Imprimer cette page

Après l'école, l'hôpital, les transports, les retraites, les associations, le logement, l'aide à l'enfance en difficulté, c'est maintenant au nom de l'université d'être dans le viseur de l'Etat. Comme de coutume, il s'agit de fractionner, de parcelliser l'offensive anti-sociale pour la rendre plus difficile à contrer.

Le PDG du CNRS définit ainsi l'idéologie de la future loi de programmation de la recherche. "Il faut une loi ambitieuse, inégalitaire, oui inégalitaire, une loi vertueuse et darwinienne qui encourage les scientifiques, équipes, laboratoires, établissements les plus performants à l'échelle internationale, une loi qui mobilise les énergies." Le darwinisme social qui n'a qu'un très lointain rapport avec les théories de Charles DARWIN est à l'oeuvre dans ce travail de déconstruction de l'université française.

Concrètement, il s'agit de précariser le statut des jeunes chercheurs qui n'auraient plus que des contrats de recherche renouvelés tous les trois ans.

Les présidents d'université deviendraient alors des sortes de PDG, munis de plans de développement économiques. Avec pour conséquence le démantèlement du Conseil national des universités, instance qui évalue collégialement les thèses et les promotions dans un esprit hérité du renouveau de l'université lors de sa refondation durant la troisième République et après la seconde guerre mondiale.

Les valeurs de l'université républicaine sont le moteur de la nation: authentique, méritocratique, engagé dans le service public, accueillant tous les étudiants y compris les étrangers sans frais supplémentaire,porteur d'une recherche reconnue internationalement.

Casser l'université, c'est détruire l'ensemble des fondements de notre République démocratique.

 

Dernière modification le mardi, 10 mars 2020
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.