fil-educavox-color1

Guillou Michel

Guillou Michel

Naturaliste tombé dans le numérique et l’éducation aux médias... Observateur du numérique éducatif et des médias numériques. Conférencier, consultant.
URL du site internet: http://www.culture-numerique.fr/

En finir avec l’incantation des usages responsables ! Définitivement…

Toute l’histoire a commencé il y a un bon moment déjà, six ans, je crois, à la création du portail « Internet responsable » sur Eduscol. Pour avoir fait partie des gens dont on a, sur ce projet, sollicité l’avis, je peux témoigner avoir voulu faire avancer, avec d’autres, cette notion de culture et de développement de la responsabilité, au détriment d’autres démarches moins éducatives.

En savoir plus...

Petites suggestions pour restaurer l’autorité du chef de l’État en Conseil des ministres

Tout cela a commencé, paraît-il, avec Nicolas Sarkozy, que plus personne n’écoutait guère, le mercredi matin, au Conseil des ministres. Oh ! il y a déjà plusieurs années, vers la fin de son dernier quinquennat. D’abord, c’était les journaux du jour, négligemment posés sur la table, auxquels on jetait un œil quand on n’était pas concerné, quand le projet de loi présenté n’avait strictement aucun rapport avec ses propres dossiers.

En savoir plus...

De la fin des experts à une multi-expertise qui fout les jetons…

Le numérique a ceci de particulièrement réjouissant — pour ma part, je n’ai su que très difficilement faire autrement — qu’il contraint les femmes et les hommes à mettre en œuvre des démarches, des pratiques coopératives voire collaboratives. On parle alors de co-construction, de co-élaboration de savoirs, de co-apprentissage, de co-design…

En savoir plus...

Enjeux sociaux et citoyens du numérique

L’atelier Canopé de Caen et l’académie locale organisaient les Universités du numérique. Catherine Becchetti-Bizot avait largement défriché le terrain le matin en évoquant l’apport du numérique aux pédagogies actives.

En savoir plus...

Les devoirs après la classe à l’école ou à la maison : un débat anachronique

La question de savoir où, à l’école ou à la maison, doivent se faire les devoirs donnés après la classe est fort complexe. Elle s’augmente en effet d’autres paramètres. Qui s’en occupe, les parents, les professeurs, des assistants d’éducation, d’autres personnes recrutées pour ce faire ? Par ailleurs la question n’est pas tranchée non plus s’il convient de donner ou pas des devoirs à faire après la classe. 

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.