fil-educavox-color1

Médias traditionnels en perte de vitesse, profusion d’informations sans garantie de fiabilité, frontières brouillées entre faits et opinions, éthique professionnelle défaillante… Le journalisme est « sous les feux de la critique », pour reprendre le titre du colloque international qui s’est tenu à l’UNESCO le 23 mars 2017. L’heure est venue de se demander si le quatrième pouvoir constitue encore un pouvoir. Il perd sa crédibilité, il peine à regagner la confiance du public.

Les évolutions technologiques, économiques et politiques de cette dernière décennie ont fini par contaminer le champ médiatique mondial. La polarisation des médias qui constitue, certes, un outil précieux de la démocratie, favorise en même temps la viralité de contenus éditoriaux faux, truqués, souvent toxiques. Informé ou manipulé ? Le public a souvent du mal à faire la distinction entre vérité et contre-vérité.

Poursuivre la lecture - Télécharger le dossier

http://fr.unesco.org/courier/2017-juillet-septembre

 

Dernière modification le samedi, 05 août 2017
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.