Imprimer cette page

Le collège Daniel Argote s’est lancé à la rentrée 2017 dans une expérimentation de l’utilisation pédagogique du téléphone portable dans le cadre d’un appel à projets national porté par la DANE de Bordeaux : « collège Lab ». Le Département 64 a soutenu cette expérimentation qui a été évaluée par un cabinet de sociologie appliquée. Témoignages sur l’organisation administrative et pédagogique et présentation des applications utilisées en classe avec Vincent Dufau, Chef d’établissement et Ana Fernandez, Professeure d’espagnol au Collège Daniel Argote, Orthez (64)

L’année2017-2018 a vu la création d’un premier LEA (Les lieux d’éducation associés)au collège Daniel Argote d’Orthez autour de la thématique de la forme scolaire : « Repenser les espaces d’apprentissage, de l’espace collaboratif à l’espace enrichi ». Le collège est suivi par le laboratoire de recherche UMR Éducation Formation Travail Savoir (EFTS, MA 122) de l’Université de Toulouse Jean Jaurès.

Le contexte est celui d’un établissement où des professeurs ont adopté de nouvelles postures pédagogiques privilégiant la mise en activité des élèves dans et hors la classe (classes inversées, ilots de travail coopératif) et mènent une expérimentation Collège’Lab d’utilisation des téléphones portables des élèves (Byod) et utilisent les outils numériques pour la captation de son, d’images, de vidéo et le travail collaboratif.

Le projet présenté, projet BYOD, consiste à amener son téléphone portable utilisé comme matériel pédagogique

Tablettes et ordinateurs portables sont donc présents dans le cours d’Ana Fernandez, Professeure d’espagnol et les élèves, ensuite répondent, agissent, produisent tant dans les escaliers de l’école que la cours de récréation.

Ils sont dotés d’un équipement en tablettes numériques ou d’ordinateurs portables fournis et financés par le Département, avec une aide financière de l’Etat. 

Les collèges Daniel-Argote à Orthez et Errobi à Cambo sont retenus au titre du dispositif Collèges lab’ (collèges laboratoires). Ils vont expérimenter des usages numériques très innovants, à l’instar du BYOD (Bring Your Own Device : usage encadré des outils numériques personnels des élèves en classe).

Il s’agit bien d’un  « collège laboratoire », avec le soutien de la DANE et du Conseil départemental 64. Le projet fût lancé au moment de l’interdiction du téléphone…, il n’y a pas de remontée négative des parents et cela permet de travailler l’éducation aux médias, tant Facebook et réseaux sociaux. De fait il s’agit de savoir comment on va pouvoir utiliser le téléphone portable pour l’éducation ! Le « Doudou » :  support de travail avec un devoir d’équité même si des élèves n’ont pas de téléphone personnel.

Ainsi il y a des bornes Wifi, dédiées au BYOD, qui n’utilisent pas les forfaits des élèves et l’utilisation par tous de mallettes.

Les bornes sont sécurisées et proposent des applications pour tous les téléphones en mode « avion ».  Elles sont uniquement utilisées entre 8 h 30 – 12 h et 14 h - 17 h 30.

Une charte est signée par les enfants et les parents, permettant une sécurité numérique. Pour le projet pédagogique, un portable est disponible par élève qui travaille chacun à son rythme.

3 mallettes sont utilisées avec des applications QR code,  Seesaw   (Portfolio numérique)par exemple

L’usage ne dépasse pas les 20 minutes. Ce travail se déroule avec une seule classe de 4ème, bientôt deux.

Un accompagnement est prévu avec les familles, les collègues pour tout expliquer.

Des « Pique-niques numériques » sont organisés.

L’utilisation des textes, des vidéos, des photos et des audio est très vivace et l’enseignante reçoit le tout. C’est bien ainsi que se déroule un vrai travail de formation avec le numérique.

A suivre donc !

Dernière modification le mercredi, 06 février 2019
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.