fil-educavox-color1

Samedi 1er novembre, le groupe Vyv, la Maif et l'Union du pôle funéraire public (UPFP) organise, à 17h, une émission à laquelle nous pouvons assister en ligne, sur le thème du mot le plus tabou... la mort.

 

Et pourtant... quand on meure en 2020, quelles données subsistent ? Ce n'est pas une vaine question ... ! 

Quelle est la part de mémoire laissée et souhaitée par le défunt et quelle est la part de ce que nous ne pouvons pas contrôler ? Et que souhaitent les proches ? Notre mémoire après la mort nous appartient-elle, finalement, aujourd'hui ? Entre nos vies physiques et nos vies numériques, quel mélange des genres ? Quelle identité subsiste ?

Est-ce que, par le plus grand des hasards, ces questions ne se situent pas au niveau de l'éducation aux médias et surprise... au traitement des données... ? 

Pour assister à l'émission et ouvrir le débat d'idée, il suffit de s'inscire ici :

https://lamortsionenparlait.fr/

 

"Après avoir attiré plus de 4 000 personnes en 2019 avec l’événement La Mort si on en parlait, le Groupe VYV et la MAIF renouvellent leur audacieux pari.

 

Rendez-vous  le 1er novembre prochain pour une deuxième édition au format digital.  

 

Le contexte sanitaire sans précédent, les traces numériques que nous laissons derrière nous, les promesses technologiques, tout incite à requestionner la mort. Pour le Groupe VYV, la MAIF et leurs partenaires, il est primordial de sensibiliser, dialoguer, illustrer, et accompagner les prises de consciences, en un mot, de transformer la vision de ce moment de vie si particulier.

 

Cette émission digitale de 90 minutes sera l’occasion d’aborder avec sensibilité et humanité la mort à travers les trois axes suivants : deuil, impact sociétal et numérique. Des orateurs d’exception ont répondu présent : Boris Cyrulnik, neuropsychiatre ; Christophe Fauré, psychiatre et psychothérapeute ; Nathalie Paoli, présidente de l’association « Le point rose » et Eric Dudois, docteur en psychologie clinique et psychopathologie. Découvrez aussi Marie Frédérique Bacqué, psychologue et professeur de psychopathologie ; Dominique Pon, créateur du projet Eternesia et responsable de la stratégie de la transformation du numérique en santé au ministère de la Santé ou Manuel Sauveplane, directeur général d’une entreprise de pompes funèbres et président de l’Union Publique des Pompes Funèbres. Mais aussi des artistes comme Tété et L’Atlas.

 

Reportages, paroles d’experts, projections utopiques et débats en plateau agrémenteront cette édition digitale. Un dispositif de tchat permettra aux participants de dialoguer pendant la diffusion de l’événement qui se fera sur le site www.lamortsionenparlait.fr le dimanche 1er novembre à 17h. Un module d’inscription est disponible sur la page d’accueil du site.

 

Rendez-vous donc sur le site pour vous inscrire et au plaisir de vous retrouver en ligne le 1er novembre à 17h !"

Elbaz Jennifer

Vice-présidente de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.