Imprimer cette page

L'heure est plus que jamais à la mobilisation dans les écoles, collèges et lycées de notre République car notre esprit démocratique vacille dangereusement en ce moment, si ce n'est dans les faits, tout du moins dans les consciences.

Au nom de la sécurité absolue, après les événéements tragiques que nous connaissons, on en vient à entretenir la peur, la haine et tous les réflexes de repli identitaire qui en découlent.

Des élections et un certain état d'esprit qui se fige de manière preignante et inquiétante depuis déjà un moment dans notre pays montrent bien que l'on pourrait dans l'avenir, si l'on n'y prend pas garde, reculer de manière gravissime sur le plan des valeurs fondamentales, sachant, et c'est sans doute le plus grave, que bien des jeunes choisissent aussi de soutenir les idées extrêmes, soit par désespoir, soit parce qu'ils ne prennent pas le temps d'analyser leur choix et qu'ils ne détiennent pas non plus toutes les clés de notre monde actuel, ou soit parce que nous ne leur proposons pas un avenir serein........ ou encore pour d'autres raisons qu'il faudrait absolument connaître !

Ecole républicaine et thèmes de société

Je n'arrête pas, et je ne suis pas le seul, à dire que l'école républicaine doit IMPERATIVEMENT s'emparer de tous ces thèmes de société qui font l'actualité journalière pour en débattre en classe librement, pour confronter les idées, pour parler de ce qui doit faire l'unité de la nation qui a tant souffert par le passé à cause de dérives populistes qui ont conduit à des drames épouvantables.

Veut-on, il faut le dire carrément, revenir au climat détestable des années 1930 qui a conduit à ce que l'on sait à la fin de cette triste décennie ? Comment peut-on aujourd'hui, je le dis avec un peu de colère, s'en tenir à ne se contenter dans les écoles que de d'enseigner le programme classique sans sortir vraiment des sentiers battus ? Je n'accuse pas ici les enseignants qui font un travail magnifique et pas facile, mais plutôt cette lourde machinerie qu'est l'Education Nationale, laquelle ne laisse pas suffisamment de liberté pour que l'école républicaine puisse coller davantage à l'actualité. Que de réformes, de textes pondus, de changements dans les cours chaque année par les intellectuels de cette institution, sans doute pour justifier leur position dominante et qui alourdissent encore ce que j'appelle une "usine à gaz", pardonnez-moi l'expression !

Formation des citoyens

Les enseignants doivent suivre un rythme infernal en se formant sans cesse, ce qui fait que tout au final est plutôt déformé, parfois avec des résultats stériles et sorti finalement d'une certaine réalité qui n'est plus prise en compte de manière concrète et réaliste. Il faut que l'école, au-delà des acquis pédagogiques fondamentaux à faire passer, se centre sur une priorité incontournable, la construction de citoyens qui posèderont l'esprit critique et l'envie de s'engager demain pour le bien de la société. On nous parle de socle commun des connaissances à acquérir, moi je parle ici surtout du socle de notre République à sauvegarder justement pour le bien commun de tous. Alors pour réaliser cela, ouvrons largement nos écoles à des témoins de notre société, à tous ces lanceurs d'alerte qui nous disent qu'il y a "le feu dans la maison France". Lançons des journées citoyennes, des forums dans les établissements scolaires en faisant venir des associatifs, des défenseurs des droits fondamentaux et libérons alors la parole de nos enfants, de nos jeunes.............. ce message sera-t-il entendu ou faudra-t-il aller à nouveau jusqu'à tomber dans le gouffre le plus terrible qui soit avant de comprendre les errements de notre système pédagogique à bout de souffle ??!!...

Enseignants, chefs d'établissement, éducateurs, parents, élèves, REVEILLEZ-VOUS pour maîtriser votre avenir, votre destin et celui des générations qui vont suivre ! Secouez à la base ce mamouth qu'est l'Education Nationale pour reprendre les choses en main, pour aller à l'essentiel qui est de former avant tout de futurs citoyens qui agiront concrètement pour la sauvegarde de notre démocratie.

Ne vous arrêtez pas aux textes, aux programmes parfois étriqués, aux lourdes obligations qu'on vous impose du haut, mais faîtes en fonction de ce que vous vivez sur le terrain, des priorités du moment. Vous savez mieux que quiconque ce qui est le mieux pour vos élèves et les enjeux ne sont pas les mêmes que l'on enseigne en campagne, dans les cités ou dans les banlieues. Une seule chose compte au final et ce sera sans doute la réussite dont vous serez le plus fiers, c'est de faire en sorte que vos élèves demain vivront debouts, sans craindre de l'avenir, tout en s'ouvrant aux autres, à ceux qui sont différents, fragiles, exclus ou stigmatisés.

OSEZ et OSEZ encore, vous êtes sans doute les premiers défenseurs de notre chère démocratie si fragile, merci à tous !

Dernière modification le lundi, 07 décembre 2015
Gillet Guy

Initiateur de l'asso festive et humanitaire "Je bouge pour les autres"  Site : http://pourlesautres.fr - Ancien Responsable-bénévole (au Téléthon - au Secours Catholique - à Saint Vincent de Paul) - Editorialiste libre à vocation éducative, pour défendre des valeurs fondamentales, afin de susciter le débat et l'engagement de tous - E-mail : g.gillet@libertysurf.fr
 
Mes Editos sont LIBREMENT utilisables par tous pour lancer le débat, la réflexion en direction de la jeune génération et ceci à partir de mon blog que vous pouvez faire connaître autour de vous, MERCI : http://echangessolidaritefraternite.centerblog.net/

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.