Imprimer cette page

Babbel dévoile les 8 expressions idiomatiques les plus connues issues de l'univers sportif : En plus d’être bénéfique pour la santé, le sport joue un rôle important dans la plupart des cultures. Il permet de réunir le peuple, mais amène également avec lui son lot de vocabulaire et d’expressions, affectant ainsi le langage quotidien d’une population. En effet, de nombreuses expressions sportives sont utilisées régulièrement par les francophones pour faire référence à des situations précises de la vie de tous les jours.

A l’occasion des Jeux Olympiques 2021, qui se déroulent du 23 juillet au 8 août à Tokyo, Babbel, l’application premium d’apprentissage des langues pour une pratique avec assurance au quotidien, liste les expressions idiomatiques issues de l’univers sportif et utilisées dans la vie quotidienne.  


L'utilisation des idiomes du champ lexical du sport 

Ces expressions diffèrent fortement d'un pays à l'autre, selon la popularité de chaque discipline. Par exemple, en Angleterre, l'argot du cricket contribue considérablement au langage courant, comme c'est le cas dans d'autres pays où ce sport est très populaire. Par exemple « Frapper quelqu'un pour six » (en anglais, “Hit someone for six”), ce qui signifie surprendre totalement quelqu'un, souvent de manière négative. Dans cette expression, "six" signifie "six runs", c'est-à-dire un coup de cricket qui envoie la balle, sans rebond, au-delà du périmètre du terrain, ce qui donne six runs, le score maximum. 

Aux États-Unis, en revanche, de nombreux idiomes sont tirés du jargon technique du baseball. L'une des plus connues est le "take a rain check", qui consiste à reporter un événement ou un engagement. Par le passé, lorsque les matchs étaient reportés en raison du mauvais temps, les spectateurs recevaient un bon qui leur donnait accès au nouvel événement. Ou encore l'expression « hit a home run », utilisée pour désigner quelqu'un qui réussit, qui vient du fait que lorsqu'un batteur frappe un home run, il parvient à faire le tour des bases et donc à marquer un point. On retrouve également l’expression « touch base » (parler à quelqu'un pour faire le point sur quelque chose), « ballpark figure » (une estimation approximative), ou encore « throw somebody a curveball » (surprendre quelqu'un, souvent de manière négative).

La balle est dans ton camp – Expression en provenance de l’univers du tennis, elle s’inspire de « A vous la balle », qui signifiait au 17ème siècle « A vous de parler ». Aujourd’hui, elle désigne la parole que l’on envoie à quelqu’un lorsque l’on vient de parler ou que l’on renvoie pour répondre. C’est à la responsabilité de l’autre d’agir, de prendre une décision.

Les Anglais utilisent également cette expression dans la vie quotidienne, que l’on traduit par « The ball is in your court ».

Mener la danse – Cette expression a vu le jour au 14ème siècle, époque à laquelle la danse se définissait comme étant réglée, et nécessitant un conducteur, lequel guidait les pas de sa partenaire. Aujourd’hui, elle signifie prendre les décisions, tenir les ficelles décider.

Donnez-en un pour son argent – Utilisez lors de courses de chevaux, il s’agit ici de donner tout ce que l’on a pour vaincre un adversaire. Par exemple, « Quel que soit l'adversaire, nous allons lui en donner pour son argent ».

Jeter l’éponge – Tout droit issu du monde de la boxe, il s’agit ici de succomber à un défi. 

En Anglais, cela se traduit par « Throw in the towel ».

Frapper sous la ceinture – Expression provenant de l’univers des arts martiaux, elle fait référence à l’action de faire ou dire quelque chose considéré négatif ou cruel.  

En Anglais, cela se traduit par « Hit below the belt ».

Garder la tête hors de l’eau – Utilisée dans le cadre sportif de la natation, cette expression fait référence au fait de ne pas prendre de retard dans le travail ou d’autres tâches.

Rencontrer un obstacle – Ici, il s’agit de faire face à un problème rencontré lors de la navigation de plaisance.

Prendre le taureau par les cornes – Issue des combats de taureaux, cette expression fait référence au fait d’accepter un défi et d’essayer de vaincre. 

« Le succès et la défaite font autant partie du sport et des compétitions que de la vie de tous les jours. De plus, les métaphores tirées du langage sportif sont souvent universelles car les sports et les compétitions - certaines disciplines en particulier, comme le football - sont connus dans le monde entier. Utiliser des métaphores du jargon sportif sert donc à décrire des événements et des choses de manière beaucoup plus intéressante en exploitant une image précise dans l'esprit de l'interlocuteur » explique Todd Ehresmann, expert en linguistique de Babbel. "Cependant, ceux-ci ne sont compris qu'à condition que l'on soit familier avec la langue et le sport en question. Par exemple, si vous n'êtes pas familiarisé avec le baseball, il pourrait être difficile de comprendre la façon de dire « frapper un coup de circuit », d'autant plus pour les locuteurs non natifs ».

### 

À propos de Babbel 

Babbel est l’application préférée de ceux qui veulent apprendre une langue. Elle est utilisée par des millions d’utilisateurs dans le monde et elle est numéro un dans son domaine. Babbel a été créée en 2007. Dans l’univers de la pédagogie, elle est connue comme une entreprise innovante. Les cours sont conçus avec beaucoup d’attention avec un objectif simple : permettre aux utilisateurs de faire des progrès très rapidement. Babbel est l’application qui vous aide à vous exprimer dans une autre langue dès les premiers cours, grâce à des dialogues réels. 73 % des utilisateurs affirment qu’après 5 heures de cours à peine, ils se sentent capables d’entamer une discussion dans la nouvelle langue. 

Dernière modification le lundi, 19 juillet 2021
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.