fil-educavox-color1

Lorsque j’ai découvert le système Android, je regrettais et constatais la difficulté de trouver des logiciels libres. Cela avait été ma plus grande déception lors de mes premiers pas sur ce système, l’impression de revenir dans les années 90 et dans la foire aux freewares et sharewares. Fdroid, disponible désormais sur tablettes et smartphones, vient renverser la vapeur et offrir un espace clair et plutôt bien organisé pour les applications libres.

L’application ne se trouve pas sur le market officiel, Google Play, mais sur son propre site [http://f-droid.org/]. Il suffit de la télécharger puis de l’installer pour pouvoir bénéficier du catalogue qu’elle propose. L’opération se fait normalement de manière automatique. Si besoin, allez dans le dossier de téléchargement de votre mobile ou de votre tablette et lancez l’installateur.

Le projet, en développement constant, propose déjà plus d’une centaine d’applications, classées en plusieurs catégories, dont une offrant la liste des applications récemment intégrées à Fdroid. Différents onglets permettent de consulter les applications installées sur votre tablette ou smartphone, ainsi que celles nécessitant une mise à jour.

La catégorie Sciences et Education ne contient actuellement que quelques applications, principalement orientées vers les mathématiques, l’auto-apprentissage et ou la conjugaison mais elle ne saurait tarder de s’enrichir et vous trouverez d’ailleurs dans les autres sections des applications pas directement reliées à l’éducation mais pouvant tout à fait s’intégrer dans vos activités.

Chaque notice présente une courte description - en anglais - de chaque application, la licence, ainsi que la liste des différentes versions, ce qui implique donc la possibilité de revenir à une version antérieure en cas de problème, chose impossible sur les markets traditionnels et qui me fait souvent rager. Par exemple, pour ces jeux qui passent en HD et deviennent parfois injouables car tellement lourds et donc lents ou des applications dont la nouvelle version n’est plus adaptée à votre appareil. Sur Google Play, aucun retour en arrière possible.

L’ensemble contient beaucoup d’applications "pointues" voire expérimentales, qu’outre-Atlantique on qualifierait de "geeky", mais le catalogue s’enrichit peu à peu et s’élargira forcément en fonction des utilisateurs. Nombre d’applications sont cependant déjà "grand public" et toutes sont pleinement fonctionnelles.

N’oubliez pas de mettre à jour de manière régulière la liste des applications sinon vous risquez de frôler la monotonie. Il existe cependant dans les préférences un réglage permettant d’automatiser cette dernière.

A noter un ensemble de réglages très intéressants : Fdroid permet en effet de protéger votre vie privée et par défaut éliminent les applications qui incluent des publicités, épient votre activité, possèdent des extensions propriétaires ou font la promotion de services réseaux. Vous pouvez lever ces interdictions au sein des préférences.

Que peut-on enfin lui reprocher ou plutôt lui demander pour l’instant ?

  • La possibilité de mettre à jour l’ensemble des applications de manière simultanée,
  • Des descriptions plus détaillées et l’intégration de captures d’écran dans les notices,
  • Une fonction de socialisation permettant de noter les applications et d’apposer des avis,
  • Un catalogue encore plus fourni mais celui-ci a déjà bien évolué depuis les premières versions,
  • Des descriptions en français pour les non-anglophones.

Et j’en passe...

Le projet est libre, communautaire. Libre à vous donc d’y participer et d’aider à améliorer l’application !

Cauche Jean-François

Docteur en Histoire Médiévale et Sciences de l’Information. Consultant-formateur-animateur en usages innovants. Membre du Conseil d'Administration de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.