fil-educavox-color1

Le numérique transforme l'école sans rien renier de ses exigences disciplinaires, sans abdiquer sa mission de transmission. Professeur de lettres en collège Yann HOURY enseigne depuis 1999.

Le monde de l'édition et de l'éducation le découvrent à la rentrée scolaire 2012 lorsqu'il publie un manuel de français, pour la classe de quatrième, véritablement numérique car utilisant toute la richesse du transmedia au service de la pédagogie.

Des vidéos, des images, des contenus audios, des exercices interactifs, des quiz, accompagnent une sélection de textes choisis qui ont fait l'objet d'une étude dans ses classes ou d'un partage avec d'autres collègues.

Aborder sur son "manuel" la lecture analytique de la "leçon d'orthographe" bien connue de la scène 4 de l'acte II du Bourgeois gentilhomme de Molière devient alors un réel plaisir que les fascicules traditionnels n'ont pu malgré le texte nous révéler antant. Les extraits musicaux ou de vidéo donnent véritablement vie au texte de Molière. 

Il s'agit la d'une production personnelle d'une extrême richesse et de très grande qualité qui présente l'avantage pour les enseignants et les élèves d'être gratuit et surtout libre de droits.

Son blog Ralentir travaux est un site tout entier consacré à l’enseignement du français au collège.

Tout ce qui a un rapport aux lettres modernes s'y trouve : séquences et séances détailléescours de grammaire et d'orthographetextesexercices en tout genredictées, rédactions, idées de lecture, et bien d'autres choses encore.

Le succès est immédiat.

En trois ans 32000 manuels sont téléchargés sur la plateforme Apple.

En 2015, Il décide " de ne pas continuer avec ce partenaire dont il a perçu les exigences techniques comme un forme de contrôle qui ne lui convenait pas."

Depuis, il multiplie ses publications avec le manuel de français de 6e, le manuel de 5e mais également un recueil des Fables de La Fontaine, l'image dans le manuel Numérique et dernièrement un manuel de littérature et un manuel de grammaire.
Ces manuels sont accessibles aujourd'hui sur un maximum de plateformes numériques, iBooks Apple , Amazon, Kobo, Google Play ..

Il a enfin publié en mai dernier un nouvel ouvrage, un Centaure à l'École où comment le numérique change (et doit encore changer) l'école, l'élève et le professeur .

Il écrit dans l'avant propos de ce livre :

"j'ai une foi quasi inébranlable dans le numérique. Ce qu'il m'a apporté en tant qu'enseignant est inestimable. Il a transformé ma pédagogie, m'a amené à produire des choses dont je ne me serais jamais cru capable. Il m'a transporté en des lieux — de Londres à San Francisco en passant par Genève — dans lesquels je n'aurais jamais espéré ni même envisagé être invité. Et même dans les moments les plus futiles, par exemple en écrivant un tweet, j'ai pu voir combien le numérique nourrissait la réflexion. Ainsi la pensée naissait dans un simple gazouillis (ces quelque 140 caractères parfois si déconsidérés), se transformait en un article de blog, lequel s'enrichissait de commentaires. La réflexion parvenue à sa maturité (on l'espère), celle-ci venait s'épanouir dans un livre (on l'espère aussi). Or ce bénéfice que je tire du numérique, je suis non seulement convaincu qu'il peut être profitable à l'élève mais qu'il est urgent qu'il le soit !"

Il est invité à participer à une table ronde lors des 20 ans de l'An@é. Il y a a là, me confie-t-il dans cet entretien, " un dynamisme et une pluralité, différents points de vue qui s'expriment. C'est cette richesse qui est intéressante aujourd'hui, loin des clivages qu'on peut retrouver dans d'autres publications."

Pourquoi avoir décidé de publier un manuel numérique ?

"Si je publie c'est parce que j'enseigne
Si je n'avais pas enseigné je n'aurais rien à publier
J'ai commencé à publier des choses parce que je mettais humblement mes productions réalisées avec les élèves
Puis je me suis amusé à les développer pour les mettre sur le web et les soumettre au regard des autres.
C'est par la lecture des autres qu'on va chercher des idées on les prend on les digère on les fait siennes."

L'idée c'est comment on va pouvoir renouveler certaines pratiques comme la lecture analytique avec le Numérique .

"Le numérique crée des compétences indispensables pour que l'élève prenne place dans le monde comme il va. La recherche d'une information, sa conservation, sa validité, son exploitation, l'initiation (raisonnée) au code, la maîtrise de l'image en sont quelques exemples.
Il doit y avoir une dimension sociale qui fait que les élèves, les enseignants collaborent, travaillent ensemble et ne sont pas absorbés par leur écran dans une solitude technologique."

Et les 20 ans de l'An@é ?

"C'est fascinant de voir qu'un projet qui a émergé il y a vingt ans puisse continuer, et surtout qu'au bout de ces vingt ans il y'a plein de promesses. J'aime bien cet enthousiasme ."

Nous aussi !

Claude TRAN
Vice Président de l'An@é

Dernière modification le lundi, 09 janvier 2017
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'association Inversons la classe, consultant.