Imprimer cette page

Par Philippe Mallard, Directeur Général chez Manutan Collectivités : A l’heure où nombre de collectivités territoriales cherchent à créer de nouvelles dynamiques économiques et sociales sur leurs territoires, les tiers lieux laissent entrevoir des opportunités d’avenir structurantes au service d’une ambition partagée : mieux vivre ensemble.

Récemment remis par le Président de la Fondation Travailler autrement à Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, le rapport de la mission Coworking : territoires, travail, numérique éclaire d’un jour nouveau l’émergence des tiers lieux et les opportunités qu’ils représentent. Inspirant, le phénomène est aussi loin d’être marginal : la France compterait ainsi près de 1 800 tiers lieux dont 46 % se situent en dehors des métropoles.

Qu’est-ce qu’un tiers lieu ?

Difficile de définir précisément un tiers lieu. Imprégnés de l’identité des territoires sur lesquels ils se développent, inspirés par les femmes et les hommes qui les font vivre, puisant dans les besoins de la population pour imaginer des solutions nouvelles, irriguant les acteurs locaux, les tiers lieux apparaissent avant tout comme des espaces hybrides et multiformes. Au terme de sa mission, la Fondation Travailler autrement pose une définition respectueuse de cette diversité.

Pour elle, " les tiers lieux sont des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser. Ils permettent les rencontres informelles et favorisent la créativité issue des interactions sociales, notamment à travers l’ouverture, la flexibilité, la convivialité et l’accessibilité. Chaque tiers lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, mais tous favorisent la créativité, l’initiative et le partage, et de plus en plus l’activité économique. "

On distingue différents types de tiers lieux.

Les tiers lieux d’activités, composés d’espaces de travail partagés, sont les plus connus. Ils répondent aussi bien aux besoins des jeunes entrepreneurs, des travailleurs nomades que des entreprises en recherche de flexibilité. On y vient pour partager des outils, et surtout croiser des expériences, échanger, imaginer des projets. Mais il existe aussi des tiers lieux d’innovation, des tiers lieux sociaux, des tiers lieux culturels ou encore des tiers lieux de services et d’innovation publique, déployés par les collectivités pour répondre aux attentes des usagers (maisons de services aux publics, conciergeries solidaires, commerces multi-services…).

Voici quelques exemples de tiers lieux :

Ouvert à Poitiers en 2017 au terme d’une réflexion collective, le tiers lieu numérique Cobalt est un bel exemple de cette hybridation. Au cœur du centre-ville dans un vaste immeuble autrefois occupé par un journal local, il accueille des espaces de travail partagés, des salles de formation ou dédiées à l’organisation d’évènements. Un programme d’animations ouverts aux habitants (débats, formations, ateliers, rencontres…) est également proposé. Destiné à accompagner les entreprises numériques dans leur croissance, le Réseau des Professionnels du Numérique (SPN) y a installé ses bureaux. Au centre du bâtiment, un patio et cuisine sont enfin ouverts à tous pour imaginer l’avenir autour d’un café ou simplement profiter d’un instant de détente.

Au service du bien vivre ensemble

Une chose est certaine : aussi divers soient-ils, ces espaces répondent à une ambition pleinement partagée par Manutan Collectivités : imaginer des solutions pour favoriser le mieux vivre ensemble. Oui, les tiers lieux offrent une réponse à la désertification des villes moyennes, à la désindustrialisation, à la transition numérique et écologique dans les territoires. En croisant les activités et les publics, en encourageant le partage, la coopération et la mutualisation, en initiant les rencontres, en promouvant le « test and learn », en contribuant à développer des activités de proximité, ils irriguent nos territoires, bousculent les habitudes, réveillent la créativité et balaient les idées reçues.

Toutes ces nouvelles dynamiques inspirent les équipes de Manutan Collectivités. Pourquoi ? Parce que contribuer aux enjeux sociétaux est un leitmotiv quotidien qui donne du sens. Parce que l’ADN de l’entreprise rejoint celui de ces espaces hybrides : initiative, innovation, co-construction, collaboration, partage, collectif, ... Parce que Manutan Collectivités porte en elle cette ambition d’élargir le champ des possibles au service de tous, en imaginant des aménagements adaptés à ces usages multiples en train de naître ici et là, à Marseille, Nancy, Châlons-en-Champagne ou Ligugé.  

imagetierslieuxfreebis

Les maires de nos villes ont raison de s’intéresser de près à l’aménagement de tiers lieux. Si ces espaces préfigurent de nouvelles façons de vivre dans nos territoires, ils stimulent et conjuguent également des énergies en répondant aux grands enjeux d’aujourd’hui : en créant du lien social, en réinventant les relations intergénérationnelles et en redonnant du sens au collectif. Pour in fine contribuer à la qualité de vie de tous et de définitivement encourager le bien-vivre ensemble.

Philippe Mallard

https://www.linkedin.com/pulse/tiers-lieux-des-opportunit%C3%A9s-davenir-pour-nos-philippe-mallard/

Dernière modification le vendredi, 18 janvier 2019
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.