fil-educavox-color1

Nous y sommes ! Nous sommes entrés dans une période électorale et les crispations, les déclarations, et pour l'instant,  les stratégies et les petites phrases prennent le pas sur un projet de société qui prendrait en compte la mesure des changements provoqués par le numérique dans tous les secteurs de la société.

Dans le domaine de l’éducation, avec les nouveaux programmes, la réforme du collège notamment, les malaises des enseignants sont pointés du doigt dans les médias.

Jacques Puyou dans le dernier édito sur Educavox : « De l’humain, encore de l’humain »  en pointe également deux :

 « Ces deux malaises sont,  pour une part liés et, en tous cas, ils s’expriment, dans un cas comme dans l’autre, par la « conviction de ne pas être à la hauteur » selon l’expression du pédopsychiatre Marcel Rufo, à la hauteur des attentes, à la hauteur des enjeux. Ils sont le signe criant (hurlant même parfois) que le système nécessite un renforcement de l’humain par le biais de l’empathie, la confiance, l’autonomie…la bienveillance. »

 

Le  numérique, un déstabilisateur ?

Dire numérique c’est créer de l’incertitude sur nos compétences à ajuster sans cesse, sur les métiers qui évoluent et disparaissent, sur les façons d’apprendre, d’agir de réagir modifiées par l’information exponentielle et les jeux virtuels.

Dire numérique c’est encore éloigner les enseignants qui n’ont pas dans leurs pratiques sociales et professionnelles intégré ces usages.

C’est aussi élever le niveau des frustrations des enseignants qui ne peuvent pas avoir d’équipements ou de formations adaptées.

Et il suffit de visiter des classes pour voir que l’école numérique,  non elle n’existe pas encore. Non généralisée elle n’est pas visible et surtout ses effets ne sont pas encore mesurables. 

Ceux qui utilisent le numérique sont entrés dans une phase de maturité et après un focus sur les questions techniques, sur le changement opéré par l’introduction de pratiques révolutionnées par des technologies, reviennent à une pédagogie revue et revisitée  qui est le fondement de l’enseigner et de l’apprendre.

 

La pédagogie, le retour ?

Avec le retour au fondamental c'est-à-dire : qu’est ce que j’enseigne ? Comment ?,  remontent les querelles pédagogisme et anti pédagogisme…Bien dommage car là n’est vraiment pas la question.

Politique, Economie, Pratiques sociales, Education et Culture forment un écosystème qu’il s’agit de réinterroger dans l’interdépendance des liens créés par le numérique et les évolutions sociales.

Nous l’avons déjà évoqué et affirmé, le numérique fait émerger la nécessité du transdisciplinaire, du projet, de la motivation des élèves, de l'acquisition de compétences informationnelles, de pratiques plus collaboratives. Elle est donc là, la révolution.

Et là, nous prenons encore conscience,  mais nous le savions bien sûr, que cela ne se fera que si on revoit les principes d’organisation sociale. Les rapports là entre individus et groupes d’individus ne se décrètent pas, ils se construisent. 

 

Le politique, le changement ?

Le temps du politique revient ...Les informations rivalisent de débats sur les candidats..Ira t-il ? Ira t-il pas ? Et quel score ? Quelles stratégie d'alliance?…Qui influence qui? La presse ? Les sondages? Les petites phrases ? Quand sera t-il le temps de LA politique, celle qui devrait poser les questions dans les valeurs universelles avec hauteur de vue et modernité? Où sont les grands médiateurs ? Où sont les grands philosophes qui nous aident à analyser notre temps ?

Etre constructif, vigilant, hermétique aux sirènes, va nous demander encore une fois bien des efforts.

Les rapports entre numérique, éducation et politique n’ont pas encore trouvé d’équilibre, de nombreuses analyses en témoignent. Poursuivre, ajuster, chercher, innover ensemble, réaliser, généraliser, voilà encore des sillons à creuser …voilà donc encore du grain à moudre et de beaux projets à construire.(?)

Michelle Laurissergues

https://prodageo.files.wordpress.com/2010/10/cc-by-80x15.png

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Quelques dossiers en référence :

Société : Accès aux articles

Enseigner/ Apprendre : Accès aux articles

Collectivités : Accès aux articles

Compétences professionnelles : Accès aux articles

Compétences informationnelles : Accès aux articles

Encore quelques articles ?

Smartphones : Accès

Evaluation : Accès

La lettre d'informations de l'An@é : http://www.acteurs-ecoles.fr/la-lettre-d-information/la-lettre-n-154/

Dernière modification le dimanche, 02 avril 2017
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne, longtemps responsable associative au niveau des écoles maternelles et depuis 1996, présidente nationale de l’An@é, Association Nationale des Acteurs de l’Ecole et co-fondatrice du site Educavox.