fil-educavox-color1

" Voilà près de quarante ans que l’école est traversée par les technologies et, plus récemment, par le numérique. Dans la revue Hermès n°78, chercheurs, penseurs et acteurs examinent les logiques à l’œuvre dans ce domaine et certaines lignes de tension qui le traversent. Le corps enseignant subit des injonctions pour utiliser, intégrer et s’approprier massivement le numérique. Facteur d’émancipation ou d’inégalités, de modernité ou de dépendance aux industries du numérique, la question fait controverse. Cependant, les enjeux sont forts, les attentes nombreuses et les inégalités semblent s’amplifier ".

Enjeux, attentes sociales et inégalités

"Il s’agit bien d’un rapport de forces politique, économique, culturel et sociétal d’une société mondiale connectée".

Marcel Desvergne, dans un article publié dans la revue Hermès, interrogé par Vincent Liquète et Anne Lehmans, décrit bien l’évolution de ce monde qu’il observe depuis 40 ans, explique les origines, et pourquoi " il faut former à comprendre, rassurer, protéger, se préoccuper aussi des questions techniques,  certes, mais sous la condition qu’on articule le tout,  et pas simplement les machines en tant que telles ".

" Les décalages entre la réalité de notre monde en évolution et l’école sont importants, dit-il.  Un certain nombre de décisions en termes d’éducation ont été prises sans tenir compte des réalités ".

A lire ici : http://www.educavox.fr/alaune/le-role-et-la-place-de-l-enseignant-apres-trois-decennies-de-technologie-a-l-ecole

Inégalités des territoires

Selon Pierre Ygrié - le Web du Gévaudan-  le constat est impitoyable : 20 ans après avoir entendu à un colloque à Villepinte des intervenants comme Shimon Peres, Bill Gates et quelques autres, évangéliser les participants aux NTIC, " 7,5 millions de Français ne disposent pas d’une connexion de qualité minimale à l’Internet fixe. Pire : 500 000 n’ont aucun accès à Internet " (Ufc/Que choisir)

A lire ici : http://www.educavox.fr/toutes-les-breves/tres-haut-debit-coup-de-gueule-et-coup-de-chapeau

“Qui habiterait un territoire qui ne serait pas relié au numérique? ”

Dans un article publié par Nicolas Le Luherne sur le Rendez-vous du numérique en Eure&Loire en présence du Secrétaire d’Etat au numérique cette question dans les territoires devient fondamentale : “Qui voudrait vivre un territoire déconnecté” ?

« C’est ouvrir une porte ouverte que de dire que le numérique est une fenêtre sur le monde. Il s’agit bien de fixer des habitants, de l’emploi et du lien social. Qui imaginerait aujourd’hui une école sans numérique ? Comment penser l’inclusion sans évoquer les robots de télé-présence ? Comment tenter de répondre à la question des déserts médicaux sans parler de télémédecine. Le numérique augmente les champs du possible mais pour cela il fallait un pari. »

A lire ici : http://www.educavox.fr/accueil/reportages/eure-et-link-histoire-de-territoire

Tous les acteurs des territoires, urbains, ruraux se doivent d’intégrer au plus vite les décalages des populations. Des dispositifs d’accompagnement, des actions se développent et il y a urgence. L’école est également un atout majeur.

L’établissement scolaire, un rôle d'acculturation pour les territoires :

Hugo Ricoult, Professeur-documentaliste dans l'Enseignement Agricole depuis 2014 l’affirme : A travers ses outils de formation, l'établissement innove et agit sur son territoire rural.

"Il devient acculturant dans la mesure où il est inscrit dans le fonctionnement des acteurs locaux. Créer une dynamique avec les partenaires du territoire est un des moteurs de l'enseignement agricole.

Bien sûr, l'apprenant  reste la clé dans ce processus. Portée par une approche pluridisciplinaire, la pédagogie de projet, initiée par exemple, lors des semaines thématiques comme la Semaine du goût, répond à des enjeux éducatifs, des enjeux sociaux et culturels mais aussi à des enjeux territoriaux.

Si le territoire est une des clés des établissements agricoles, ces derniers n'en demeurent pas moins ouverts aux échanges internationaux à travers une des grandes missions structurantes de l'enseignement agricole : la coopération internationale." …

Interview à lire ici, réalisé par Nicolas Le Luherne coordonnateur du dossier Ruralité pour Educavox.

http://www.educavox.fr/accueil/interviews/en-quoi-les-etablissements-sont-ceux-de-l-innovation-pedagogique

Comment les collectivités territoriales, la recherche, les associations et le système éducatif s’y prennent-ils pour répondre aux nouveaux besoins éducatifs à l’ère du numérique ?

Dans le cadre de son Événement associé à Ludovia, l’An@é a proposé ce thème  : De la décision politique à l’implication des différents acteurs et des élèves, comment le numérique peut-il remodéliser les espaces éducatifs ?

" On en revient toujours aux considérations techniques bloquantes, avec les soixante mètres carrés contraints de la salle de classe. Et la question ultime reste toujours celle des moyens matériels et du coût économique des constructions et des installations sur lequel on bute inexorablement ".

A lire ici : http://www.educavox.fr/accueil/reportages/ecole-d-aujourd-hui-lycee-du-futur

Quelles formations ?

Envisager globalement la formation du second degré, car celle-ci est en forte tension sur l'emploi et les entreprises qui peinent à trouver les compétences nécessaires, mettre en rapport les évolutions de l'emploi, des métiers des territoires avec les familles et l'orientation.

Ce sont les recommandations des régions (nous l’avions évoqué ici : http://www.educavox.fr/accueil/reportages/l-education-et-la-formation-via-le-numerique-priorites-de-l-association-des-regions-de-france-arf)

L’apprentissage est au cœur des débats actuels. Les entreprises ont un rôle majeur à jouer d’autant que les formations se feront de plus en plus sur le métier, l’école ne pouvant pas anticiper toutes les évolutions et les spécificités.

A signaler cet ouvrage sur la question : http://www.educavox.fr/formation/les-ressources/apprentissage-ce-que-veulent-les-jeunes-et-les-entreprises-l-harmattan

L'Education en transformation c'est bien la force alliée de tous les acteurs des territoires !

Le C2E à Poitiers, une manifestation scientifique, professionnelle et citoyenne, qui s’inscrit dans une démarche collective et collaborative.

Il est porté par le GIS INEFA (Groupement d’Intérêt Scientifique Innover avec le Numérique pour l’Enseignement, la Formation et les Apprentissages), structure réunissant les principaux acteurs publics et privés de la filière e-éducation de Nouvelle-Aquitaine, espace de rencontres et d’échanges avec des chercheurs, des professionnels de l’éducation, des entrepreneurs, des élus, des personnels des collectivités, des étudiants …

Ce Groupement d'intérêt scientifique "Innover avec le numérique pour l'enseignement, la formation et l'apprentissage" (Gis-Inefa), regroupe des acteurs majeurs du secteur : le Cned, le Cnam, Canopé, les Universités de Poitiers et de La Rochelle, l'Académie de Poitiers, la Draaf, l'Espe, l'Esen-ESR, l'Espace Mendès-France et le SPN.

Jean- François Cerisier, Vice-Président de l’Université de Poitiers,  Directeur du laboratoire TECHNE (EA 6316), Titulaire de la chaire régionale MORTIMER et Enseignant au master Information-Communication, parcours Ingénierie des Médias pour l’Education (IME)  a initié cet événement.

A lire ici : http://www.educavox.fr/accueil/reportages/l-universite-un-ecosysteme-en-transformation-exemple-a-poitiers

Des projets collaboratifs, des approches pro-actives et ludiques

  • Sciences participatives, des démarches éco -citoyennes

C'était cette semaine de la science et dans la multitude d'initiatives nous avons retenu les démarches citoyennes pour contribuer avec ses élèves également de manière active ! Maintenant que les smartphones deviennent de plus en plus présents, il existe plusieurs applications qui permettent de faire de la science participative.

A découvrir bien des possibilités et des projets :

http://www.educavox.fr/accueil/debats/semaine-de-la-science-rediffusion-les-sciences-participatives

  • Autre exemple : Amateurs de science, de science-fiction, co-écrivent un récit scientifique autour du thème « La Terre, un scénario original »

Depuis le 18 septembre, une communauté d’astrophysiciens du CEA, de médiateurs scientifiques, de philosophes et d’auteurs de science-fiction vous donnent rendez-vous sur leur page Facebook, pour une expérience numérique et collective inédite.

http://www.educavox.fr/accueil/breves/participez-sur-facebook-a-une-experience-d-ecriture-collaborative-la-terre

  •  Une approche ludique et créative des enjeux et des apprentissages

Un jeu de société ? Un support pour organiser des mini-débats en classe ? Un ensemble de questions pour clarifier les notions de base à connaître sur les réseaux sociaux ? Des mises en situation pour rappeler les bonnes pratiques sur Internet ?

Un exemple : http://www.educavox.fr/accueil/breves/mediaspheres-un-jeu-de-plateau-autour-de-l-education-aux-medias

  • Des challenges, des concours

Des challenges s’organisent : http://educavox.fr/toutes-les-breves/les-jeunes-vers-l-industrie-du-futur-challenge

Morpheus Cup : http://www.educavox.fr/toutes-les-breves/paris-hebergera-en-2018-la-4eme-edition-de-la-morpheus-cup

Les politiques éducatives

A l'occasion des Rencontres annuelles Culture Numérique organisées par le Ministère de la culture, Françoise Nyssen, ministre de la culture est venue apporter son soutien à tous les acteurs de l’éducation aux médias.

"Cette action doit se faire autours de trois axes : coopération, innovation et formation.

Coopération avec les collectivités territoriales et ensemble des acteurs du secteur.

Innovation qui doit se faire en s'appuyant sur le local, les expérimentations, en confiance, mais pas dans une politique d’uniformité. 

Formation : en aidant celles et ceux qui ont vocation à être des acteurs essentiels de cette formation aux medias.

Les bouleversements engendrés par le numérique sur les sociétés démocratiques doivent être pris en compte, car le numérique est une évolution à double face avec des opportunités et de nouveaux risques ".

François Détrée : http://www.educavox.fr/accueil/reportages/rencontres-culture-numerique-2017-des-partenariats-medias-education-sous-le-signe-de-l-innovation

Coopérer, former, innover, c'est sûr. Cependant,  c’est tout un écosystème éducatif à transformer dont il s’agit.

Il faudra sans doute reconsidérer ce qui est essentiel à l’heure de la connexion permanente, définir les compétences numériques qui ne s’improvisent pas (Divina Frau Meiggs : http://www.educavox.fr/formation/analyse/les-competences-numeriques-ne-s-improvisent-pas)

Former, de plus en plus, de manière beaucoup plus active, ou accompagnée, individualisée, de manière autonome, à distance (Sélection d'articles : http://educavox.fr/toutes-les-breves/tag/Mooc) ou pas, avec un repérage des acteurs du monde de la formation, il est certain qu’un chantier est à réorganiser.

Des défis mutliples pour l’enseignement supérieur

Dans un contexte d’allongement de la vie professionnelle et de questionnements sur la sécurisation des parcours professionnels, comment l'enseignement supérieur peut-il accompagner les publics et rendre les individus acteurs de leur formation ? Comment les organisations et les gouvernances de l’enseignement supérieur peuvent-elles impulser et soutenir les transformations pédagogiques et numériques ? Quels place et rôle donner aux apprenants dans ces dynamiques?

C’était le sujet des Journées nationales de l’Innovation pédagogique dans l’Enseignement supérieur (JIPES) :

http://educavox.fr/formation/conference/personnalisation-diversification-des-parcours-et-des-pratiques-nouveaux-defis-pour-l-enseignement-superieur

Evaluations, diplômes, orientation ne sont-ils pas à reconsidérer  à l’aune d’une société numérique, avec  ses contradictions entre coopération et concurrence, les sélections et la réussite de chacun, l’individualisation des parcours, la place des métiers dans la  culture des réussites ?

L’appropriation d’une culture numérique, un long chemin

De la même manière qu’une culture du goût, de l’art, des langages, la culture numérique se déploie dans des temps et des espaces reconstruits, elle est invention et création et devient habitude au fil des pratiques et des réflexions. Elle ne peut advenir sans plaisir, ne peut se développer que si chacun y trouve des avantages et protection.

Les avantages se trouvent tout particulièrement dans les usages sociétaux, domaines de la santé, du tourisme, de la culture, les communications, l’information  et  les réseaux sociaux, le commerce, la formation à distance, les métiers,  même si chaque usage doit être analysé au regard des risques importants engendrés par les mêmes facilités techniques.

En éducation, nombre de classes ne sont pas équipées, ni même reliées à toute connexion ! C’est bien là encore une énorme inégalité. Difficile pour les enseignants alors  d’expérimenter.

L’aide pour le handicap est un des facteurs facilitant pour le numérique ainsi que les projets autour des robots et de l’Education aux médias.

 

L’apport des objets connectés pour l’éducation spécialisée

 

Les objets connectés créés à partir d’outils de prototypage rapide peuvent être des outils d’apprentissage puissants pour les enfants handicapés.

A lire ici : http://www.educavox.fr/innovation/pedagogie/les-objets-connectes-au-service-de-l-education-specialisee

Les robots

La robotique est en plein essor car elle permet une pédagogie active à moindre coût, évite les questions de connexion à Internet et développe des compétences nécessaires au monde scientifique et technique d’aujourd’hui.

« Construire chez des élèves des représentations plus justes de la science et des robots en particulier, ainsi que de l'univers de la création artistique et du spectacle vivant…Les compétences transversales telles que la concentration, l’intériorisation, anticipation ont été aussi fortement mobilisées tant lors des moments de danse de ceux de programmation »…

C’est en effet ce que constatent les enseignants à l’initiative de ce projet : http://www.educavox.fr/innovation/pedagogie/poppy-entre-dans-la-danse-que-se-passe-t-il-quand-des-eleves-invitent-un-robot-humanoide-a-danser-avec-eux

L’éducation aux médias

Parce que les informations et des réseaux sociaux impactent l’école, de plus en plus de projets voient le jour. Les accompagnements sont importants, outils, ressources, jeux, sensibilisations, formations.  

Nous pourrions encore signaler tous les dispositifs proposés par de nombreux enseignants se lancer dans des aventures aidés très souvent par des communautés de pairs ou des lieux et des dispositifs de recherche …Mais ils ont au préalable franchi des obstacles…

Les protections attendues

Les données : Un sujet d’une brûlante actualité 

"La chercheuse danah boyd  rappelle que la manipulation des médias a toujours existé et le numérique l’a certainement favorisé en rendant poreuse la frontière entre la propagande et le marketing. A l’heure du Big data et de l’intelligence artificielle, dit-elle, si nous pensons que la donnée peut et doit être utilisée pour informer les gens et alimenter la technologie, alors nous devons commencer à construire l’infrastructure nécessaire pour limiter la corruption, les biais et l’abus de données. Nous devons reconsidérer la sécurité dans un monde de données. »

Hubert Guillaud : http ://www.educavox.fr/accueil/debats/vos-donnees-seront-manipulees

Neuf Français sur dix, même les jeunes,  se disent " préoccupés par la protection des données personnelles sur Internet ", selon l'institut CSA.  La CNIL notamment travaille aujourd'hui sur ces questions, débat qui concerne en premier lieu, l'éducation.

L’An@é propose un débat sur ce sujet lors des rencontres d’Educatice le 16 novembre à Paris

Michel Perez : «  En effet, dans les entreprises et les administrations, à l’école, dans la recherche comme dans les médias et la société, la capacité de produire, comprendre et utiliser des données numériques devient une compétence essentielle. Si les « data » sont désormais un puissant vecteur de développement économique, de capacitation citoyenne ou encore de production de connaissances ou d’information, elles suscitent également des inquiétudes légitimes, ainsi que de luttes de pouvoir ".

Afin de cerner le champ des données personnelles, quelques questions essentielles alimenteront les débats : 

Que fait-on aujourd’hui des données en général, et des données personnelles en particulier ? Comment sont-elles utilisées ? Dans l’univers de l’École, que sont les données scolaires personnelles, comment évoluent-elles ? A quoi servent-elles ? A quoi peuvent-elles servir ? Comment sont-elles protégées ? Comment est envisagée par la CNIL la question de la protection des données personnelles en général et des données des élèves et des enseignants en particulier ?

A découvrir ici : http ://www.educavox.fr/accueil/debats/avec-des-pratiques-pedagogiques-toujours-plus-connectees-que-fait-on-des-donnees-personnelles-des-acteurs

Nous y retrouver,  s’inscrire : http://www.educavox.fr/agenda-2/rendez-vous-les-15-16-17-novembre-2017

Alors, pourquoi devant toutes ces prises de conscience, d’incitations  et de projets, encore tant d’inégalités ?

Parce qu’il s’agit de tout un système complexe  à mettre en place, et surtout parce qu’il s’agit de culture, ce qui relève donc, d’aptitudes, de dispositifs, de technique, de choix politiques, d'économie… de croyances, d’idéologie...et de mises en oeuvre très volontaristes pour informer, former, transformer et établir des équilibres en tenant compte de tous les paramètres. Les nouvelles Boussoles...

Michelle Laurissergues

Dernière modification le mardi, 17 octobre 2017
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.