fil-educavox-color1

Dans le cadre de la consultation sur la refondation de l'école, l'Association Nationale des Acteurs de l'Ecole a émis en son temps quatorze propositions dans le cadre de l'objectif : « Une ambition pour le numérique » ( propositions que l'on peut retrouver sur le site www.acteurs-ecoles.fr dans la rubrique Association).

Infra - structures

1. Poursuivre le déploiement du Très Haut Débit et des compléments satellitaires afin de garantir un accès égal pour tous dans tous les territoires. Inciter fortement les zones inertes par des péréquations entre territoires.

2. Intégrer désormais le numérique dans l’architecture et les constructions des établissements scolaires avec une vision prospective.

Recherche et création de contenus

3. Encourager la recherche et développer les filières numériques dans l’enseignement supérieur afin de former des professionnels qualifiés

4. Encourager la production de contenu pédagogique collaboratif libre de droits et de ressources éducatives, pour optimiser les coûts et associer les usages des enseignants.

5. Accompagner la filière « Edition » publique et privée afin de créer des contenus adaptés, non redondants créant une véritable plus-value par rapport à des éditions non numériques

6. Développer la création et la diffusion de « jeux sérieux » qui permettent d’apprendre, au-delà du simple aspect ludique.

Formation

7. Instaurer pour les personnels et les jeunes une formation aux enjeux du numérique et à ses évolutions. Modifier le C2I et le B2I pour en faire un outil de développement de la culture informationnelle liée au numérique.

8. Créer des dispositifs de formation initiale sur l’usage pédagogique des outils et des ressources.  Introduire leur l’utilisation dans chaque domaine disciplinaire et dans  les projets interdisciplinaires  utilisant les réseaux et les échanges à distance.

9. Introduire les formations hybrides, en présentiel et à distance dans les systèmes de formation professionnelle sur des temps scolaires libérés au profit d’activités ludiques et culturelles des élèves

Outils, didactique et pédagogie

10. Définir à court terme une stratégie claire d’équipement numérique des établissements et des élèves, en s’appuyant sur les expériences déjà menées et sur la prospective.

11. Mesurer l’impact de l’introduction du numérique sur les programmes, sur les missions des enseignants, sur les temps et les espaces de l’école et renouveler le modèle pédagogique français. Renforcer la transversalité des enseignements et redéfinir les domaines de compétences

12. Sensibiliser à l’usage responsable des réseaux sociaux inclure la question de la vie privée dans les cursus scolaires dès le primaire.

Instances de consultation et d’accompagnement

 13. Structurer une instance interministérielle du numérique au service de l’éducation en développant d’étroites coordinations entre plusieurs ministères : industrie, culture et communication, éducation et aménagement du territoire et en associant des experts et des usagers

14. Renouveler l’approche d’un service public numérique au service de tous les territoires en y associant tous les acteurs du terrain, institutionnels et élus, des acteurs culturels et associatifs, redéployer les réseaux tels que le CNDP, les CRDP et CDDP, le CLEMI, le CNED... ainsi que les centres de médiation scientifique et culturelle.

 
Celles-ci traduisent en actions à mener la nécessaire évolution de tous les secteurs de l'éducation et de leurs rapports avec leurs partenaires habituels ( collectivités territoriales, acteurs culturels et associatifs, éditeurs scolaires...). Elles synthétisent les aspirations de tous ceux qui, dans un esprit collaboratif, prennent part, par le biais du site Educavox entre autres, à la transformation du monde éducatif à l'ère du numérique.

Le Conseil National du Numérique vient de publier son rapport " Jules Ferry 3.0 " et il est fort intéressant de croiser les lectures de ce texte et des quarante recommandations qu'il contient avec les quatorze propositions précédentes. Sans infliger un parallèle ligne à ligne ou terme à terme, il est flagrant de constater que ce sont les mêmes préoccupations et le même esprit qui sous-tendent les deux écrits.

Nous aurions pu écrire : " Il faut changer les établissements avec un management réel, une vie d'équipe, des projets, de l'interdisciplinarité. Avancer en confiance avec les collectivités locales, le tissu économique local, les associations éducatives, les parents. L'école en réseau, c'est une nouvelle alliance éducative. " ou il faut "former les enseignants, notamment les enseignants-documentalistes, dans le cadre des ESPE, mais aussi au titre de la formation continue, aux grands enjeux sociétaux du Numérique. Utiliser les méthodes coopératives et le travail en ligne pour la formation continue des équipes pédagogiques en matière de littératie numérique".

Le CNNum aurait pu insérer : «Il faut créer des dispositifs de formation initiale sur l'usage pédagogique des outils et des ressources. Introduire leur utilisation dans chaque domaine disciplinaire et dans les projets interdisciplinaires utilisant les réseaux et les échanges à distance »

Il n'est pas ici question d'attribuer bons points ou mérite aux uns ou aux autres mais de se réjouir simplement du fait qu'un consensus est construit autour des enjeux et des défis du numérique et de leur prise en compte par le système éducatif et ses partenaires. Ce n'est qu'une étape, mais une étape importante qui permet d'espérer que des recommandations d'experts seront suivis d'effets visibles sur le terrain, c'est-à-dire sur l'ensemble du territoire, dans tous les établissements et dans toutes les classes.

Jacques Puyou

Dernière modification le jeudi, 04 février 2016
Puyou Jacques

Professeur agrégé de mathématiques - Secrétaire national de l’An@é

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.