fil-educavox-color1

Patrick Figeac : " Depuis deux ans, avec Association pour l'Innovation en Matière d'Education et en Recherche Sociale (AIMERS)* nous intervenons de manière hebdomadaire au centre de détention d'Eysses, près de Villeneuve sur Lot. Nous avons débuté par des rencontres mensuelles en invitant  "entre les murs" des personnes au parcours singulier, susceptibles d'éveiller la curiosité des adultes mais aussi de les amener à  s"interroger sur leur devenir à l'issue de la détention."

"Un second module a vu le jour l'an dernier baptisé "Solidaires mais pas solitaires". L'objectif est de faire travailler des personnes détenues sur l'estime de soi par le biais entre autre de la médiation équine ou canine.

Nous avons initié le troisième volet de notre travail avec une réflexion critique sur les médias.

La finalité est de mettre en place une émission radiophonique depuis le centre de détention.

L'idée générale qui prévaut est que la détention doit être ouverte à ce qui se passe " hors les murs". C'est la raison pour laquelle nous nous mobilisons pour conduire des actions sur le cinéma ainsi qu'un forum qui reste à construire."

L'Association pour l'Innovation en Matière d'Education et en Recherche Sociale (AIMERS) présidée par Nathalie FAIVRE porte le projet en partenariat avec Radio4 pour la parti média.

Etude critique des médias : Un invité : Marcel Desvergne

Il est particulièrement important de discuter avec des détenus au centre de détention d'Eysses pour "l'étude critique des médias " qui alterne des travaux pratiques et des rencontres avec des professionnels des médias. L'objectif est de développer l'esprit critique et de stimuler la réflexion.

L'intervention était bien, comme précisé dans l’interview, de placer les médias dans notre démocratie tout en prenant en compte les évolutions réelles par rapport aux techniques, comme le numérique, et aux pratiques évolutives des citoyennes et citoyens.

L’émergence des réseaux sociaux, par exemple, bouleverse nos relations avec les informations qui, avant, étaient du domaine presque exclusif des professionnels de l’information.

Notre démocratie doit prendre en compte comment de nouveaux systèmes et pratiques, locaux et mondiaux, changent les rapports de force.

Et bien sûr, l’école, à tous niveaux, doit rester au cœur de cette évolution en cours. Son rôle est bien entendu de structurer les enfants, de les aider à relativiser les relations avec l’information et de leur donner les codes de notre société en changement. Tous les codes, pas seulement techniques !

Ecouter l'interview réalisé par Patrick Figeac

 

 

* Cette initiative est portée par l''Association pour l'Innovation en Matière d'Education et en Recherche Sociale (AIMERS) avec Nathalie Faivre, la présidente, Robert Hummel, Georges Soupault, Patrick Figeac et avec le soutien actif de Cécile Bonnet, clinicienne psychologue au SPIP.

Radio 4 partenaire d'Educavox, http://www.radio4.fr/, intervient en Lot-et-Garonne, à Villeral et à Villeneuve-sur-Lot, lieu de mise en place de ce projet.

Dernière modification le mercredi, 16 janvier 2019
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.