Imprimer cette page

Rachel Grennerat, professeure documentaliste, propose à ses collègues de toutes les disciplines des moments de dédoublements de classe, permettant parallèlement d’aborder les thématiques de l’EMI au CDI, et des activités disciplinaires en effectif réduit. La mise en commun ÉMI se fait ensuite en classe entière avec le professeur de la discipline, et lui donne l’occasion d’aller plus loin, d’approfondir certains aspects.

 

Synthèse

L’origine du projet 

Rachel Grennerat, professeure documentaliste, propose à ses collègues de toutes les disciplines des moments de dédoublements de classe, permettant parallèlement d’aborder les thématiques de l’EMI au CDI, et des activités disciplinaires en effectif réduit. La mise en commun ÉMI se fait ensuite en classe entière avec le professeur de la discipline, et lui donne l’occasion d’aller plus loin, d’approfondir certains aspects.

Le déroulement de l’activité

Cette séance au CDI concerne une douzaine d’élèves d’une classe de 4e. L’autre partie de la classe est en cours de Technologie, pour une séance de travaux pratiques. Les élèves, installés autour du plateau de jeu posé au sol, sont répartis en 3 équipes. Après explication de la règle du jeu, la partie commence.

Les équipes déplacent leur pion sur le réseau de la ville, à la rencontre des experts qui leur proposent des énigmes autour de 3 thématiques : « Ma vie numérique », « Citoyenne, citoyen numérique », « Connectée, connecté ».

La professeure a sélectionné en amont une trentaine de cartes parmi les 120 proposées dans le jeu, selon les objectifs qu’elle a définis avec le professeur de Technologie pour cette classe. Pour chacune des questions, un débat s’engage au sein de l’équipe concernée afin de proposer une réponse collective. La professeure, maîtresse de jeu, gère les débats, précise le vocabulaire, clarifie les notions évoquées, rappelle la loi, valide les réponses, en s’appuyant sur les éléments proposés dans le livret d’accompagnement. Les élèves des autres équipes peuvent également prendre la parole pour poser des questions ou relater des situations qu’ils ont pu vivre. Chaque équipe tente de collecter un maximum de jetons des 3 catégories, preuves de réussite aux énigmes posées.

Les aspects techniques

Au cours de cette séance d’ÉMI, on aborde de nombreux sujets concernant les pratiques numériques des jeunes, sans utiliser de support numérique. Afin de pouvoir donner la parole aux élèves, on limitera l’effectif du groupe à une dizaine en cycle 3, et une quinzaine en cycle 4 et au lycée.

Les compétences du Socle commun

Les thématiques évoquées dans les cartes d’une part, et la méthodologie employée dans le scénario de jeu d’autre part, peuvent amener les élèves à atteindre de nombreuses compétences du Socle commun, notamment dans la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication (traitement des données, notions de propriété intellectuelle, de droits et libertés, attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l’information, attitude de responsabilité dans l’utilisation des outils interactifs). Du fait de la participation à des débats, ils travaillent aussi des compétences sociales et civiques et la maîtrise de la langue française.

https://www.reseau-canope.fr/notice/mediaspheres-leducation-aux-medias-et-a-linformation-emi-facon-ludique_18073.html

Fiche détaillée

Durée : 00:04:43
Date de production : 2018
Réalisateur : Hervé Perrot
Producteur : Réseau Canopé

Dernière modification le vendredi, 08 février 2019
Agence usages TICE

L’Agence nationale des usages des TICE accompagne la politique de développement de l’usage des technologies éducatives en concentrant son action sur les priorités nationales.

C’est un service du ministère de l’éducation nationale mis en œuvre par le Centre national de documentation pédagogique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.