Imprimer cette page

Pic de croissance, bombardement hormonal, montagnes russes émotionnelles, la mue vertigineuse que connaissent nos ados est déstabilisante pour les parents. Maladresse, nonchalance, sautes d'humeur,  hypersomnie sont le lot de cette période de la vie où ils se sentent vulnérables, futiles car ils ne se sont pas encore trouvés. 

La crise d'adolescence est une crise partagée, elle oblige les adultes, déstabilisés eux aussi à se repositionner, le plus difficile à accepter pour eux, c'est l'ingratitude.

Petits, nos enfants attendaient de nous la Terre promise. En grandissant, ils découvrent qu'ils vont devoir se débrouiller tout seuls, et qu'aucun savoir ne les aidera vraiment à sortir de la dépendance infantile.

Aujourd'hui, le monde a changé. L'éducation se fonde sur de nouveaux repères, de nouveaux défis, de nouveaux dangers. Ce qui compte avant tout, c'est que le défi de l'adolescence soit rencontré. Nos ados se transforment, ce n'est pas un état auquel il faut remédier mais un processus auquel nous devons faire face. Ils n'ont pas besoin de parents copains ni de parents sévères.

Ce dont ils ont besoin, c'est de pouvoir continuer à enchanter le monde dans une société qui a enfoui ses idéaux.

Ecouter le podcast

 

 Patrick Figeac

Dernière modification le jeudi, 31 mai 2018
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.