fil-educavox-color1

Autonomie de l’apprenant dans une formation

Article publié par Jacques dubois  sur le site : https://prodageo.wordpress.com/2015/10/21/autonomie-de-lapprenant-dans-une-formation/.

"Il m’a semblé intéressant de formaliser l’autonomie de l’apprenant par rapport au formateur (j’inclus les enseignants dans ce terme de formateur) en m’appuyant sur les 3 unités du théâtre classique : unité de lieux, unité de temps, unité d’action".

En savoir plus...

L'élu(e) face au numérique

Alors que le numérique irrigue tous nos usages et nos pratiques, l’attention reste focalisée sur le risque de fracture numérique de notre société susceptible de toucher les populations dites « éloignées ». Mais une autre fracture persiste : la grande majorité des élus et des décideurs politiques n’ont pas suffisamment appréhendé les nouvelles attentes des citoyens, l’émergence des politiques d’open data et le renouvellement des modèles économiques.

En savoir plus...

Loi Lemaire : la République numérique, work in progress

Par Victor De Sepausy sur Actualite.com : Alors que le CSPLA a confié une mission à Jean Martin pour mieux contrôler le domaine public, le monde du livre se positionne autour du projet de loi d’Axelle Lemaire. C’est que la notion de Domaine commun informationnel fait des émules, et chacun veut apporter sa contribution, dans la plus totale transparence. Ainsi, après les propositions du Syndicat national de l’édition, c’est l’Interassociation archives bibliothèques documentation, IABD, qui en fait part. 

En savoir plus...

Quelles réciprocités autour des communs ?

Rendez-vous samedi 10 octobre prochain de 10h à 13h au Centre de Recherche Interdisciplinaire (CRI) 75004 Paris 10 Rue Charles V 75004 Paris.

Les licences libres ne permettent pas toujours d’enclencher des cercles vertueux économiques de nature à développer les communs des savoirs. Par exemple, la clause Non Commerciale des licences Creative Commons met sur un même plan des réutilisateurs coopératives de l’ESS et des géants du Web…

En savoir plus...

Compilation et traitement des données éducatives

A noter, publié par Thot cursus différents outils pour compiler et traiter des données. "Qu'il s'agisse d'inventaires, d'achats, de vacances, de contenus, les applications ne manquent pas".

En savoir plus...

Données personnelles : un gisement sous haute protection

Publié par la Gazette des communes : Une multitude de données à caractère personnel sont collectées dans les applications métiers des collectivités. Mieux exploitées, elles permettraient de proposer des services plus ciblés ou d’optimiser les politiques publiques. 

En savoir plus...

La fin des données et le début de l'homme programmé.

Publié en Creative commons  par Olivier Ertzscheid le 14 août 2015 : http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/08/fin-donnees-debut-homme-programme.html

Un article du blog Nikopik tourne actuellement pas mal dans mes flux Facebook et Twitter : "Une analyse de trafic réseau de Windows 10 dévoile l'incroyable étendue de l'espionnage mis en place par Microsoft." L'article reprend en fait une étude réalisée par un informaticien tchèque, étude elle-même initialement chroniquée dans le Guardian et dans Ars Technica.

S'il est vrai que le nouveau Windows 10 a déjà fait l'objet de pas mal de critiques - notamment autour de son "identifiant publicitaire unique" - dont je m'étais moi-même fait l'écho dans mon billet sur le cpaitalisme de la surveillance, j'avoue que la lecture de celui de Nikopik a achevé de me laisser coi. J'écrivais d'ailleurs sur Facebook, juste après l'avoir parcouru :

6a00d8341c622e53ef01b7c7bef4d7970b

En savoir plus...

Reflexions autour de la propriété industrielle

Par Gilles Babinet : Est-ce que la propriété intellectuelle a encore un sens dans l’Ère numérique? Cette question fut une première fois évoquée dans le cadre de l’émergence du Peer to Peer et de la musique “piratée / librement distribuée” (suivant le point de vue que l’on adopte), puis de la mise en place d’Hadopi. Il s’agissait alors d’un débat sans fin tant deux visions du monde s’affrontaient. L’incapacité des protagonistes à s’écouter mutuellement a finalement rendu l’échange impraticable.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.