fil-educavox-color1

Article initialement publié sur Parents 3.0
L’Injep, Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, vient de publier son étude annuelle sur l’utilisation de Twitter : 
« Un outil éducatif dans le cadre scolaire ? ». Initiée en 2011, cette étude permet de faire le point sur les usages pédagogiques du média. D’année en année, Twitter confirme sa montée en puissance dans l’univers éducatif. Dans leur dernière livraison, les deux responsables de l’étude, Gérard Marquié, chargé d’études et de recherche à l’Injep, et Cécile Delesalle, psychosociologue au cabinet Vérès Consultants, soulignent que l’utilisation de Twitter en classe transforme le lien social. Explications.

Du tâtonnement à la maîtrise
 
« Cette étude n’est pas le reflet du monde de l’enseignement en général, mais concerne des enseignants investis par l’innovation, précise Gérard Marquié. Mais on peut déjà noter qu’en trois années, on est passé du tâtonnement à une certaine maîtrise de l’outil. » Ainsi, l’étude souligne que ce sont 80% des répondants-utilisateurs qui ont créé un compte de classe, contre 69% en 2012. Et avec quelles visées pédagogique les enseignants utilisent-ils Twitter ? Prioritairement pour valoriser les travaux des élèves. Mais en primaire, les enseignants mettent en avant l’amélioration de l’expression écrite (pour 68%), et l’échange entre classes primaires (76%). Au lycée, c’est l’écriture collaborative qui est utilisée.
Pour autant, Twitter n’est pas le seul outil 2.0 utilisé par les enseignants. « Ce n’est au final qu’un élément numérique parmi d’autres, poursuit Gérard Marquié. Au fil des années, les enseignants ont diversifié leurs outils, en s’appuyant par exemple sur des blogs. Il y a une montée en puissance des compétences numériques, avec une diversification des outils. »
 
Des hyperliens entre école et maison
 
Or, on le sait, le numérique n’a pas de frontière, il ne connaît pas les murs. À l’école non plus, puisque c’est l’un des points saillants de l’étude : la transformation du lien social. « On parle ici du lien scolaire / hors scolaire, ainsi que des relations avec les parents, des liens maison / école, explique Gérard Marquié. À la question : « quel est l’intérêt d’utiliser Twitter en classe de maternelle ? », des enseignants ont souligné que Twitter accroît l’intéret des parents pour l’école et les activités de leurs enfants à l’école. C’est également ce que Monique Argoualc’h, enseignante en classe Relais à Brest, note (voir l’article que lui consacre Seniors 3.0, ndlr) : les jeunes collégiens initiés à Twitter dans un cadre scolaire s’approprient les règles et les importent à la maison. Il y a donc un glissement du rapport public / privé. »
« Twitter, en tant qu’outil au service de la pédagogie, ouvre la classe sur l’extérieur, sur la famille, précise Cécile Delesalle. Un professeur de collège nous a cité comme exemple d’utilisation l’étude d’une émission de télé via Twitter, et donc, en dehors du temps scolaire. Twitter a un côté multifacettes, il a plusieurs entrées, plusieurs sorties. C’est une plaque tournante.
En maternelle, l’utilisation de Twitter rassure les parents, en les tenant informés de manière directe sur les activités de leurs enfants en classe. Dans le secondaire, l’utilisation de Twitter en classe incite les parents à se former au média. »
En d’autres termes, Twitter en particulier, et le numérique en général, horizontalise les relations entre enseignants et fait évoluer les rapports du traditionnel triptyque élèves/parents/profs : les frontières sur les rôles de chacun se redessinent, tandis que des compétences nouvelles apparaissent. « L’utilisation de Twitter en classe induit également un regard différent sur la manière d’aborder les réseaux sociaux, et l’éducation au numérique : elle permet une approche positive, autrement que sous l’angle traditionnellement abordé des risques et des dangers, explique Gérard Marquié »
En incitant les parents à se connecter, dans tous les sens du terme, l’utilisation de Twitter en classe permet d’ores et déjà de changer le regard de la famille sur les réseaux sociaux. Et ça n’est pas la moindre de ses qualités.
 
Pour aller plus loin
 
L’étude de l’Injep "Twitter : outil de transformation dans le champ éducatif ?"
A lire sur Seniors 3.0, l’expérience Intergénér@tions menée à Brest par Monique Argoualc’h : http://seniors3point0.wordpress.com/2014/03/14/intergenerations-quand-seniors-et-ados-tissent-des-hyperliens/
Crédit image : mkhmarketing via photopin cc
Dernière modification le jeudi, 05 février 2015
BEE Laurence

Journaliste, observatrice des usages numériques générationnels, créatrice des sites Parents 3.0Ados 3.0 et Seniors 3.0. Auteur, conférencière et formatrice.

Site internet : parents3point0.com/

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.