fil-educavox-color1

Vous en avez certainement entendu parler, d’Instagram.

Ouais bof, un réseau de plus. Oui mais non, en fait.

Vous n’avez pas le temps de tout faire. Normal. Vous n’avez que le temps de vous occuper de l’essentiel.

Ça tombe bien, Instagram est un essentiel. (vous relevez les sourcils, je vous vois ! ;o)) 

Vous connaissez cette maxime ?

Quand la vie te donne des citrons, fais-en de la limonade.

C’est la philosophie de @makemylemonade et je trouve que globalement c’est plutôt le point de vue partagé sur Instagram.

Ce qu’on peut voir sur ce réseau, c’est le verre à moitié plein. Le joli côté des choses. Le beau, le merveilleux, la bienveillance. La poésie de la vie. L’Humain humain.

Instagram c’est, je pense, une fenêtre ouverte sur la planète. Avec ce réseau il est possible de découvrir un lieu, un moment, une vie sur la planète à un instant T.

Si vous cherchez bien vous pourrez aussi y voir l’horreur & l’innommable, ne vous inquiétez surtout pas. Seulement ce réseau est comme tous les autres : comme sur une autoroute, à vous de décider si vous souhaitez rouler à contresens, au maximum de la puissance offerte par votre moteur, et faire n'importe quoi.

L’algorithme vient d’évoluer : avant on voyait les contenus au fur et à mesure de leur publications. Maintenant ce sont les contenus les plus pertinents qui remontent en priorité. Oui. Comme sur Facebook, comme sur Twitter. La dictature du clic, de l’interaction. « Chaque clic compte » comme dirait une amie community manager.

Ça veut aussi dire qu’on ne va pas trop vous suggérer des trucs nouveaux et un peu fous par rapport à votre cercle premier. Normalement votre 1er réflexe en arrivant sur un réseau est de suivre les personnes que vous connaissez déjà dans la vie ou vos repères propres : artistes que vous chérissez etc. Ce qui est très bien, puisque c’est un moyen différent des autres de partager du contenu, et donc de créer du lien. Mais à moins d’avoir dans votre entourage  des profils vraiment très différents, venant des 4 coins de la planète, ce que vous allez voir au quotidien va vite vous lasser.

D’où l’importance 1/ de prendre conscience de cela 2/ de vous rendre proactif par rapport aux suggestions. Ici, quelques ptits trucs & astuces pour toujours y trouver des jolies choses… et vous donner peut-être envie de découvrir, de faire découvrir, voire d’accompagner des enfants dans l’utilisation de ce réseau…

Nous sommes les témoins de la mouvance du message texte au message image, et même, à mon humble avis du message image vers le message vidéo. Donc à mon sens il est utile de voir un peu comment ça fonctionne ce truc. Il est encore temps d’être de très mauvaise foi et de dire que non, pas du tout, vos habitudes n’ont pas du tout évolué, vous consommez toujours autant de textes, très peu d’images voire pas de vidéos, et ce, de même, pour l’ensemble de la jeune génération avec laquelle vous êtes en contact.

J’ai personnellement découvert Instagram grâce au Rallye Instagram, inventé et géré par des Québécois. C’est un « concours » bon enfant, dont l’objet est d’interpréter, par une photo : un mot, ou une expression dont une liste est transmise en début de période de la compétition. Chaque binôme dispose de 10 jours pour interpréter 30 thèmes. On apprend donc à travailler à deux, sur la signification des mots, leur interprétation, et à co-construire la mise en scène nécessaire ou que l’on souhaite donner. C’est aussi l’aventure idéale pour utiliser un réseau social à bon escient et observer le lien entre les sujets et non les objets. Et bien sûr un échange culturel et humain incroyable.

Exemple : #RI6_escaliers : quelle interprétation par chaque équipe de ce que sont des escaliers ?

#RI6_Foule => le thème c’était « bain de foule ». Et ainsi de suite.

Pour débuter, s’y remettre ou persister sur le réseau : à mon très humble avis :

Un compte à suivre car il se nourrit de ce qui est publié au fur et à mesure sur le réseau, c’est celui d’Instagram : @instagram

Vous y découvrirez chaque semaine par exemple : le #weeklyfluff : la sélection d’une photo provenant d’un compte dédié à un animal domestique (plus ou moins classique). Oui. Il existe des personnes (humaines) qui tiennent un compte uniquement dédié à leur compagnon à poils/plumes/écailles/piques etc.

#WHP : Week-End Hashtag Project : un peu comme l’idée du Rallye Instagram : un thème à interpréter, imaginer et réaliser, et partager au niveau mondial chaque week-end.

Un des plus intéressants encore est certainement le #IAM : des portraits de soi, faits par des dizaines de milliers de personnes qui font Instagram et qui, avec ce mot-balise, se présentent, racontent leur histoire, leur lieu de vie bref nous exposent leur humanité.

Il existe une déclinaison du compte Instagram pour chaque pays ou presque.

Réseaux francophone : @instagramfr / hispanophone : @instagrames / germanophone : @instagramde

Japon : @instagramjapan

Russie : @instagramrussia

Brésil : @instagrambrasil

Afrique du Sud : @instagram_sa

Etc…

Détourner Instagram de sa fonction première ? C’est possible. @alexandriane fait du réseau d’images un « instablog » comme elle dit : une image illustre une tranche de vie écrite. Ah oui. C’est trèèèèèèès intéressant à suivre !

Bon alors. Vous voyez qu’il y a plein de trucs fous sur ce réseau.

Et encore, c’est pas fini ! ;o)

Instagram offre, à mon sens, la possibilité d’un ailleurs, d’une autre façon de faire. J’m’explique, par l’exemple :

Votre déjeuner du midi, ou votre pique-nique dans la boîte en plastique, vous le mettez en œuvre comment ? Quelques restes du dîner, pif paf, dans la boîte et zou ?

Ici, on se rend compte que chaque geste quotidien comme préparer un repas peut faire l’objet d’une œuvre d’art :

@yur_rii

13578924 10153916323583318 39946676 n

Avec un papier et un crayon, vous gribouillez des dessins dans les coins lors des réunions, tentez tant bien que mal de dessiner cet éléphant commandé par l’enfant en face de vous ? Voilà. Moi aussi.

@elyxyak

13563605 10153916323973318 508671878 n

@pavneetsembhi

@attentionalamarche

@moleskine_arts

@yol_art

D’autres font autrement. Oui. Au bout de vos doigts (et de la planète). Et même, vous pouvez vous en rendre compte tous les jours. Dingue, non ?

Votre téléphone, vous le voyez comme un téléphone. Normal. Eh bien ce n’est pas le cas de @moography :

 13578701 10153916351893318 1290778626 n

 

13595598 10153916351913318 1641575054 n

On vous a obligé dans votre enfance à porter l’œuvre de mamie ou tata en crochet ? On dirait que @chiliphilly aussi. Mais pas de la même manière ;o)

13576464 10153916351933318 1472037581 n

La coque des cacahuètes, vous le jetez à la poubelle ? Pas @stevecasino !

13595522 10153916351918318 843941025 n

13566030 10153916351938318 1649122978 n

Dans votre quotidien, il y a des flamands roses ? non ?! tristesse ! @aflamingoaday

13563349 10153916351953318 435479857 n

Le marc de café, au mieux vous lisez l’avenir dedans ? @livscreams en fait des trucs fous !

13566239 10153916323523318 630647787 n

13595667 10153916323618318 1309428788 n

Quand vous taillez votre crayon à papier, vous attrapez le taille crayon, quelques tours et hop… plus pointu que le chapeau de la sorcière votre outil ?!

13563304 10153916323938318 1037243911 n

13563567 10153916323898318 1248523787 n

Justement, les épluchures de crayon (je sais pas comment ça s’appelle et si un mot désigne la chose mais vous voyez bien de quoi je parle ?) vous les jetez, en pestant des quelques-unes éparpillées malgré votre attention particulière ? Ici, cette dame enseignante en fait des trucs un peu plus fous :

13565396 10153916323953318 65350992 n

Sélection subjective de comptes :

Joie de vivre et jolis univers au quotidien :

@zakadit

@kessedjian

@pomverte

@poppyfigue

@gotlib

Nature époustouflante, tous les jours, plusieurs fois par jour :

@natgeo

@camp4collective

@kcdeane

@patagonia

@thephotosociety

@gopro

(oui Gopro et Patagonia sont des marques. Il n’empêche que les contenus partagés sur le réseau sont époustouflantes)

Les 7 comptes incontournables :

@muradosmann : un mari emmené aux 4 coins de la planète par sa femme. Ils ont créé une tendance, la preuve ils sont copiés, copiés et re-copiés… ;o)

@ihavethisthingwithfloors : a inventé un concept : #fromwhereistandfor c’est-à-dire : où je suis / où j’en suis. L’art d’ouvrir grands les yeux sur notre situation du moment.

@seriousdesign

@jr 

@marcus1spannier

@hiki_komori_

@magnumphoto

SINON, INSTAGRAM : 

Date de naissance : 2010

Les papas : Kevin Systrom (US) et Mike Krieger (BR)

Nombre d’utilisateurs : au 21 juin 2016 : 500 millions. Dont 80% hors Etats-Unis.

 

Oui, cet article est complètement subjectif-positif.

(Faut dire, sur ce réseau, TOUS les jours je suis épatée par la créativité dont l'humain est capable.)

 

Dernière modification le mercredi, 06 juillet 2016
Elbaz Jennifer

Vice-présidente de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.