fil-educavox-color1

Un récent rapport de la Cour des Comptes recommande l’annualisation des services des enseignants. En cause, le manque de suivi individualisé des élèves. Nous savons bien qu’en France, la baisse générale du niveau scolaire est dûe, en grande partie à la chute des résultats des écoliers les plus faibles. Pour y remédier, le Ministère a depuis longtemps mis en place une série de dispositifs, souvent éphémères, en oubliant de former les personnels qui en ont la charge.

Mais, ce qui désespère le plus le corps enseignant, c’est l’écart entre les objectifs affichés par l’institution et les difficultés ressenties sur le terrain, entre l’ambition de faire réussir les élèves et le manque de moyens alloués. Conséquences: stress, démission des collègues démotivés par des conditions d’exercice de plus en plus difficiles. De plus, le suivi individualisé est rendu impossible avec des effectifs surchargés dans les classes. Ce sont ces problèmes que la Cour des Comptes aurait pu soulever plutôt que de se focaliser sur une gestion managériale qui ne fera qu’aggraver la situation, sans apporter de réelles solutions.

Formation, responsabilité, reconnaissance de l’expertise sont les clefs de l’aide individualisée qui ne doit pas se réduire purement et simplement à l’annualisation des services des professeurs.

Ecouter le podcast

Dernière modification le lundi, 30 mars 2015
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.