fil-educavox-color1

C’est un lieu commun que de dire que les mutations liées au numérique changent toutes les donnes : les métiers qu’elles créent et ceux qu’elles transforment de fond en comble, le rapport au savoir, les pratiques éducatives, les relations entre individus…chacun et chacune d’entre  nous vit ce chambardement avec un mélange d’appréhension et d’enthousiasme. 

Ce sont bon nombre de repères antérieurs qui volent en éclats et qu’il faut reconstruire. Il est urgent de les reconstruire et avec optimisme même si celui-ci est plus mesuré que béat.

Des initiatives récentes et d’horizons complètement différents sont liées par ce même objectif de reconstruction des repères.

Programmes

Il s’agit tout d’abord des "D-codeurs " programme de service civique lancé au salon européen de l’éducation conjointement par l’agence du service civique et la ligue de l’enseignement. Il doit permettre à 500 jeunes d’animer des ateliers d’initiation et d’accompagnement au numérique pour les personnes rencontrant des difficultés d’accès et d’usages des outils numériques : scolaires, personnes âgées, populations peu connectées.

Les missions de ces jeunes volontaires vont se déployer sur tout le territoire au sein d’espaces de médiation numérique, dans les écoles, les centres de loisir ou encore les maisons de retraites et clubs du troisième âge. Le but est de créer de petites communautés locales autour et avec le numérique et il est surtout de ne pas laisser au bord du monde numérique les populations qui pourraient en être éloignées. Pour plus de renseignements voir  youtube/user/liguede lenseignement.

Et puis, les 18, 19 et 20 novembre à Paris, Startup for Kids avait invité les enfants, leurs parents et leurs enseignants à participer au premier salon d’un genre nouveau, car dédié aux startups développant des projets à vocation pédagogique. Cette approche résolument novatrice se déroulait dans les locaux de l’École 42 (fondée par Xavier Niel) qui en était le co-organisateur depuis 2015, et pour la deuxième édition de cette année. http://www.educavox.fr/accueil/reportages/startup-for-kids-les-enfants-hackent-l-ecole-42

Il s’agit aussi du programme O21 « s’orienter au 21ème siècle » ou l’orientation nouvelle génération, programme créé par le quotidien « le Monde » pour aider les 16-25 ans à faire des choix d’orientation adaptés à la société de demain.

« Plus que jamais, il est essentiel de comprendre le monde de demain pour faire les bons choix aujourd’hui. C’est pour cela que le Monde a créé O21. »

Des conférences interactives seront animées pendant deux jours par des journalistes avec des foules de témoignages.

Deux titres parmi ces conférences :  « Trouver ma place dans un monde de robots » et « Big data, code, internet des objets…les clés du nouvel eldorado ». Certains des intervenants sont bien connus dans ces colonnes  : Joël de Rosnay, François Taddéi, Cédric Villani, Emmanuel Davidenkoff

Le but est d’aider la jeune génération à s’inscrire dans les nouveaux défis du XXIème siècle.

Il s’agit encore du programme PIX lancé par le ministère de l’éducation nationale au salon européen de l’éducation et destiné à évaluer développer et certifier les compétences numériques.

Ce programme en cours de construction est constitué par une plate forme en ligne accessible gratuitement à tous , collégiens, lycéens, étudiants, professionnels de tous secteurs et même simples citoyens et qui doit permettre de mesurer les compétences numériques dans cinq domaines : information et données, communication et collaboration, création de contenus, protection et sécurité, environnement numérique.

Les épreuves portent sur les connaissances mais aussi les savoir faire et même sur les capacités à identifier les enjeux du numérique. PIX est aussi un outil de formation car il permettra de développer des compétences en les testant. PIX pourra certifier des compétences reconnues par l‘éducation nationale et, chose à souligner, PIX est un service public en ligne évolutif et co-construit.

Le but est « d’accompagner l’élévation du niveau général de connaissances et de compétences numériques et ainsi, de préparer la transformation digitale de notre société et de notre économie. »

PIX il en a déjà été question sur Educavox : http://www.educavox.fr/accueil/reportages/avec-pix-testons-nos-competences-numeriques

Il n’est pas question ici de faire un coup de pub à des actions qui ne le demandent pas et qui n’en ont, du reste, pas besoin mais de signaler des initiatives privées, publiques ou associatives qui peuvent contribuer avec beaucoup d’autres à rendre le monde numérique « plus désirable et plus acceptable »…cela va dans le bons sens.

Initiatives

Des associations, des chercheurs, des collectivités, éditeurs et filières industrielles se sont progressivement mobilisées. Nous avons à l'An@é, il y a vingt ans bientôt défini le concept d’@cteur de l’éducation et nous placions la transformation de l'éducation au coeur du débat dès les années 2000 :

" Le rapport à l’information, le rapport au savoir et à la recherche, les pratiques culturelles des jeunes et l’adéquation avec les apprentissages, la maîtrise individuelle et  technique des langues vivantes, les liens et les équilibres entre l’entreprise, les collectivités, les territoires et l’état. Et ces questions sans cesse  modifiées par l’omniprésence du numérique dans notre quotidien, seront notamment des questions d’éthique, de protection des individus, de propriété intellectuelle, de vérification et de hiérarchisations des informations, de création ". Dossier en cours : 1996 - 2016 avec l'An@é 

Il s'agit d'une lente transformation, d'un long cheminement et on peut voir émerger aujourd'hui des réalités d'un concept posé il y a plus de vingt ans. 

L’école change avec le numérique

Des formations, des mises en oeuvre

Des dispositifs de formation se multiplient : en voici quelques uns

Des formations se déroulent en tout lieu,  dans tous les territoires, avec des modalités nouvelles dont voici  quelques exemples ou encore des Mooc's, et les mises en oeuvre sont en cours.

Sur le terrain, nous pouvons consulter ce récent reportage effectué dans l’académie de Strasbourg où sont explorés des champs nouveaux, programmation, Byod, MoodleBox, Centres de Connaissances et de Culture ...http://www.educavox.fr/alaune/comment-l-ecole-change-avec-le-numerique-dans-l-academie-de-strasbourg

Jacques Puyou

Secrétaire national de l'An@é

Dernière modification le lundi, 09 janvier 2017
Puyou Jacques

Professeur agrégé de mathématiques - Secrétaire national de l’An@é