fil-educavox-color1

Comprendre dès l'école qu'on est un noeud et un lien d'un écosystème en réseau.

La 21e COnférence sur les Parties (la COP21) qui a débuté hier à Paris et va se poursuivre jusqu'au 11 décembre réunit les délégations des 195 Etats signataires de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), adoptée en 1992, à la fin du Sommet de la Terre, à Rio.

Cette convention cadre est une convention universelle de principe, qui reconnaît " l'existence d'un changement climatique d'origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène. "
Une décision prise à l'unanimité des parties ou par consensus est recherchée – et c'est bien là la difficulté- pour aboutir à l'adoption d'un accord universel et contraignant sur le climat afin de maintenir la température globale sur Terre en deçà d'un réchauffement de 2°C.

En parallèle à cette conférence internationale qui accueille à Paris 150 chefs d'Etat et de gouvernement et plus de 40000 participants, se déroulent des évènements organisées autour du thème de l'écologie et de la protection de l'environnement, par des institutions publiques ou privées. Expositions (Solutions COP21), conférences, forums se multiplient à Paris.

La ville citoyenne, les métropoles responsables, dans des écosystèmes qui évoluent rapidement constitue un sujet que l'actualité éclaire d'une lumière nouvelle. C'est ainsi que du 4 au 7 décembre les principaux réseaux européens et mondiaux de ville se rassembleront à Paris. C'est le cas du sommet des élus locaux pour le Climat qui réunit un millier de Maires et dirigeants locaux venus des cinq continents et qui s'engagent dans la lutte contre de dérèglement climatique.

La population mondiale atteindra 9,731 milliards d'habitants en 2050 contre 7,141 milliards en 2013, selon une étude bisannuelle de l'Institut français d'études démographiques . Ils sont déjà plus de 50% a vivre aujourd'hui dans les villes et le taux d'urbanisation à l'horizon 2050 dépasserait 70%.

La question du développement urbain apte à répondre à l'évolution ou l'émergence des besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social, qu'environnemental se pose donc avec un réelle urgence.

Le concept de « ville intelligente », traduction française de smart city, traduit sa capacité à mettre en œuvre une gestion des infrastructures adaptables, durables, plus efficiente, pour améliorer la qualité de vie des citoyens dans le respect de l'environnement. L'écosystème numérique rend possible la ville intelligente, en permettant la participation des citoyens à la vie démocratique de la ville.


Le forum Smart City du Grand Paris organisé par La Tribune à l'Hôtel de ville de Paris "Métropoles responsables dans un monde urbanisé"  a réuni des centaines d'experts, conférenciers et participants qui pendant trois jours ont partagé leurs réflexions sur tous les thèmes qui inspirent la ville intelligente : mobilité, initiatives citoyennes, innovation digitale, transition énergétique, urbanisme, logement...

Penser la ville intelligente, pour La Tribune, consiste à résoudre « une équation planétaire qui ne saurait avoir de solutions qu'en mettant au cœur ceux qui en sont acteurs au quotidien : les citoyens ».

Ville citoyenne, ville vivante, ville esthétique, ville innovante, ville humaniste, ville collaborative, ville sobre, ville efficace, ville numérique ...autant de qualificatifs que devront se conjuguer avec biodiversité, contrat social, éco-mobilité, économie circulaire, démocratie, solidarité.. !

ITW 6 Interview de Joel de Rosnay

Joël de ROSNAY, scientifique, prospectiviste, écrivain, Président exécutif de Biotics International, était invité à participer à la table ronde sur : la transition énergétique, quels défis.

Pour ce docteur es Sciences, ancien chercheur et enseignant au Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans le domaine de la biologie et de l'informatique, et aujourd'hui Conseiller du Président d'Universcience (Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette et Palais de la Découverte),

"L'avènement d'une démocratie énergétique concertative est nécessaire pour réussir la transition énergétique :" La transition énergétique est complexe car certains pays sont engagés de manières différentes sur le long terme. De plus, la contestation des populations va s'accroitre en raison de la critique de la centralisation des moyens de production, du quasi-monopole de la distribution de l'énergie, et de la déresponsabilisation des citoyens devant la production et la distribution de l'énergie. Nous avons donc besoin d'un nouveau projet politique et industriel qui implique une approche systémique et combinatoire de l'énergie, et auquel les citoyens adhèrent"

Dans cet entretien il apporte toutes les précisions sur le cri qu'il pousse pour le futur pour devenir maître producteur de notre propre énergie que nous échangerons entre nous.
Autant de valeurs dont l'Ecole, elle-même impactée par une révolution numérique profonde, devra se saisir afin de préparer les jeunes à ce nouveau concept, l'écosystème.

Claude TRAN

Dernière modification le dimanche, 18 juin 2017
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, consultant.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.