Imprimer cette page
Ingénieur Biomédical de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (Bretagne et Paris) complété d’une maîtrise de Mathématiques Fondamentales, Thierry VIEVILLE est Docteur en Neurosciences et directeur de Recherche en Neurosciences Computationelles dans l’équipe CORTEX de l’INRIA à Sophia Antipolis où il travaille et encadre des doctorants.
Il participe également au niveau national aux actions de médiation scientifique en sciences de l’informatique et du numérique. Les très nombreux documents qu’il publie dans ce cadre en particulier sur la plateforme interstices, faciles a lire, accessibles en grande partie avec un léger bagage scientifique constituent une véritable mine à l’usage de toutes celles et ceux qui désirent s’approprier une culture scientifique sur la recherche en informatique.
Les enseignants y trouveront matière pour leurs élèves.

Rencontré à l’Espace des Sciences Pierre Gilles de Genne, lors des travaux des Journées Internationales sur la Communication , l’Education et la Culture Scientifiques, Techniques et Industrielles, il a accepté cette interview pour Educavox au cours de laquelle il explique pourquoi « apprendre l’informatique au lycée c’est une affaire de poule et d’oeuf » mais dit-il, il ne s’agit en aucune façon que tous les élèves se transforment en programmeurs.
Il s’agit toutefois d’une nouvelle chance offerte en particulier à celles et ceux qui ne réussissent pas dans l’école d’aujourd’hui et « d’une nouvelle forme d’abstraction pour élever son esprit ».
Mais alors pourquoi le débat sur le code à l’école a-t-il été si âpre ?

Pourquoi tant de freins à une initiation pour tous d’une science qui contribue certainement à l’acquisition d’une véritable littératie numérique ? Thierry VIEVILLE se veut résolument optimiste.

Claude TRAN

Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.