette boite ?

Contents_FR

Le principe est simple, les élèves jouent contre un robot qui s’est détraqué, le Red Bug, il faut donc l’attraper et le réparer. Pour ce faire, il faut l’entourer d’un circuit d’énergie afin de l’attraper et le tout en coopérant ! Et oui, nous jouons tous contre le Red Bug et non pas chacun dans son coin.

 

IMG_20160310_145015.jpg

 

Les élèves ont donc pu tester The Bugs un après-midi du mois de mars. La start up étant clermontoise nous avons eu la chance de pouvoir jouer avec les créateurs du jeu ! Il a été très bien accueilli et après une brève explication, les enfants se sont rapidement investis et se sont laissés prendre au jeu.

Le temps nous a même manqué et j’ai pu entendre : « Maitresse, quand est-ce qu’on rejoue au petit jeu ? »

 

1459602022644.jpg

 

J’ai  beaucoup appris lorsque nous avons joué (enfin programmé pardon) avec les élèves. Déjà la coopération entre eux est absolument nécessaire pour arriver à bloquer ce robot bug-é. Je les ai vus se questionner, essayer de se mettre d’accord sur la stratégie à utiliser pour créer ce circuit d’énergie autour du Red Bug. Et en même temps cette coopération n’était pas vraiment évidente pour certains.
Ce mode de jeu s’est avéré assez simple pour quelques élèves, lors d’un prochain essai il faudra leur proposer un autre mode de jeu. J’ai adoré les voir élaborer des stratégies !

Si vous aussi vous souhaitez tester The Bugs dans votre classe ou avec vos proches, des infos ici  : http://magiksquare.fr/the-bugs

Pour ma part, qu'une seule chose à ajouter, vivement la prochaine séance !

Anne Rodde, Nicolas Gouy

Dernière modification le vendredi, 12 août 2016
Rodde  Anne

Professeure des écoles en CP, auteure du blog http://rapprendre.com/ consacré à l'utilisation des tablettes Android en classe.
SMART Exemplary Educator de par l'utilisation d'un TNI depuis bientôt 4 ans :-)
 
Je suis plus qu'intéressée par l'utilisation des outils numériques PAR les élèves, ensemble on apprend mieux !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.