fil-educavox-color1

De nombreux États ont témoigné leur soutien à la suite de l’assassinat du professeur Samuel Paty. Plusieurs d’entre eux s’associeront à l’hommage qui sera rendu en France le lundi 2 novembre.
Sur proposition de l’Allemagne qui préside ce semestre l’Union Européenne, un hommage sera rendu lors du Conseil des ministres européens de l’éducation le 30 novembre.

 
 

En Autriche, un message sera diffusé par le ministre de l’Éducation le 2 novembre et les écoles autrichiennes LabelFrance feront une minute de silence.

L’Italie donnera le nom de Samuel Paty à un établissement scolaire.

Les ministres espagnole et grec de l’Éducation communiqueront lundi 2 novembre par le biais de leurs réseaux sociaux. La Grèce propose par ailleurs que soit tenue une minute de silence dans ses écoles lundi prochain.

Au Pays-Bas, une minute de silence dans les écoles aura lieu, accompagnée par des débats sur la liberté d’expression.

L’Allemagne au niveau fédéral a proposé aux länder de faire respecter une minute de silence dans leurs écoles.
Un hommage a été rendu lors de la session extraordinaire de la réunion mondiale de l’éducation-UNESCO, le 22 octobre.

Par ailleurs, le 5 novembre, Journée internationale sur le harcèlement, la France et l’UNESCO organisent la première conférence internationale de lutte contre le harcèlement.

Lors de cette journée il sera notamment question de la place des réseaux sociaux dans le harcèlement scolaire. Avec ses homologues internationaux, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation national, de la Jeunesse et des Sports, lancera un appel pour une éthique des réseaux sociaux. C’est un effort commun et coordonné au niveau international qui est proposé par déjà soutenu par plusieurs pays.

 
 
Dernière modification le dimanche, 08 novembre 2020
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.