fil-educavox-color1

« L’école change avec le numérique. » nous dit-on. Certes, mais concrètement, dans la réalité, comment cela se passe-t-il ?

De nombreuses innovations pédagogiques sont désormais présentes dans les classes, selon des modalités différentes en fonction des partenariats qui se sont noués entre les académies et les collectivités territoriales.

EDUCAVOX a voulu voir cela de plus près. Nous vous invitons donc à rencontrer  l’innovation pédagogique numérique dans quelques académies. Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de la DANE de Strasbourg

Une équipe au travail : La Délégation Académique au Numérique pour l’Éducation (DANE) 

Marc Neiss, IA IPR de Sciences Physiques et chimiques, est Délégué académique au numérique. Conseiller technique auprès du recteur depuis 2011, il assure l’élaboration et le suivi de la stratégie académique relative au numérique dont il coordonne les réseaux d’acteurs concernés. En liaison avec le secrétaire général d'académie et les inspecteurs d'académie-directeurs académiques des services de l'éducation nationale, dans les domaines liés au numérique pour l'éducation, il est en charge des relations avec les collectivités territoriales et assure l'animation des comités de pilotage au numérique académique. Il est aujourd’hui chargé de la coordination du numérique sur la grande Région Grand Est qui comprend dix départements.

La Loi d’orientation et de programmation pour l’avenir de l’École de la République de juillet 2013 a introduit une changement de cap  radical: alors que précédemment la mission Tice était orientée vers les aspects techniques, l’évolution s’est faite en allant du matériel vers les usages. Le DAN souhaite donc faire une priorité absolue à la question des usages plus qu’à celle des équipements : ainsi, le projet pédagogique de l'école est-il prioritaire pour toute demande d'équipement. Cette orientation est partagée clairement avec les partenaires et collectivités, car le plan numérique ce n'est pas qu'un plan d'équipement : c’est un plan qui met en œuvre les usages, les formations, les postures d’enseignement et les projets pédagogiques.

La DANE est aujourd’hui systématiquement consultée par les collectivités sur les choix techniques à effectuer. Des instances pluri partenariales sont mises en place pour la gestion du matériel, du réseau Internet : la collectivité s'appuie sur l'avis de la DANE. La question de la maintenance est transférée progressivement aux collectivités.

Pour Marc Neiss, l’expertise pédagogique doit être le fil rouge de la DANE.

C’est ainsi que deux enseignants sont auprès de lui :

Dominique Zahnd (professeure de SVT), adjointe au DAN est détachée à temps plein depuis 2013. Elle assure la Coordination générale de la Dane pour le premier et second degré ainsi que la liaison avec la Direction du numérique pour l’éducation (DNE) pour les opérations nationales.

Pascal Schaffhauser, professeur des écoles, est chargé de mission au numérique pour le premier degré depuis la rentrée 2016. Il assure la coordination pédagogique, d’impulsion et d’animation de réseau et le pilotage du projet de déploiement d’un ENT dans le premier degré depuis la rentrée 2016.

A leurs côtés, une équipe huit enseignants partiellement détachés œuvrent au déploiement de la stratégie numérique inscrite dans la Loi.

Dans les établissements un réseau de personnes ressources assure le maillage académique avec trois types de mission dans chaque établissement : les PRN (« personnes ressources au numérique ») sont « incontournables » dans l'établissement pour que le numérique fonctionne, elles assurent la maintenance. Il est important que ce soit des enseignants. La stratégie s’appuie aussi sur des administrateurs délégués pour l'ENT (« Admin ENTEA ») principalement des enseignants. Les « référents numériques » sont complémentaires des deux précédents : ils sont au cœur de la mise en place de la formation des enseignants de collège : ils sont les relais de la formation.

Au total, ils sont environ 650 à assurer l’ensemble de ces fonctions dans l’académie.

Accompagnement et formation 

Les PRN sont suivies par deux personnes de la Dane pour 10 jours filés de formation, mais les autres personnes ressources (admin et RN) bénéficient également d'appuis de la part de la Dane. Ils sont tous réunis deux fois par an pour des réunions/formations et sont portés par des personnes de la Dane (deux en tout, mais qui assurent également d'autres missions).

L’académie propose 53 dispositifs de formation au numérique, auxquels s'ajoutent tous les MOOCs (dont la plateforme FUN) auxquels peuvent participer les enseignants dans le cadre du PAF.

Une collaboration étroite avec les collectivités territoriales

Nous avons été accompagnés dans l’un des collèges visités par Mme Sabine Ischia, directrice des collèges au Conseil départemental du Bas-Rhin qui confirme la relation très directe et confiante avec la DANE pour l’accompagnement de la politique d’équipements numériques et l’animation de cette dimension dans les collèges du département, comme nous l’avons vu avec la réalisation d’un nouveau Centre de Connaissances et de Culture au collège Truffaut.

Quelques axes majeurs du déploiement numérique

L’ENT  iTop avec une plateforme Moodle

La généralisation de l'ENT à tous les établissements d'Alsace, à partir de 2007, a été un puissant levier du développement des usages du numérique. Ces usages constituent aujourd'hui l’un des objectifs prioritaires du Ministère de l’Éducation Nationale.

Depuis la rentrée 2014, les 266 établissements de l'académie utilisent un nouvel ENT fourni par la société iTop dans le cadre du projet Entea (Espace numérique de travail en Alsace).

La particularité académique est l'existence d'une plateforme commune, à laquelle chaque enseignant peut accéder une fois connecté à Moodle via Entea. Il est donc possible de réunir des équipes d'établissements différents pour conduire un projet. Depuis la rentrée 2015, Moodle est disponible dans tous les EPLE. Intégrée dans l'ENT, la plateforme est directement accessible par le menu.

On trouve également, sur cet espace commun, un outil d’évaluation des compétences numériques qui offre des modules de formation adaptés, des tutoriels de prise en main ainsi que des petits parcours de formation.

La comparaison avec les données nationales montre le succès de ce dispositif.

En termes d’établissements, l’académie de Strasbourg représente 5% des sites marqués alors qu’au niveau des chiffres, elle réalise 13% des connexions nationales aux ENT.  La communauté éducative dans son ensemble (parents et entreprises y compris) s’est appropriée l’ENT. Près de 90% de la population cible s’est connectée au moins une fois dans le mois. 

Dans le premier degré, un projet d’ENT est en gestation : préparation du marché, rédaction du cahier des charges, étude des différentes formes de déploiement ou de groupements. Ce projet correspond à un vrai besoin : la preuve en est le fait que 402 classes de l’académie (222 dans le 67, 180 dans le 68) sont déjà parties de leur propre initiative dans l'utilisation d'ENT Beneylu School. L'objectif est de proposer à toutes les écoles une solution portée par l'académie pour la rentrée 2017.

Un séminaire académique

Organisé le 10 novembre avec Canopé a permis d’échanger sur les pratiques déjà expérimentées afin d’essaimer vers de nouveaux usages.

perez3

Le séminaire Tablettes & Apprentissages

A cette occasion, de nombreux ateliers ont été réalisés afin de montrer concrètement comment intégrer les outils numériques dans l’enseignement.

Voici l’intitulé de quelques uns d’entre eux.

« Des tablettes à l’école pour quelles applications ; des tablettes comme boîtiers de vote ; des séances d’exercices avec la réalité augmentée (exploitation pédagogique des codes QR) ; comment utiliser les iPad en classe ; itinéraire d’une tablette en mathématiques ; créer un livre numérique avec Book Créator ; des élèves producteurs de capsules vidéos ; favoriser l’oral avec les avatars ; réalisation de vidéos lors d’un échange bilingue ; réconcilier les élèves avec l’orthographe grâce à la Twictée… »

Autant de retours d’usages disponibles sur la plateforme de la Dane

Un constat partagé : les outils nomades, tels que les tablettes numériques et les Smartphones, permettent, de par leur mobilité, au professeur d'intégrer plus facilement les outils numériques dans son enseignement. Ils permettent également, comme la plupart des outils numériques mais avec des spécificités, de proposer des activités pédagogiques où chaque élève peut avancer à son rythme et de manière différente.  

Les robots arrivent

A la suite d’un appel à projets, la Dane a équipé l’école Camille Hirtz de Strasbourg ainsi que le collège Pierre Claude, de Sarre-Union, de robots éducatifs.

Les premiers résultats sont prometteurs; les élèves  effectuent la recherche avec motivation et plaisir. Ces robots permettent aux enfants d’entrer concrètement dans l’univers de la programmation et ainsi de développer des compétences nouvelles en lien avec les nouveaux programmes de l’école et du collège. Les outils de développement et de codage étant très intuitifs, les élèves effectuent des recherches avec motivation et plaisir. Ils développement d’autres manières d’apprendre, de chercher, d’expérimenter dans un travail.

Au-delà de la programmation et du code, les élèves apprennent dont aussi à coopérer et à tirer parti de leurs erreurs potentielles. Il est aussi intéressant de noter que de nombreuses ressources ont vu le jour, facilitant ainsi la préparation de l’apprentissage du code via des sites et applications dédiées tels que Capprio, Class’Code, D-clics Numérique et Ecole du Code.

Un compte rendu d’expérimentation des robots Thymio à l’école dans toutes les classes du cycle 3 peut-être consulté ici.  

Les drones sont prêts à être adoptés

Dans la continuité de ce qui a été mis en place sur les robots, on a ajouté une dimension supplémentaire (3D) au déplacement des robots en introduisant les drones (Parrot) dans la panoplie.

L'idée est de les faire tester dans un établissement par une équipe de professeurs (ex.: Maths/techno) pour travailler le code et toutes les activités annexes. Les drones seront prêtés sur la base de projets pluridisciplinaires. Les équipes nous feront un retour (témoignage écrit et partage d'expérience). Mais à ce jour, on n’a pas encore de recul, les drones viennent d’être livrés et ils attendent d’être adoptés.

Des collèges innovants 

Après la phase de préfiguration durant l'année scolaire 2015-2016, le plan numérique se déploie dans toute la France. Cela représente au total 1510 collèges et 1256 écoles repartis sur le territoire. Dans l'académie de Strasbourg, 4 collèges et 8 écoles font partie de ce réseau. Voyons ce qui se passe dans trois d’entre eux.

Le Collège Olympe de Gouges d'Ingwiller (Bas-Rhin) a rejoint le réseau des collèges numériques avec un projet original de BYOD (Bring your own device ou Apportez votre équipement connecté).

Depuis la rentrée 2016, les élèves peuvent apporter leur propre tablette au collège. Trois classes mobiles, financées par le CD 67, viennent compléter cet équipement. La connexion Internet se fait par le réseau hertzien. L'objet de cette expérimentation est de déterminer les mutualisations possibles du réseau hertzien transportant les données issues du secteur routier (capteurs de passage, caméras, réseau radio numérique) au profit de certains collèges.

Pour plus ample information, on peut visionner sur Ludomag l’interview d’Anne Keller, principale du collège, qui indique les différents objectifs poursuivis : s’agissant d’un collège rural le numérique apporte une ouverture culturelle, il accroit la motivation des élèves contre le décrochage scolaire, il permet de travailler différemment, en groupes dans le cadre de la Réforme du collège.

Le collège François Truffaut de Strasbourg, est un établissement Rep+ (le plus haut niveau de l’éducation prioritaire) qui s’est forgé une identité numérique, notamment par la création d’une classe de sixième numérique, bientôt suivie d’une cinquième numérique depuis cette rentrée, les cours se déroulent dans deux salles équipées de 30 tablettes hybrides que l’ensemble de l’équipe pédagogique utilise quotidiennement pour les apprentissages.

M. Thierry Kiledjian, le Principal tient beaucoup à cette spécificité, car elle permet aux élèves et aux enseignants de travailler ensemble sur la plateforme Moodle, dans toutes les matières, d’apporter une aide adaptée aux besoins de chacun, de pratiquer la pédagogie inversée, de s’initier à la programmation (via Scratch ou Géo Tortue) et de favoriser l’autonomie des élèves.

Cette logique est en voie de généralisation dans le collège dont toutes les salles de classe sont équipées de vidéo projecteurs, une pratique pédagogique portée par quelques professeurs particulièrement motivés, comme Mme Marie Garrec ou M. Rey que nous avons rencontrés.

Aujourd’hui, M. Rey propose à sa classe de sixième une séance de maths un peu particulière, puisqu’il s’agit pour chacun de programmer un découpage laser de carrelage via le logiciel libre Géo Tortue intégré dans les tablettes.

perez2

Cette activité est particulièrement formatrice, car elle exige de la concentration, de l’attention, de la rigueur pour écrire la bonne procédure avec ses instructions : la tablette permet une vérification instantanée en voyant la machine exécuter le bon dessin.

Sur la table il y a la  trousse, le papier le crayon et la tablette sur laquelle les élèves reporteront les lignes de programme qu’ils auront créées sur papier après avoir réalisé le dessin de la découpe à effectuer. Nous ne sommes ici dans la vraie vie et non pas dans l'univers artificiel de la salle informatique. Cependant, les professeurs formulent le vœu que les élèves puissent être dotés de tablettes qu’ils pourraient conserver pour leurs activités de retour à la maison. Mais ce sujet n’est pas encore à l’ordre du jour.

Mme Marie Garrec, est professeure de Lettres et formatrice à l’ESPE. Elle a développé des stratégies pédagogiques intéressantes utilisant la plateforme Moodle pour créer des parcours différents selon les besoins des élèves grâce à la vidéo et, notamment pour les élèves à besoins particuliers (« Dys ») pour leur donner du temps ou pour leur fournir l’enregistrement audio d'un texte, avec des commandes vocales, ces élèves étant intégrés dans toutes les classes. La pédagogie inversée est aussi l’une des approches qu’elle privilégie généralement grâce au numérique.

Les élèves Dys rendent des devoirs écrits sur ordinateurs qu'ils déposent sur la plateforme. On voit ici comment le numérique permet de surmonter le handicap : en proposant des aides concrètes et la possibilité de répétition à l'infini jusqu'à ce que l'on ait compris. D’autres professeurs la rejoignent pour créer des parcours interdisciplinaires, par exemple entre les SVT et les Lettres sur les fourmis.

Mais ce n’est pas tout. Un Centre de Connaissances et de Culture est en cours de réalisation grâce à un financement du Conseil Départemental. A partir du CDI actuel, deux vastes salles contiguës ont été annexées, séparées par des baies vitrées qui les rendent inter-communicantes.

L’ancienne salle informatique devient un espace créatif de publication assistée par ordinateur, de musique, de cinéma, d’arts plastiques. Chacune des trois salles sera équipée d’une flotte de 25 tablettes numériques. Une salle est réservée aux travaux de groupe et deviendra un espace d’aide aux devoirs le soir. Cet espace sera encadré par deux assistants d’éducation à mi temps. Naturellement, ce projet, en cours de réalisation, verra le jour grâce à un financement du Conseil départemental déjà approuvé.

L’éducation prioritaire donne l’exemple !

Au collège du Kochersberg  (Truchtersheim, Bas Rhin), la révolution du réseau local est en marche.

La MoodleBox et le BYOD

Nous avons été accueillis par le principal M. Schweitzer pour assister à un TP de chimie des plus originaux et des plus actifs.

perez1

Ces élèves de troisième sont en grande activité, occupées tout à la fois à suivre sur leur Smartphone ou tablette (prêtée pour la classe) le déroulé de l’expérience de chimie proposée par leur professeur M. Christian Westphal, à réaliser concrètement cette expérience, à en photographier les résultats qui seront incorporés au document créé pour être intégré dans le cahier, enfin à répondre à un questionnaire auto correctif de vérification de compréhension des phénomènes observés, toujours sur leur Smartphone. Et le tout, sans aucune connexion au réseau Internet, car l’établissement n’est pas équipé en Wifi.

perez5

L’ensemble des données est ensuite intégré dans la plateforme Moodle de l’ENT pour être disponible par la suite pour l’ensemble des acteurs.

Ce prodige est le fruit d’un petit instrument finalisé par M. Westphal et « inventé » en réseau : la MoodleBox ! L’équation est simple : Raspberry + Moodle = MoodleBox

perez4

Cette MoodleBox, de fabrication artisanale, est un Raspberry Pi3 (38€ sur Internet) contenant entre autres un serveur web et une installation de Moodle.  

La genèse est instructive : de la coopération naît l’innovation !

Ecoutons M. Westphal : « L'idée initiale est venue d'un enseignant en retraite, Daniel Méthot, qui propose des formations sur E-Learning Facile en Afrique où de nombreux problèmes de connexion existent. Après plusieurs discussions successives sur un forum Moodle initiées au début janvier 2015, j’ai essayé d’appliquer cette technique avec 15, puis 28 élèves. Cela fonctionnait bien.

C'est alors qu’un développeur de Moodle (Nicolas Martignoni de Fribourg) s'est intéressé au produit. La MoodleBox était née : elle est prévue pour une utilisation ponctuelle en cours ou en formation, dans une démarche BYOD (Apportez votre équipement personnel). Les discussions et les demandes d'évolutions se déroulent sur le forum technique francophone de moodle.org. Suite aux premiers essais en 2016, j'ai proposé une méthode de construction de la MoodleBox. De son côté, Nicolas Martignoni a proposé sa solution, légèrement différente. Des benchmarks donnent l'avantage à son image. »

M. Westphal, le professeur se consacre aujourd’hui aux utilisations pédagogiques de la MoodleBox, en lien avec ses élèves de troisième et avec ses PRN (Professeurs ressources numériques) dont il assure la formation pour la DANE. Dans ce contexte, nul doute que des évolutions pédagogiques encore surprenantes nous attendent grâce à la MoodleBox qui permet tout à la fois d’utiliser les équipement personnels des élèves (BYOD) et de travailler en réseau fermé, donc sécurisé pour des activités pédagogiques interactives qui sont applicables à toutes les disciplines.

On le voit à partir de ces quelques exemples, l’école entre réellement dans le numérique, en explorant des champs radicalement nouveaux : programmation, Byod, MoodleBox, Centres de Connaissances et de Culture, tout cela sous le management attentif et efficace de la DANE et grâce à la coopération étroite des collectivités territoriales.

Dernière modification le vendredi, 28 avril 2017
PEREZ Michel

Inspecteur général honoraire de l’éducation nationale (spécialiste en langues vivantes). Ancien conseiller Tice du recteur de Bordeaux, auteur de nombreux articles et rapports sur les usages pédagogiques du numérique et sur la place des outils numériques dans la politique éducative. Président national de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.