fil-educavox-color1

Publié par Laura Makary sur L'Etudiant - Educpros.fr. Dans son livre numérique, "Éducation française, l'heure de vérité", publié en décembre 2016, Philippe Jamet, directeur général de l'Institut Mines-Télécom et ancien président de la Conférence des grandes écoles, livre sa vision de l'enseignement supérieur français.

Il revient notamment sur la pénurie de diplômes courts et la réussite insuffisante dans le supérieur.

Vous venez de publier "Éducation française, l’heure de vérité", un livre numérique de 200 pages. Dans quel contexte vous êtes-vous lancé dans l’écriture de cet ouvrage ?

Ce livre est une contribution, un devoir d’alerte, qui reflète beaucoup de réflexions émanant de mes collègues de l’enseignement supérieur, que ce soit à l’université ou dans les grandes écoles. Je perçois une certaine urgence à agir, car, comme je le souligne dans le livre, notre système éducatif connaît des problèmes qui vont en s’aggravant. Et je crains qu'ils ne soient pas considérés à leur juste hauteur. Ce livre était l’occasion de rassembler ma doctrine personnelle sur le sujet, avec comme unique objectif de contribuer au débat.

http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/interview-philippe-jamet.html

Crédit photo : Philippe Jamet, directeur général de l'Institut Mines-Télécom, plaide notamment pour une hausse des droits d'inscription. // © Denis Allard / R.E.A

Dernière modification le lundi, 16 janvier 2017
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.