fil-educavox-color1

L’orientation scolaire, un non-dit quasi universel

Les jeudi 8 et vendredi 9 novembre, se tenait la conférence de comparaisons internationales sur l’éducation à l’orientation, organisée par le CNESCO[1]. Nathalie MONS, Présidente du Cnesco, professeure de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise vient d’être associée à Pascal Charvet, pour une mission de réflexion sur l’orientation décrite dans une lettre de mission. Curieusement on ne la trouve pas sur le site du ministère, mais certains ont pu se la procurer et la publier[2]. De son côté, le Café pédagogique fait l’annonce d’une mission sur l’éducation à l’orientation tandis que la lettre ne donne aucun titre à cette mission et liste toute une série d’objectifs.

En savoir plus...

A propos de l’usage des objets connectés dans l’établissement scolaire

Nous devons nous poser la question de l’usage des objets connectés dans l’établissement scolaire, dont le téléphone portable est un exemple,  par les enfants et les adolescents et de considérer cet usage comme un fait social partagé par la grande majorité de la population[1]. Une table ronde organisée par l'An@é le vendredi 23 novembre à 12 heures, au salon Educatice propose en débat :" Le téléphone portable à l'école ? Pour quoi faire ? Et comment ? ". Nous vous invitons à y participer !

En savoir plus...

Comment les algorithmes de Parcoursup fonctionnent-ils ?

Définition du dictionnaire Larousse : "Un algorithme est un ensemble de règles opératoires permettant de résoudre un problème au moyen d'un nombre fini d'opérations. Il peut être traduit en un programme exécutable par ordinateur"

En savoir plus...

A l’Université Numérique d’Automne de Dijon : le monde change… et la pédagogie aussi.

A l’Université Numérique d’Automne de Dijon : le monde change… et la pédagogie aussi.

Apprendre et enseigner avec le numérique, de la maternelle à l’université.

En savoir plus...

#C2E2018 : La transformation du système éducatif à l’ère du numérique

L’intervenant de la conférence inaugurale du C2E " La transformation du système éducatif à l’ère du numérique " est  Fernando Gamboa Rodríguez (directeur du département de technologies et d’information du laboratoire CCADET de l’UNAM – Mexique) avec pour animateur, Bruno Devauchelle. L’ère du numérique c’est bien plus grand que la question de la technologie et de l’école ! La technologie : que fait-elle à l’éducation ? que fait-elle à la société ? L’être humain en relation avec la technologie a un fort impact sur l’industrie et donc…dans les classes.

En savoir plus...

#RNRE18 : " Robots, élèves, enseignants, quelle intelligence partagée "?

Les 2 et 3 octobre 2018, se tenait à l’IFÉ-ENS de Lyon une nouvelle édition des Rencontres Nationales de la Robotique Éducative. Le thème de cette troisième édition : " Robots, élèves, enseignants, quelle intelligence partagée ? ". Retour sur deux jours riches de rencontres et d’échanges. 

En savoir plus...

Innovation, innovation... est-ce que j'ai une tête à innover ?

Il est des nombres qui font rêver.

Leur évocation est douce, lorsqu’on les voit, lorsqu’on les entend. Le 64 en fait bien entendu partie. Parce que 64, ce sont les Pyrénées Atlantiques. Ici il n’y a pas de choix à faire. Tout est là. La montagne et la mer, la ville et la campagne. Le soleil et la pluie. Oui, l’herbe n’y est pas verte fluo par hasard, elle est parfaitement nourrie. Dans ce paradis dont je vous suggère ne pas trop parler autour de vous, pour le garder intact, chaque année se tient un rendez-vous incontournable lorsque l’on est passionné d’éducation et de numérique : Eidos 64. L’occasion d’échanger, se nourrir d’idées, rencontrer de belles âmes et regretter d’avoir à quitter ce territoire lorsque le colloque se termine.

En savoir plus...

Réforme des lycées : on voulait créer un parcours plus scientifique que la filière S ...

... , on aboutit à un parcours "supermaths"​ encore moins scientifique - 

L'un des reproches les plus fréquemment exprimés à l'encontre de la filière S du lycée français est qu'elle ne serait pas suffisamment scientifique. Elle l'est certes en partie, du fait de la présence d'enseignements tels que la physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre (SVT), et même d'autres enseignements scientifiques dans un petit nombre de lycées : les sciences de l'ingénieur, les sciences agronomiques... Mais chacun peut faire le constat qu'il est possible de réussir l'examen du baccalauréat S en étant relativement faible dans ces enseignements, et en compensant d'éventuelles mauvaises notes par d'autres, de bon niveau, en français, histoire-géographie, langues, philosophie ...

 

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.