fil-educavox-color1

Magliulo Bruno

Magliulo Bruno

Formateur/conférencier/auteur Orientation scolaire et professionnelle - Inspecteur d'Académie honoraire

Profil LinkedIn

Réforme des lycées : on voulait créer un parcours plus scientifique que la filière S ...

... , on aboutit à un parcours "supermaths"​ encore moins scientifique - 

L'un des reproches les plus fréquemment exprimés à l'encontre de la filière S du lycée français est qu'elle ne serait pas suffisamment scientifique. Elle l'est certes en partie, du fait de la présence d'enseignements tels que la physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre (SVT), et même d'autres enseignements scientifiques dans un petit nombre de lycées : les sciences de l'ingénieur, les sciences agronomiques... Mais chacun peut faire le constat qu'il est possible de réussir l'examen du baccalauréat S en étant relativement faible dans ces enseignements, et en compensant d'éventuelles mauvaises notes par d'autres, de bon niveau, en français, histoire-géographie, langues, philosophie ...

 

En savoir plus...

Le rééquilibrage des filières dans la réforme du lycée : la cible réelle est le bac ES

Avez-vous remarqué qu'à  chaque fois qu'un Ministre de l'Education nationale s'attaque au vaste chantier de la réforme du lycée, il ne manque pas de la justifier par la nécessité de "rééquilibrer les filières" (entre autres objectifs à atteindre) ? En outre, il obtient généralement un assez vaste consensus de principe de la part des "partenaires sociaux". Alors comment se fait-il que, depuis une bonne quarantaine d'années, à chaque nouvelle réforme du lycée on nous ressert le même argument, ce qui veut dire que l'on fait un constat d'échec sur les précédentes tentatives ?

En savoir plus...

La forte expansion de l'enseignement primaire et secondaire privé hors contrat : pourquoi ? Quelles conséquences? Quid du privé sous contrat ?

Depuis quelques années, les enseignements primaire et secondaire privés hors contrat d'association avec l'Etat sont, en France comme dans beaucoup d'autres pays, en forte expansion. Ce phénomène, ancien dans le supérieur, est relativement récent et moins connu concernant ces autres niveaux de scolarité.

En savoir plus...

De la naissance du baccalauréat moderne en 1808 à nos jours : plus de deux siècles d'un double processus d'expansion/dégradation.

Les résultats de la session 2018 du baccalauréat viennent d'être communiqués : 675000 nouveaux bacheliers sont promus cette année parmi les 765000 élèves qui se sont portés candidats. Le taux de réussite global atteint un nouveau record : 88,;3% de reçus, en progression de 0,4% par rapport à la session de 2017. Rien ne semble pouvoir contrarier la fuite en avant qui nous rapproche un peu plus chaque année du jour où tous les élèves de terminale seront déclarés bacheliers.

En savoir plus...

Quel avenir pour les classes préparatoires françaises ?

Texte actualisé juin 2018 - Critiquées par certains mais adulées par d'autres, de plus en plus concurrencées par des voies différentes d'accès aux grandes écoles, menacées de disparition pure et simple par les uns quand d'autres se montrent prêt à les défendre bec et ongle ... Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) françaises font débat. Dans l'article qui suit, nous vous proposons d'en découvrir les termes, et nous nous risquerons à une prédiction (qui n'engage que nous) sur le sort qui pourrait leur être réservé dans l'avenir.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.