fil-educavox-color1

Publié par Monique Dagnaud sur telos-eu.com

La cause est entendue : l’ère du numérique bouleverse le travail. Mais comment ? La bataille de chiffres sur le technological unemployment liés à la robotisation connaît aujourd’hui une accalmie provisoire : pourquoi ? Les débats passionnés sur le thème de « la fin du travail » ont occulté d’autres données tout aussi cruciales.

Quels emplois se développent en lien direct avec la révolution numérique ? Comment le rapport au travail évolue-t-il alors que les outils numériques modifient les procédures et les modalités d’exercice des tâches tandis qu’une  conception hédoniste « le travail doit être un plaisir » (rappel du slogan culte des hackers des seventies) imprègne à nouveau les esprits ? 

La dystopie de la fin du travail

Depuis 2013, une polémique fait rage autour des retombées de la robotisation.

Reconnaissons à Jérémy Rifkin la paternité du propos avec son livre La Fin du travail publié en 1995. Mais c’est à partir de l’étude menée en 2013 à l’université d’Oxford par Carl Frey et Michael Osborne, étude faisant valoir que près de la moitié des emplois américains allaient disparaître à horizon de dix ans, que quantité d’économistes lanceurs de chiffres ont engagé la guerre des spéculations.

Quatre ans plus tard, les charmes de ce débat prophétique se sont épuisés...

Lire l'article

https://www.telos-eu.com/fr/societe/galeriens-et-olympiens-du-travail-a-lere-numerique.html

 

 

Dernière modification le vendredi, 13 octobre 2017
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.