fil-educavox-color1

Figeac Patrick

Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Un vrai casse-tête !

Comment introduire la sélection à l'université, sans l'introduire, tout en l'introduisant ? Un vrai casse-tête pour le gouvernement !! Le nouveau dispositif comporte au choix, une sélection peu sélective,une sélectivité ouverte ou encore une orientation sous contrainte.

En savoir plus...

Baccalauréat : la réforme en marche !

Le bac ne vaut rien mais rien ne vaut le bac ! Pourtant, notre vieux bachot a du plomb dans l'aile. S'il est la clé indispensable pour rentrer à l'université, la moitié des étudiants ne trouvent pas la serrure de la seconde année. Si, en principe, tout bachelier peut avoir accès aux études universitaires, tout le monde sait bien qu'il s'agit en fait d'une mystification. Le couperet finit par tomber et rejette des jeunes qui se retrouvent exclus des études.

En savoir plus...

Protéger nos enfants

59% des femmes, 63% des hommes, victimes de viols ou de tentatives de viols sont mineurs.94% de ces violences sont commises par des proches, 54% par des membres de la famille. Sur 100 agressions sexuelles, 10 font l'objet d'une poursuite pénale qui déboucheront sur 1 condamnation. Dans l'immense majorité des cas, les violences sexuelles sur mineurs ont de graves conséquences sur la santé mentale des jeunes victimes.

En savoir plus...

Nous apprenons à tout âge !

Les enfants découvrent le monde et, stimulés par la curiosité, s'interrogent. Ils perçoivent, mémorisent, catégorisent à une vitesse stupéfiante. Certains apprentissages requièrent de l'aide, d'autres se font en imitant, d'autres enfin se réalisent spontanément.

En savoir plus...

Le moment adolescent

Nous les croyons inconscients, intempestifs, passionnés, irascibles, instables mais une récente étude de l'université de Pennsylvanie démontre que nos ados ne sont pas aussi irrationnels que nous ne le pensions.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.